Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Une pour l'équipe

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL --  Se mettre dans le chemin dans la rondelle fait partie de la liste des tâches d’un défenseur, un travail ingrat qui passe souvent sous silence, sauf lorsque le tir que vous avez bloqué résonne aux quatre coins de l’aréna.


La détermination de Josh Gorges n’a plus besoin de présentation. Ignoré lors des repêchages amateurs, Gorges a grimpé tous les échelons, devant demeurant durement vendre sa peau pour se tailler une niche dans la Ligue nationale.

Le prototype du héros obscur, le défenseur de 24 ans a eu droit à des « Gorges, Gorges, Gorges » de la part des partisans présents au Centre Bell mardi contre les Thrashers lorsqu’il s’est, une fois de plus, interposé dans le parcours d’une rondelle filante à toute allure en direction du filet des Canadiens. Alors que le Tricolore évoluait à court d’un homme en milieu de troisième période, Vyacheslav Koslov a dégainé un boulet vers Carey Price, mais Gorges a joué les hommes masqués, version minimaliste, le tir de l’attaquant des Thrashers le frappant de plein fouet à l’intérieur du genou.

« Non, je n’ai pas vraiment eu peur d’une blessure. C’était l’un de ses tirs qui pincent, qui vous font souffrir pendant cinq ou dix minutes, mais par la suite tu es capable de chasser la douleur », a expliqué Gorges. « L’adrénaline prend le dessus et vous ne sentez pas grand-chose par la suite. »

Quitte pour une bonne ecchymose, Gorges, malgré la douleur évidente, est resté à son poste, tentant d’empêcher les Thrashers de réduire l’avance du Tricolore à trois buts. De retour au banc, la foule n’a pas raté l’occasion de souligner la détermination du numéro 26 en scandant son nom.

« C’est quelque chose que j’ai remarqué dès mon arrivée ici. Nos partisans respectent l’effort et une bonne éthique de travail », a poursuivi Gorges. « Nous avons fait un bon travail à court d’un homme pour écouler cette punition. Ça nous a permis de conserver le momentum. »

Occupant le 20e rang dans la LNH cette saison au chapitre des tirs bloqués avec 142 en 72 rencontres, étant notamment devancé par ses coéquipiers Mike Komisarek (4e) et Roman Hamrlik (6e), Gorges a également reçu les éloges de son entraîneur-chef.

« Josh nous a montré du courage et de la détermination tout au long de la saison comme toute l’équipe a montré beaucoup de ces qualités contre les Thrashers mardi », a indiqué Bob Gainey. « Cette situation en particulier, où la douleur était évidente, mais notre joueur a démontré le désir de continuer à jouer, est un bon exemple de ce que nous faisons de plus en plus dans nos matchs et les gens le reconnaissent. »

Ecchymose ou pas, Gorges sera fidèle au rendez-vous contre le Lightning.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À lire également:
Mes incontournables: Josh Gorges
Sur une bonne lancée
Bouillon retrouve ses coéquipiers


En voir plus