Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Price ramène les Jets au sol

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Les Jets ont tout tenté pour s’envoler de Montréal avec une victoire en poche. Carey Price avait cependant d’autres plans en tête.



Il semble que ce que les joueurs mentionnent depuis quelques jours s’avère être vrai. Après les deux défaites à sens uniques qu’ils avaient subi coup sur coup la semaine dernière, chacun des hommes dans le vestiaire indiquait qu’il manquait de structure dans leur jeu, ce qui expliquait leurs récentes contre-performances. Voulant mettre l’accent sur cet aspect, le vent a complètement changé de côté depuis ce moment et les victoires se sont enchaînées. Contre les Sabres mercredi dernier à Buffalo, le Wild a tout tenté samedi mais il n’aura fait que passer, et maintenant les Jets, qui avaient récolté au moins un point au cours de leurs huit parties précédentes, se sont amenés au Centre Bell avec le couteau entre les dents, mais le résultat fût le même.

La troupe de Paul Maurice s’est heurté à un Carey Price en grande forme mardi soir. Et lorsque ce dernier ne veut rien savoir, il ne veut rien savoir. C’est pour cette raison que les visiteurs sont repartis les mains vides, en plus d’avoir été incapables de déjouer le gardien montréalais, s’inclinant par la marque de 3 à 0.

« C’est une bonne équipe et ils ont beaucoup de talent. Nous sommes dans la LNH, ils auront donc leurs chances. Mais tant que nous pouvons les limiter, tout ira bien », a confié Carey Price qui a effectué 29 arrêts pour mériter sa neuvième victoire de la saison, sa première par blanchissage en 2014-2015. « C’était bien de remporter ce match-là. Nous avions besoin de cette victoire avant tout, mais de le faire par jeu blanc est la cerise sur le sundae. »

Le fait d’enregistrer son premier jeu blanc de la campagne quelques heures seulement après avoir appris que son bon ami Travis Moen prenait la direction de Dallas, n’est pas à sous-estimer. Connaissant la nature du sport professionnel, Price sait que des événements comme celui-là peuvent survenir en tout temps. Mais il est le premier à admettre que voir son coéquipier depuis plus de cinq saisons s’envoler sous d’autres cieux a été difficile.

« Moe est un de mes très bons amis et ma femme et la sienne sont également de très bonnes amies »,  raconte le gardien du Tricolore, au sujet de la transaction qui a envoyé Moen aux Stars en retour de Sergei Gonchar. « Au bout du compte, vous devez aller de l’avant et faire tout ce qui est nécessaire pour passer au travers de cette journée. »

Malgré la légère tourmente de la semaine dernière, tout et chacun savait que ce n’était qu’une question de temps avant que les victoires recommencent à s’empiler de nouveau. Une de ces raisons : le numéro 31. Certains arrêts qu’il peut effectuer alors que tout porte à croire qu’un but de l’adversaire suivra ne peut que leur donner encore plus de confiance. Si les attaquants des Jets Blake Wheeler, Bryan Little et Evander – à plus d’une occasion – sont tous repartis bredouilles de leur aventure près du filet de Price mardi soir, les membres de l’unité défensive devant lui savent qu’ils leur doivent une fière chandelle. Malgré tout, ils aiment lui lancer quelques petites flèches lorsque l’occasion se présente.

Faits saillants de la rencontre
« Notre gardien? Oui il est très bon. Il est le meilleur au monde. Mais je veux simplement souligner qu’il n’a pas réussi l’arrêt sur Kane en fin de match. C’était Markov, il tente de prendre tout le crédit », confesse en riant le défenseur Mike Weaver, qui a terminé sa soirée avec un différentiel de plus-1 en plus de bloquer deux tirs face à Winnipeg. « Non mais sérieusement, il est là pour tous les arrêts clés. Je suis incapable de marquer contre lui durant les entraînements, ça fait mal à mon estime personnelle. Mais il capable d’arrêter les meilleurs marqueurs de la Ligue.

« Vous assumez qu’il jouera aussi bien à chaque match. Vous voulez limiter les lancers de l’adversaire et leurs opportunités de marquer et je crois que nous avons bien fait ça », poursuit Weaver. « Avant le match, nous avions remarqué le nombre de buts qu’ils marquent en première période comparativement aux deuxième et troisième périodes. Nous devions nous concentrer sur notre match, et le fait d’avoir Carey derrière nous qui effectue les gros arrêts nous aide naturellement. »

Et il le fera probablement encore à quelques autres reprises au cours des prochaines semaines et des prochains mois.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
Résumé du match
Le jeu des chiffres - 11 novembre 2014
L’autre général
Les Canadiens acquièrent le défenseur Sergei Gonchar des Stars de Dallas, en retour de l'attaquant Travis Moen

La Collecte de sang des Canadiens-evenko
En quête de résultats

En voir plus