Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Predators

La continuité est de mise pour Nashville, qui a remporté le trophée des Présidents pour la première fois de son histoire

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Predators de Nashville.

Quand une équipe connaît la meilleure saison de son histoire, qu'elle remporte au passage le trophée des Présidents pour la première fois, et que plusieurs de ses éléments se retrouvent finalistes aux différents honneurs au Gala de remise des trophées de la LNH en fin de saison, il n'est pas surprenant que la saison morte soit plutôt tranquille.

C'est exactement la voie qui a été empruntée par les Predators, qui misent sur la continuité afin de répéter leurs exploits de la dernière saison.

Forts d'une récolte de 117 points (53-18-11), ils ont vu leur gardien Pekka Rinne remporter le trophée Vézina à titre de meilleur gardien de la ligue, tandis que le défenseur P.K. Subban a été finaliste au trophée Norris. Le gardien Juuse Saros a de son côté été nommé sur l'équipe d'étoiles des recrues de la LNH.

Pas surprenant donc que le directeur général David Poile ait décidé de consolider les fondations de son équipe plutôt que d'y aller de grands changements.

Nashville compte probablement sur le meilleur quatuor de défenseurs, et Poile a fait en sorte que son équipe conserve cette distinction pendant quelques années encore en accordant une prolongation de contrat de huit ans à Ryan Ellis. Les Roman Josi, Subban, Ellis et Mattias Ekholm vont donc frustrer les attaques adverses pendant au moins deux autres saisons, soit jusqu'à ce que le contrat de Josi arrive à échéance.

31 EN 31 PREDATORS : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

« Nous voulions garder le noyau intact, a mentionné Poile au sujet de la mise sous contrat d'Ellis. Ryan amorce les meilleures années de sa carrière et il représente une des raisons pour lesquelles nous croyons que cette équipe peut aspirer aux grands honneurs. »

Comme si elle ne faisait pas déjà assez peur, la brigade défensive va accueillir Dan Hamhuis. Le vétéran âgé de 35 ans représente un beau luxe sur une troisième paire de défenseurs.

Saros a également reçu un beau vote de confiance en obtenant une nouvelle entente de trois saisons. 

L'offensive présentera sensiblement le même visage, sauf que la recrue Eeli Tolvanen pourrait jouer un rôle plus important. Tolvanen a signé un contrat de trois ans avec l'équipe vers la fin de la dernière saison après avoir connu une campagne sensationnelle dans la KHL. Il a toutefois été en uniforme seulement trois fois en saison régulière et il n'a pas été utilisé en séries éliminatoires.

Voici trois questions intimement liées aux succès des Predators cette saison :

Pekka Rinne se relèvera-t-il de ses mauvaises séries?

Rinne a remporté le trophée Vézina pour la première fois de sa carrière en vertu de statistiques exceptionnelles. Il a terminé parmi les cinq premiers gardiens de la Ligue dans les principales catégories: les victoires (42; troisième), la moyenne de buts alloués (2,31; quatrième), le pourcentage d'arrêts (,927; égalité quatrième) et les blanchissages (huit; égalité premier).

Video: NSH@MIN: Staal se fait voler par Rinne

L'histoire fut toutefois différente en séries éliminatoires. Sa fiche de 7-6, sa moyenne de 3,07 et son taux d'efficacité de ,903 ont été des facteurs importants dans l'élimination de son équipe en deuxième ronde de l'Association de l'Ouest contre les Jets de Winnipeg. Il a notamment été retiré du match no 7 contre les Jets après avoir accordé deux mauvais buts en sept tirs.

« Je me sens extrêmement responsable de notre élimination, a confié Rinne au Tennessean à l'issue de la série. C'est difficile à accepter et à comprendre. Je ne peux pas mettre le doigt sur une chose en particulier. Je me sentais bien, je n'étais pas blessé. Mais j'ai connu des hauts et des bas tout au long des séries, au pire moment de la saison. Laisser tomber ses coéquipiers est le pire sentiment qui soit, et c'est ce qui s'est produit ce soir. »

Les Predators vont assurément chercher à ménager les énergies de Rinne, ce qui signifie que son adjoint Saros sera davantage utilisé.

Le deuxième trio va-t-il retrouver sa touche?

L'arrivée de Kyle Turris dans le cadre d'une transaction le 6 novembre a donné à l'entraîneur Peter Laviolette un excellent deuxième trio. Flanqué de Kevin Fiala et de Craig Smith, Turris a réussi ses débuts avec sa nouvelle équipe en récoltant 17 points à ses 17 premières parties.

Smith a établi un sommet en carrière avec 25 filets, alors que Fiala a facilement amélioré ses totaux de sa saison recrue avec une récolte de 23 buts et de 48 points.

Video: OTT@NSH: Smith complète la belle passe de Fiala

Les trois joueurs ont toutefois ralenti en fin de saison avant de disparaître en séries éliminatoires. Les trois joueurs ont récolté un total combiné de cinq buts et de 11 points en 13 matchs pendant le tournoi printanier.

Turris, Fiala et Smith vont probablement avoir la chance d'amorcer la saison ensemble, mais Laviolette pourrait insérer Tolvanen sur cette unité si les résultats se font attendre.

Est-ce que ce sera l'année de la grande éclosion pour Filip Forsberg?

À chacune des quatre dernières saisons, Forsberg semble montrer qu'il est sur le point de rejoindre l'élite de la ligue.

Après des saisons de 63 et 64 points en 2014-15 et 2015-16, respectivement, Forsberg a mis du temps à se mettre en marche en 2016-17, ne trouvant le fond du filet qu'à son 14e match.

Il a néanmoins inscrit 31 buts cette saison-là, avant d'être sensationnel en séries éliminatoires avec 16 points. Malgré le fait qu'il ait raté ses premiers matchs en quatre ans en raison de blessures, il a poursuivi sur sa lancée la saison dernière avec une récolte de 80 points en 80 matchs, saison régulière et séries éliminatoires confondues.

Video: undefined

S'il demeure en santé, 2018-19 pourrait être la saison où Forsberg va s'établir comme un des attaquants de pointe de la ligue, ce qui aiderait l'attaque des Predators à atteindre de nouveaux sommets. Accompagné de Ryan Johansen et de Viktor Arvidsson sur le premier trio, Forsberg possède tous les outils pour briller pendant longtemps.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.