Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Une autre remontée

par Staff Writer / Montréal Canadiens
NEWARK – Certains soirs, la machine prend plus de temps avant de se mettre en marche.


Au lendemain de l’Action de grâce américaine, certains ont pu penser à un certain moment que les joueurs du Tricolore avaient mangé un peu trop de dinde la veille du duel face aux Devils. Tirant de l’arrière par deux buts à mi-chemin dans la rencontre et se faisant dominer au chapitre des tirs au but, les Canadiens donnaient peu de signes d’une autre remontée.

Mais alors que Cory Schneider semblait se diriger vers une soirée parfaite après avoir multiplié les gros arrêts, les visiteurs ont commencé à trouver des failles dans l’armure du gardien du New Jersey. Ce fut en premier lieu Sven Adrighetto en fin de deuxième vingt et plus tard en troisième période, Alex Galchenyuk sur une superbe échappée qui a ramené les deux équipes à la case départ. Tout était soudainement revenu possible pour les Montréalais.

Passant bien près de fermer les livres lors de la prolongation, le bleu-blanc-rouge a réalisé son tout dernier tour de force en tirs de barrage. S’il était heureux de quitter Newark avec deux points en poche, Michel Therrien a eu du flair et a décidé de mettre tous ses œufs dans le même panier en réunissant Alex Galchenyuk à Tomas Plekanec et Max Pacioretty pour se permettre d’obtenir au moins un point. Décision audacieuse, mais qui lui a permis de mettre la main sur une 18e victoire cette saison.

« On essayait de faire une poussée pour aller chercher au moins un point en se rendant à prolongation. Le trio de Galchenyuk allait quand même assez bien, mais je voulais vraiment aller chercher ce point. On était pas mal all-in. Ça fait six-sept matchs que je trouve Galchenyuk très dynamique », a mentionné Therrien au sujet de ses changements de trio en fin de match. « Durant la première moitié de match, nos jambes et notre exécution n’étaient pas là. Les Devils étaient définitivement prêts. Mais à partir de la deuxième moitié, nous jouions de mieux en mieux. Peu importe, quand tu remportes une victoire sur la route, c’est toujours gros. Surtout quand tu perds par deux buts. »

Lorsque les Canadiens avaient rappelé Sven Andrighetto des IceCaps de St. John’s, c’était principalement pour palier la perte de Torrey Mitchell, tombé au combat vendredi dernier face aux Islanders. Le match suivant, c’était au tour de Brendan Gallagher et ensuite, Alexander Semin. En l’espace de quelques jours, le jeune attaquant suisse a pris de plus confiance et cette confiance s’est transportée sur la glace à chacune de ses sorties. En plus de trouver le fond du filet pour un deuxième match d’affilé, Andrighetto est celui qui mis fin aux hostilités en inscrivant le filet décisif en tirs de barrage. Pas mal pour celui qui ne compte que 15 parties d’expérience dans la LNH derrière la cravate.

« J’avais une idée de ce que je voulais faire, mais j’ai observé ce que le gardien faisait aussi. J’ai remarqué qu’il me concédait son côté gauche, j’en ai donc profité », a admis Andrighetto, au sujet de sa première apparition en tirs de barrage dans la LNH, en plus d’avoir été utilisé durant 13:27 vendredi, sa soirée la plus chargée depuis son rappel. « Je ne me concentre pas vraiment sur les points, mais plutôt sur ma vitesse et comment je peux être constant à chaque présence et à chaque match. Nous avions bien commencé et la chimie entre nous est excellente. »

Lorsqu’Andrighetto parle de bonne chimie, il fait référence à celle qui est présente entre lui, Lars Eller et Galchenyuk depuis quelques rencontres. Même s’ils ont été séparés en cours de partie, ils ont eu le temps d’avoir un impact sur le match… encore une fois. Pour chacun d’eux, la victoire était ce qui importait le plus. Mission accomplie. Mais s’ils ont pu continuer sur leur lancée au passage et d’avoir un impact sur celle-ci, c’est la cerise sur le sundae.

« C’était une grosse victoire. Au bout du compte, tout le monde dans le vestiaire y croyait. Personne ne doutait que nous pouvions revenir de l’arrière et l’emporter. Nous l’avons fait tellement de fois auparavant. Nous étions clames et confiants », a conclu Galchenyuk, choisi première étoile du match, qui a également trouvé le fond du filet en tirs de barrage. « Je suis content de jouer avec Sven. Il a tellement de vitesse, il est très créatif avec la rondelle, il fait de beaux jeux et il travaille fort. C’est bien de le voir bien faire et j’espère qu’il pourra continuer sur sa lancée. »

Galchenyuk n’aura pas à long à attendre pour avoir une réponse, puisque ses coéquipiers et lui seront de retour à l’œuvre dès samedi, face aux mêmes Devils.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Faits saillants: Canadiens @ Devils
Échos de vestiaire
Le jeu des chiffres - 27 novembre 2015
Mieux vaut tard que jamais

En voir plus