Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Punition ou récompense?

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL -- Le week-end des étoiles est rarement une partie de plaisir pour les gardiens de but.


À sa deuxième participation à la Classique annuelle de la LNH cette fin de semaine à Raleigh, Carey Price sera lancée dans la gueule du loup pour la première fois lors du concours d’habiletés.

En 2009 à Montréal, Price, qui était revenu au jeu quelques jours avant le Match des étoiles, avait passé son tour lors du concours d’habiletés, occupant plutôt son samedi soir à remplacer Erik Ersberg des Kings de Los Angeles lors du Match des futures étoiles. Price avait lors concédé neuf buts pour les « 2e année »dans un revers de 9 à 5 aux mains des recrues.

Price avait toutefois brillé le lendemain au Match des étoiles en ne concédant que deux buts lors de sa période de travail, la meilleure performance parmi les gardiens d’office durant la rencontre.

Cette année, Price n’y échappera pas et comme les autres gardiens des Canadiens à avoir représenté le Tricolore au Match des étoiles au cours des 20 dernières années, il servira de cible aux autres patineurs du circuit lors du concours d’habiletés.

En 2007 à Dallas, Cristobal Huet avait cédé deux fois sur quatre lors des tirs de barrage et deux fois lorsqu’il avait été laissé à lui-même contre trois attaquants qui s’en donnaient à coeur-joie contre un gardien pendant une minute lors de feu-l’épreuve « Dans la zone ».

En 2004 au Minnesota, José Théodore avait cédé quatre fois sur 12 tirs lors des différentes épreuves et deux fois en 2002 à Los Angeles.

Enfin, même s’il a présenté une moyenne de buts alloués de 6,80 lors du Match des étoiles en six participations dans l’uniforme des Canadiens, Patrick Roy est néanmoins parvenu à prouver son statut de gardien élite lors du concours d’habiletés. En 1991 au Chicago Stadium, il n’avait cédé que deux fois sur 25 tirs pour remporter la compétition des gardiens une première fois avant de répéter l’exploit en 1994 au Madison Square Garden grâce à 12 arrêts sur 16 tirs.

Comment s’en tirera Carey? Chose certaine, les joueurs adverses ne lui feront pas de faveur. Huet, Roy et Théodore pourraient lui en témoigner... longuement.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com


À VOIR ÉGALEMENT:
Repêchage des étoiles - Résultats
Subban y sera aussi
La pêche est meilleure sur la glace
En voir plus