Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Profiter de sa vitrine

par Staff Writer / Montréal Canadiens

QUÉBEC – Michael McCarron profite de la coupe Memorial 2015 pour faire encore plus saliver les partisans des Canadiens.

Michael McCarron (Vincent Éthier - CHL Images)

Le sujet du gros joueur de centre manquant au Tricolore a été un des sujets chauds des dernières semaines à Montréal. Si le directeur général Marc Bergevin a affirmé qu’en obtenir un n’était pas aussi facile que certains pouvaient le croire, une solution pourrait se retrouver à même l’organisation pour la suite des choses.

Peu de partisans du bleu-blanc-rouge pouvaient se vanter de savoir exactement quel type de joueur Michael McCarron était jusqu’à dernièrement. Évoluant à London à ses débuts dans les rangs juniors et maintenant à Oshawa, le gaillard originaire du Michigan s’est imposé comme un joueur efficace dans toutes les facettes du jeu depuis son arrivée avec les Generals, au mois de janvier. S’il fait écarquiller les yeux et fait parler de lui un peu partout à Québec depuis le début du tournoi de la coupe Memorial, c’est en raison de tous les efforts qu’il a mis au cours la saison morte l’an dernier, alors qu’il s’était mis des objectifs précis pour faire oublier sa difficile première saison en Ontario, en 2013-2014.

« Avant le début de la saison, je savais ce que je voulais accomplir : je voulais remporter le championnat de l’OHL, je voulais participer à la coupe Memorial et je voulais la remporter. Ma préparation durant la dernière saison morte m’a beaucoup aidé. Surtout que la saison s’est étirée tellement longtemps », indique McCarron, qui est sur un pied d’égalité au troisième rang des pointeurs de la coupe Memorial avec une récolte de trois points en deux parties. « J’ai été chanceux de ne pas subir de grave blessure cette année. Je vais toucher du bois parce que je joue encore. Mais je suis encore en bonne santé et j’ai très hâte de poursuivre le tournoi. »

Quelques semaines après avoir complété une saison de 28 buts et 68 points en 56 rencontres en saison régulière, avant d’ajouter 18 autres points lors du parcours des Generals durant les dernières séries éliminatoires, McCarron a démontré de match en match que la transition à la position de centre effectuée il y a de cela un bon moment n’a aucunement affecté son jeu. Ce fut encore plus visible au cours de la coupe Memorial alors qu’il a orchestré de nombreuses occasions de marquer, en plus de ne jamais avoir perdu le rythme malgré ses 6-pieds-6 et 225 livres.

« Pour jouer au centre, je savais que je devais être plus vif et plus rapide. Même si j’étais ailier, j’ai toujours été prêt à effectuer cette transition », explique celui qui a remporté 28 de ses 56 mises en jeu depuis le début du tournoi, bon pour une efficacité de 50 % jusqu’à présent. « J’adore jouer au centre maintenant parce que ça me permet d’avoir la rondelle plus souvent. Je suis davantage impliqué et ça me permet d’augmenter mon niveau de confiance plus tôt dans le match. »

Si plusieurs s’attendaient à voir les Otters d’Érié et un certain Connor McDavid représenter l’Ontario à la coupe Memorial, McCarron et les Generals ont profité du fait que les projecteurs n’étaient pas braqués vers eux pour causer la surprise des séries dans l’OHL. Ce qui est bien différent de l’an dernier pour le choix de première ronde des Canadiens en 2013 alors qu’il évoluait pour les Knights, qui accueillaient le tournoi à London. Admettant que cette situation était devenue presque insupportable tellement les attentes étaient élevées, il veut maintenant profiter du fait que son équipe est en excellente position pour la suite du tournoi 2015.

À une victoire de s’assurer un laisser-passer à la grande finale de dimanche, McCarron souhaite maintenant en mettre de nouveau plein la vue aux spectateurs du Colisée Pepsi mardi face aux Rockets de Kelowna, devant plusieurs de ses futurs partisans qui ont fait le court trajet séparant Montréal de la Vieille capitale.

« Je crois que notre équipe peut faire encore mieux. Nous n’avons pas disputé un 60 minutes complet jusqu’à maintenant. Je crois que nous pourrons le faire dès ce soir. C’est difficile de remporter ce tournoi. Puisque c’est si court, vous devez être prêt dès le début. Vous devez remporter au moins un match et nous avons été chanceux d’en gagner deux jusqu’à présent », conclut-il. « J’adore jouer lors des matchs importants. Je crois que je suis à mon meilleur durant ces occasions. J’adore aussi jouer à Québec avec beaucoup de partisans des Canadiens dans les gradins. Par contre, je ne sais pas s’ils me huent ou s’ils m’encouragent [puisque j’appartiens au Tricolore]! »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI:
Résumés de la coupe Memorial
Revirement de situation
CH à cœur : Charles Lafortune
Coupe Memorial 2015: Les forces en présence

En voir plus