Skip to main content

31 en 31 : Les grands enjeux chez les Rangers

La profondeur au centre et le poste de gardien réserviste représentent les principales préoccupations pour New York

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Rangers de New York :

Les Rangers de New York ont joué 98 matchs en séries éliminatoires depuis 2011, un sommet dans la LNH. Mais l'unique bannière de championnat qu'ils arborent pour leurs succès de la dernière décennie est celle de champions de l'Association de l'Est acquis en 2014.

C'est insuffisant, même s'ils connaissent une des plus fructueuses séquences de leur histoire de 91 ans.

Les Rangers estiment que la fenêtre d'opportunité pour rafler les grands honneurs est encore grande ouverte avec le gardien Henrik Lundqvist et l'entraîneur Alain Vigneault dans leurs rangs.

Les Rangers ont revampé leur formation en se départant du défenseur Dan Girardi et de l'attaquant Derek Stepan. Ils ont engagé le défenseur Kevin Shattenkirk. 

L'équipe souhaite que les changements lui permettent de progresser vers la conquête de la Coupe Stanley, mais il reste des questions en suspens avant de planifier le défilé des champions. Les voici :

1. Mika Zibanejad et Kevin Hayes seront-ils à la hauteur comme les deux principaux centres?

Zibanejad, qui s'est vu accorder un contrat de 26,75 millions $ (salaire annuel moyen de 5,35 millions $) le 25 juillet, devrait prendre la place de Stepan comme centre no 1.

Hayes devrait monter d'un rang dans la hiérarchie, derrière Zibanejad, après avoir occupé le poste de troisième centre principalement au cours des trois dernières saisons.

Stepan a récolté en moyenne 55 points au cours de chacune des quatre dernières saisons, tout en étant utilisé dans toutes les situations. Zibanejad et Hayes n'ont jamais atteint le total de 55 points, mais Vigneault estime qu'ils ont le potentiel pour même le surpasser.

Zibanejad a connu un début de saison du tonnerre avec 15 points (cinq buts, 10 passes) en 19 rencontres avant de se fracturer une jambe le 20 novembre. Il a totalisé 22 points (neuf buts, 13 passes) en 37 matchs. On lui reproche parfois son manque de constance et de combativité. Il est à l'occasion trop passif.

Hayes vient de connaître sa meilleure saison avec 49 points (17 filets, 32 aides), revenant plus fort après avoir connu une décevante saison 2015-16.

Hayes, qui mesure 6 pieds 5 pouces et qui pèse 215 livres, n'utilise pas toujours sa charpente et sa longue portée à son avantage.

2. La profondeur au centre est-elle suffisante?

Vigneault préfère utiliser J.T. Miller comme ailier parce que c'est à cette position qu'il est le meilleur. Il ne reste donc que le vétéran David Desharnais ainsi que les recrues Lias Andersson et Cristoval Nieves pour les postes de troisième et de quatrième joueurs de centre.

Les Rangers pourraient tenter d'obtenir un centre de troisième trio avant l'ouverture de la saison régulière, le 5 octobre.

« Je dirais que c'est dans les cartons, admet Vigneault. C'est assurément une possibilité. »

31 en 31 Rangers: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

3. Ondrej Pavelec peut-il être un solide adjoint pour Lundqvist?

Pavelec a de grands souliers à chausser comme second de Lundqvist. L'adjoint de Lundqvist a été davantage sollicité au cours des dernières saisons parce que le Suédois âgé de 35 ans a été blessé ou qu'il a connu des séquences plus difficiles.

Antti Raanta a signé 27 victoires (incluant 16 la saison dernière) avec une moyenne de buts permis par match de 2,26 et un taux d'efficacité tirs-arrêts de 0,921 à titre de second de Lundqvist au cours des deux dernières saisons.

Raanta a été échangé aux Coyotes de l'Arizona, avec Stepan, et il tentera de s'établir comme un gardien no 1.

Au cours des deux saisons précédentes, Cam Talbot, actuellement le gardien de confiance des Oilers d'Edmonton, avait remporté 33 matchs, tout en affichant une moyenne de 2,00 et un taux de 0,931.

Pavelec, qui a accepté un contrat d'un an d'une valeur de 1,3 million $ le 1er juillet, a perdu sa place comme gardien no 1 des Jets de Winnipeg il y a deux saisons. Il a passé la majeure partie de la dernière saison dans la Ligue américaine de hockey (LAH).

Les Rangers pourraient avoir besoin d'une contribution de 15 victoires de sa part afin de les approcher du plateau des 50 gains, le total qu'ils ont dû atteindre afin de terminer parmi les trois premières équipes de la section Métropolitaine, la saison dernière.

En voir plus