Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Manque d’opportunisme

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Les Canadiens ont tout fait pour quitter le Centre Bell avec deux points samedi soir, ils ont simplement manqué d’opportunisme.



Avant même que la mise au jeu initiale ne soit effectuée, les joueurs du Tricolore étaient gonflés à bloc, souhaitant faire oublier leur contre-performance de mardi face au Lightning, tout en sachant qu’ils affronteraient une des puissances de la LNH, les Penguins de Pittsburgh, équipe qu’ils avaient vaincu il y a une semaine jour pour jour.

Ils ont pris d’assaut le filet adverse comme ils devaient, décochant 28 tirs en direction de Marc-André Fleury, inscrivant même le premier but de la rencontre pour une sixième rencontre d’affilée. Mais malgré tous ces efforts, bénéficiant de quelques occasions d’augmenter leur avance au cours de la rencontre, Sidney Crosby et sa bande ont démontré de nouveau qu’ils peuvent surgir à tout moment. Des buts d’Evgeni Malkin et du capitaine des Penguins ont tout ce qu’ils ont eu besoin pour l’emporter 2 à 1 en prolongation, au terme d’un rencontre âprement disputée, qui aurait pu aller d’un côté comme de l’autre.

« J’ai définitivement aimé la manière qu’on a joué à cinq contre cinq. C’est un match qui était très serré et c’est ce qu’on voulait faire. Surtout contre une équipe qui a beaucoup de punch à l’attaque », a admis l’entraîneur-chef montréalais Michel Therrien, de qui l’équipe a tout de même amassé au moins un point, augmentant sa récolte à 55 au terme de 41 rencontres. « Le jeu de puissance, ça a été le contraire. C’est là que le match s’est joué. Nous avons eu nos chances. C’était un bon match de hockey. »

Les difficultés de l’avantage numérique se sont poursuivies samedi alors que le Tricolore a été incapable de profiter de ses quatre occasions où elle s’est retrouvée en surnombre. L’équipe locale sait que si elle avait pu être fructueuse simplement à une reprise, le résultat final aurait pu être complètement différent.

« Nous avons eu nos chances de marquer. J’ai eu un filet ouvert avec quelques minutes à faire et c’est de ma faute. Je dois trouver une façon de marquer là-dessus. Nous ne pouvons pas dire que nous n’avons pas eu nos chances de les finir ce soir parce que c’est le cas », a confessé Max Pacioretty, qui a inscrit son 18e but de la saison samedi, un quatrième match consécutif où il faisait bouger les cordages. « Je crois qu’à notre dernier match nous avions du momentum en avantage numérique. Ce match-ci a été une histoire complètement différente. Nous devons trouver une manière d’obtenir des réponses et je crois que la seule façon de le faire est en travaillant fort. »

Ce résultat aurait pu être davantage à sens unique si ce n’était des performances de Carey Price devant le filet. Encore une fois, le gardien de 27 ans a sauvé les meubles à quelques reprises, frustrant même les joueurs des Penguins qui pensaient marquer quelques buts certains. Parlez-en à Crosby justement…

Mais même celui qui a appris samedi qu’il participera prochainement au Match des étoiles pour la quatrième fois de sa carrière n’était pas d’humeur suite à ce revers. Il s’en voulait de ne pas avoir été en mesure d’empêcher ce but en prolongation. Ses coéquipiers savent qu’ils n’auraient jamais été en mesure de se rendre à ce point sans lui et ils auraient voulu, eux, être en mesure d’offrir une victoire à leur gardien, qui se démenait comme un diable dans de l’eau bénite sur la patinoire.

Price frustre Crosby
« Carey a réalisé de très gros arrêts pour nous ce soir pour nous permettre de nous rendre à ce point, mais malheureusement en prolongation, ils ont été la meilleure équipe et ils méritaient la victoire », a mentionné Brendan Gallagher au sujet de la performance de 35 arrêts sur 37 tirs de son Price. « Nous avons travaillé sur l’avantage numérique, mais ça prendra du temps. Ce n’est jamais facile de régler un problème. Nous devrons retourner à la planche de travail et tenter de trouver une solution. »

Cette fameuse énigme qu’est l’avantage numérique a encore une autre demi-saison pour être élucidée pour que des soirées comme celle-ci se terminent de meilleure façon à l’avenir.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Faits saillants
Le jeu des chiffres - 10 janvier 2015
Dans le calepin - 9 janvier 2015
Partout à sa place

Heurtés par l'indiscipline

En voir plus