Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Sharks de San Jose pour les poolers

Des options de premier plan à toutes les positions à San Jose

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Sharks de San Jose.

Les Sharks sont un modèle de constance, et ce ne sont pas les poolers qui vont s'en plaindre. En effet, cinq des vedettes de l'équipe (Joe Thornton, Joe Pavelski, Logan Couture, Brent Burns et Marc-Édouard Vlasic) comptent au moins sept saisons d'ancienneté avec l'équipe, et la recette fonctionne puisque ces cinq joueurs offrent généralement aux poolers des saisons exceptionnelles.

Ajoutez à cela un jeune gardien de premier plan en Martin Jones et de jeunes attaquants prometteurs, et on se retrouve avec une équipe qui regorge d'options pour les poolers, peu importe le format de leur ligue.

À cibler : Evander Kane -- Difficile de croire que Kane n'est âgé que de 27 ans, lui qui semble évoluer dans la Ligue depuis toujours et qui en est déjà à une troisième organisation dans la LNH. Il se trouve donc à l'apogée de sa carrière, et il a montré qu'il s'entendait très bien avec Pavelski après son arrivée à San Jose à la date limite des transactions. Il a amassé 14 points en 17 matchs avec les Sharks, mais fait à souligner, tous ces points ont été obtenus à égalité numérique. Le fait qu'il n'a pas encore eu la chance de patiner en compagnie de Thornton en avantage numérique rend sa prochaine saison très intrigante. S'il parvient à garder le cap et à ne pas devenir une distraction, Kane pourrait inscrire 35 buts et décocher plus de 300 lancers la saison prochaine.

Video: VGK@SJS, #3: Kane trouve la lucarne contre Fleury

À éviter : Marc-Édouard Vlasic -- Vlasic demeure un défenseur de premier plan dans la LNH, mais sa valeur est plus grande pour les Sharks qu'elle ne l'est pour les poolers. Vlasic a vu son temps de glace en avantage numérique fondre de moitié la saison dernière, une situation qui risque fort de se reproduire cette saison avec l'arrivée probable à temps plein de Tim Heed. Heed a pris la place de Vlasic sur la deuxième vague de l'avantage numérique, et comme Vlasic se charge de toutes les missions défensives en compagnie de son partenaire Justin Braun, son rendement offensif ne pourra faire autrement que d'en souffrir.

31 EN 31 SHARKS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

À surveiller : Timo Meier -- Le premier choix des Sharks en 2015 (neuvième au total) a atteint le plateau des 20 buts à sa première saison complète dans la LNH. Il a gagné en confiance à mesure que la saison progressait, et a vu sa production, tout comme son temps de glace sur le jeu de puissance, augmenter dans le dernier tiers de la saison. Il a conclu la campagne avec 19 points (10 buts, neuf passes) à ses 31 derniers matchs. La composition des trios demeure incertaine avec un Thornton en santé et la présence de Kane dès le départ, mais si Meier se taille un poste dans le top-6, il pourrait franchir le plateau des 30 buts et 50 points.

Video: DAL@SJS: Meier surprend Lehtonen d'un tir vif

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.