Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Rapport des Bulldogs – 16 déc. 2009

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL - Les joueurs des Bulldogs réussissent plus que jamais à imiter leur contrepartie canine, arrêtant absolument toutes les intrusions dans leur territoire. La troupe de Guy Boucher a perdu un seul match en temps réglementaire au cours de ses sept derniers matchs, blanchissant l’adversaire au passage à quatre reprises.


L’offensive des Bulldogs a également mis la main à la pâte, marquant un total de 25 buts, contre 10 pour ses adversaires au cours de cette séquence. C’est notamment le cas du joueur de centre Ryan Russell, qui a littéralement le compas dans l’œil depuis quelques rencontres.

Avant le match d’hier, Russell était le meilleur franc-tireur de l’équipe avec un total de huit buts, sur un pied d’égalité avec Brock Trotter et David Desharnais. De plus, il n’est pas totalement étranger à la belle séquence de victoires des Bulldogs, ayant obtenu un point à chacune des cinq dernières rencontres avant celle de mardi. Il a notamment trouvé le fond du filet lors de quatre matchs d'affilée.

De plus, un seul joueur dans la Ligue américaine a réussi à faire scintiller la lumière rouge dans plus de matchs de suite que Ryan Russell jusqu’ici cette saison, la palme appartenant au joueur recrue Jamie Arniel des Bruins de Providence, qui a réussi une séquence de six matchs, du 14 au 25 novembre.

Le jeu défensif de Russell est également exemplaire, tout comme celui de tous les autres membres des Bulldogs. Son différentiel de +7  le place au troisième rang chez les attaquants, tout juste derrière Mathieu Darche à +8 et  Brock Trotter à +10 et au quatrième rang si l’on compte le défenseur P.K.Subban, qui montre un impressionnant +14.

Fait étonnant, Russell a un frère jumeau, Kris, qui évolue dans la LNH au poste de défenseur avec les Blue Jackets de Columbus depuis déjà trois saisons. L’enfance de ces deux frères a certainement été parsemée de compétition, comme en font foi leurs carrières dans les rangs juniors, évoluant pour des équipes différentes dans la WHL.

En espérant que les deux frères pourront s’affronter de nouveau, cette fois-ci dans la LNH. En attendant, Russell continue de peaufiner son jeu, tout en aidant les Bulldogs à se diriger vers le sommet.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Voir aussi
Silence. On roule. Action! 
Ma playlist : Hal Gill 
Benoit Pouliot cédé aux Bulldogs pour fins de conditionnement
En voir plus