Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Six et ce n’est pas fini

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Vous vous demandez comment les Canadiens sont devenus l’équipe de l’heure dans la LNH? Joignez-vous au club.


Trainant de la patte derrière le peloton qui lutte pour les dernières places en séries avant de grimper les rangs de la Conférence de l’Est, les Canadiens ont remporté six matchs de suite et ils doivent être pris au sérieux. Campé au 6e rang au réveil ce mercredi, le Tricolore a toujours dans sa mire les Sabres et le premier rang de la division Nord-Est et du même coup le 3e rang dans l’Est.

« Nous jouons en groupe présentement », a expliqué Josh Gorges. « Vous regardez les matchs, et chaque fois que nous sautons sur la glace, il y a cinq gars qui foncent à l’attaque puis les cinq gars qui se replient en défensive. L’écart est plus serré entre la défensive et les attaquants et tout le monde est sur la même page. Il semble que chacun a trouvé son rôle. Ce n’est pas toujours facile à accepter, mais nous savons que si nous suivons ce chemin et continuons de faire les petites choses et jouons ensemble, nous connaîtrons du succès. »

Avec une équipe qui achète clairement son système de jeu, Jacques Martin ne se pose pas la question de ce qui a provoqué ce changement drastique de situation.

« Je ne sais pas si la remontée contre Anaheim était le tournant de la saison ou pas, mais chaque fois que vous effectuez un retour de la sorte sur la route, cela rassemble les troupes », a admis Martin à propos de la victoire de 4 à 3 contre les Ducks le 7 mars après avoir tiré de l’arrière 3 à 0. « Je peux dire que c’est ce dont cette équipe avait besoin, une chance de prouver à chacun ce qu’ils peuvent accomplir lorsqu’ils travaillent ensemble.

L’instinct du tueur retrouvé des Canadiens et la capacité de l’équipe à clouer le cercueil de ses adversaires comment elle l’a fait mardi à New York est la saveur du moment pour Ryan O’Byrne.
 
« Je crois qu’il y a toujours un danger au relâchement lorsque vous avez une avance d’un but. Nous ne changeons pas notre jeu et nous continuons de pousser et prendre des chances, faire de gros jeux et Jaro fait les arrêts clés lorsque nous en avons besoin », a indiqué O’Byrne. « Je vois un plan de match totalement différent pour nous présentement. C’est comme une nouvelle équipe; c’est une équipe confiante. »

Et une équipe de qui les Maple Leafs devraient se soucier samedi soir.

Manny Almela écrit pour canadiens.com. Traduit par Alexandre Harvey.

À voir également:
Le jeu des chiffres - 16 mars 2010
La course aux séries
Bonjour 6e rang!
Faits saillants de la victoire vs. Rangers
En voir plus