Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Mac Attaque

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Michael McCarron a réussi sa rentrée montréalaise. 

Évoluant au centre d’un trio en compagnie de la recrue Daniel Carr et du vétéran Devante Smith-Pelly, l’attaquant de 20 ans a connu d’excellents moments au cours de la rencontre opposant les Canadiens aux Leafs, mardi soir au Centre Bell.

Malgré le résultat final, qui a malheureusement été en faveur des rivaux ontariens après une prolongation de seulement 16 secondes, McCarron s’est illustré sur de nombreux aspects, marquant notamment le seul but des siens, en première période, son premier dans l’uniforme des Canadiens.

Michael McCarron célèbre son premier but.

«Je me suis bien senti. La rondelle est apparue sur mon bâton devant le but et je n’ai fait que la mettre dedans. J’ai été chanceux que la rondelle apparaisse comme ça sur mon bâton », minimise McCarron qui a été chaleureusement applaudit par la foule du Centre Bell après avoir marqué, mais également après avoir été nommé première toile de la rencontre. «C’était incroyable. C’était un match préparatoire et la foule était en feu. C’est une des meilleures atmosphères où j’ai eu la chance de jouer. Ce sont d’excellents partisans et ils prennent ça très au sérieux. C’était génial. »

Il s’agissait d’un cinquième match préparatoire en carrière pour le colosse américain qui avait cumulé sept tirs au but et deux mentions d’aide lors des deux plus récentes campagnes. 

«C’est ma troisième année. Je savais un peu plus à quoi m’attendre en arrivant au camp cette année. J’ai beaucoup appris de mes expériences précédentes», lance celui qui a remporté 50% de ses mises en jeu au cours de la soirée.

Même s’il a l’expérience des projecteurs, ayant notamment remporté la coupe Memorial avec les Generals d’Oshawa au cours de l’été 2015, McCarron avoue que les dernières heures ont été relativement stressantes.

«J’ai été plus nerveux que ce à quoi je m’attendais. Je ne pouvais pas dormir avant le match », avoue le gaillard de 6-pieds-6 qui a été repêché en première ronde par le Tricolore en 2013. «Dans la matinée les gens me demandaient si j’étais nerveux et je répondais non. Mais je ne sais pas ce qui m’est arrivé. Quand je suis arrivé au match, j’étais plutôt nerveux. C’est sorti pendant l’échauffement. Je crois avoir joué un bon match. »

Même s’il croit avoir joué un bon match, c’était au grand patron d’en juger. Et heureusement pour lui, Michel Therrien est totalement du même avis.

«J’ai beaucoup aimé ce que j’ai vu de McCarron. Ça va être sa première saison chez les professionnels et il a vraiment joué un match solide », explique Therrien qui a vu l’espoir du Tricolore décerner cinq mises en échec en seulement 13 :18 de temps de jeu. «Il était très impliqué dans le jeu. Son échec-avant était bon.  C’est une bonne performance pour un premier match pour McCarron. »

Évoluant au sein d’un trio avec Tomas Plekanec et Sven Andrighetto, le  nouvel adjoint au capitaine, Brendan Gallagher, n’avait que de bons mots à dire au sujet de l’auteur du seul but des Canadiens.

«Big Mac a marqué un beau but, mais même après ce but il a continué à être meilleur. Il a joué de la façon qu’il fallait pour connaître du succès », explique Gallagher qui a mené les Canadiens au chapitre des tirs. «Il a utilisé son gabarit et sa taille. Il a été physique et a foncé au filet. On parle souvent du niveau d’intensité et de compétition qu’il faut avoir et il était là ce soir. »

Avec le marathon de cinq matchs en sept soirs qui s’est amorcé  mardi, McCarron aura fort probablement l’occasion de démontrer son savoir-faire de nouveau.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 22 septembre 2015
Faits saillants - Canadiens vs. Maple Leafs
Souvenirs d'un vieil ami
Dans le calepin - 20 septembre

De bon augure
Le navire a un capitaine

En voir plus