Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Un siècle de préparation

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Avec deux buts, Michael Ryder a amorcé la relance pour les Canadiens.

MONTRÉAL-- On s’entend, depuis 1909, les Canadiens ont tout fait ou presque. Ils peuvent maintenant rayer « avoir effacé un déficit de cinq buts » de la liste de leur tâches à réaliser.

Après avoir vu les siens tirer de l’arrière 5 à 0 pour l’emporter en fusillade, Guy Carbonneau savait fort bien ce que son équipe venait d’accomplir.
 
« Ça fait presque 100 ans que les Canadiens existent et ce n’était jamais arrivé », a indiqué Carbonneau. « Et ils ont eu des bonnes équipes en plus… donc.

« Les gars méritent tout le crédit ce soir. Ils n’ont jamais abandonné, comme ils l’ont fait tout au long de la saison », a poursuivi Carbonneau. « Pour être honnête, l’équipe de l’an dernier aurait probablement plié bagages après avoir vu l’adversaire prendre une telle avance. Cela démontre bien tout le caractère que nous avons au sein de cette équipe. »

  Informations reliées
Le match en images
Le retour de l'année
Discutez du résultat
Si les joueurs des Canadiens n’ont pas baissé les bras, leurs partisans non plus.

« Je ne suis pas étonné du support de nos partisans », a renchéri Carbonneau. «  Nous commençons à les apprivoiser. En début de saison, nous tentions d’en faire probablement trop et la foule nous intimidait. Ce soir, on a vraiment vu l’importance du septième homme. Ils n’ont pas cessé de nous encourager, car dans la nouvelle Ligue nationale, ce n’est jamais fini. »

Avec une foule déjà en liesse, Alex Kovalev a fait sauter le toit du Centre Bell en égalant la marque avec un peu moins de cinq minutes à faire en temps réglementaire et ainsi forcer la prolongation. Cependant, Kovalev, qui a joué les héros plus d’une fois cette saison, a redirigé les projecteurs vers l’un de ses coéquipiers, celui qui a marqué les deux premiers buts pour amorcer la remontée : Michael Ryder.

« Ce n’a pas été facile pour Ryder tout au long de la saison. Je suis vraiment content pour lui », a indiqué Kovalev. « Il peut marquer des buts, tout le monde le sait. C’est une bonne chose que ce soit arrivé ce soir, sinon nous ne serions pas ici en train de parler de cette incroyable remontée. Je ne pourrais être plus heureux pour lui. »

Lorsqu’il a appris que Kovalev lui donnait une large part du crédit pour avoir amorcé la remontée la plus spectaculaire dans l’histoire de la franchise, Ryder ne voulait rien entendre.

« C’est certain que ça fait du bien, considérant la façon dont ma saison s’est déroulée jusqu’à maintenant, mais ce soir, ce fut un travail d’équipe du début à la fin », a indiqué Ryder. « Ce que nous avons fait ce soir revient à la fierté, purement et simplement. Nous n’avions aucune intention de reculer.

«  L’ambiance était électrique », a ajouté Ryder. « La foule était derrière nous et elle a permis de provoquer ce revirement. Ces partisans ont cette habileté et ils l’ont prouvé ce soir »

Toujours sous le choc du retour imprévisible des Canadiens, Mike Komisarek ne pouvait s’empêcher de sourire tout en se pinçant pour s’assurer que cela venait bel et bien de se passer.

 « Bob [Gainey] nous a souvent parlé qu’une bonne équipe trouvait toujours la bonne recette pour gagner », a expliqué Komisarek. « Il semble que la recette ce soir c’était de tirer de l’arrière 5 à 0. Les gars sur le banc n’ont jamais abandonné, c’est ce qui nous différencie de l’an dernier. La foule était totalement derrière nous. C’était fou, mes oreilles bourdonnent encore.»

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
En voir plus