Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Rapport des Bulldogs – 30 mars 2010

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL -- Un cœur en or et des mains en acier trempé. Voici une courte description de Eric Neilson, l’homme fort des Bulldogs de Hamilton.


Pour la deuxième fois en deux ans, l’implication communautaire du pugiliste de 6’2’’ et de 209 livres est reconnue. Il a été mis en nomination pour le Yanick Dupré Memorial Award, remis au joueur de la Ligue américaine s’étant dévoué le plus pour sa communauté. Il avait également été le candidat des Rivermen de Peoria l’an dernier.

Cette année, Neilson s’est impliqué de multiples façons dans la communauté de Hamilton, principalement avec les jeunes. Une blessure au dos le tient à l’écart du jeu depuis la fin du mois de février, ce qui lui laisse un peu plus de temps pour s’impliquer.

Conjointement avec la fondation des Bulldogs, Neilson a fait le tour des écoles de la région de Hamilton pour promouvoir la lecture, ainsi que de saines habitudes de vie, comme de faire du sport et surtout de ne pas fumer.

L’ancien protecteur de Sidney Crosby, alors qu’ils évoluaient tous deux avec l’Océanic, a participé à une remise de cadeaux aux enfants malades à Noël en plus d'avoir servi de la soupe au « Soupfest » annuel de Hamilton. Il est également le porte-étendard d’un partenariat visant à accumuler de l’argent pour la fondation des Bulldogs.

Mais il ne faut pas oublier que Neilson est d’abord et avant tout un joueur de hockey. Cette saison, le bagarreur au grand cœur a laissé tomber les gants à 12 reprises, en plus d’obtenir trois points, soit un but et deux passes et 94 minutes de pénalité, soit une moyenne de 2 minutes 28 secondes par match. Neilson avait d’ailleurs attiré bien des regards au camp d’entraînement des Canadiens en laissant tomber pas une, pas deux, mais trois fois lors du seul match contre les Sénateurs le 18 septembre au Centre Bell.

En l’emportant, Neilson deviendrait le troisième représentant des Bulldogs à mettre la main sur cet honneur depuis sa création au terme de la saison 1997-1998. Mike Minard en 1999-2000 et Duncan Milroy en 2004-2005 ont déjà été honorés.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Voir aussi
Le Tricolore s'entend avec Brendon Nash
Dans le calepin – 30 mars 2010 
Pyatt & frère 
Mélanger les cartes 
En voir plus