Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Les Canadiens nivellent la série

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL (PC) - C'est quand on croit cette équipe étendue sur le canevas pour le compte final de huit qu'elle se relève et frappe plus fort.


Le Tricolore a égalé sa série demi-finale de l'Association Est à deux partout, jeudi, après avoir comblé un retard d'un but en troisième période pour l'emporter 3-2 devant une exubérante salle comble au Centre Bell.

Maxim Lapierre et Brian Gionta ont semé la frénésie chez les 21 273 spectateurs présents en faisant mouche en l'espace de 93 secondes de jeu au début du dernier vingt, et le gardien Jaroslav Halak s'est occupé de fermer la porte, entre autres contre Sidney Crosby et Evgeni Malkin.

Tom Pyatt a été l'autre marqueur du bleu-blanc-rouge.

Maxime Talbot et Chris Kunitz ont été ceux des Penguins. Crosby a récolté un premier point en trois rencontres.

Halak a terminé la soirée avec 33 arrêts. Son opposant Marc-André Fleury a repoussé 22 lancers.

La foule a fait la vie dure aux arbitres Eric Furlatt et Paul Devorski, qui ont déjà connu des soirées plus faciles.

La série se transporte dans la «ville de l'acier», où se déroulera le cinquième duel, samedi.

Départ débridé

Les Canadiens ne pouvaient souhaiter mieux comme début que d'obtenir un but de son quatrième trio. Mais il n'a pas eu le temps de le savourer, voyant les Penguins frapper deux fois en moins de deux minutes de jeu. Tout cela en un peu plus de cinq minutes d'action effrénées.

Pyatt a d'abord reçu un cadeau inespéré de Fleury, à 2:34. Le gardien n'a pu stopper le tir anodin que l'ailier à caractère ultra défensif a décoché quasiment du coin gauche en fond de territoire des Penguins. Fleury a vu la rondelle lui glisser entre les jambières.

Mais Talbot a ensuite créé l'égalité à 3:27 après avoir eu la voie libre jusque vers Halak. Sur la séquence, la foule a estimé qu'on aurait dû sévir à l'endroit de Ruslan Fedotenko, qui a retenu une jambe de Subban.

Kunitz a fait 2-1 au cours d'une supériorité numérique, à 5:18. Le défenseur Hal Gill était au banc des pénalités pour avoir retenu Pascal Dupuis, au terme d'une poussée du Lavallois.

Kunitz a presque fendu l'air sur la passe de Crosby, et la rondelle a bifurqué sur chacun de ses patins avant de poursuivre sa route tranquillement dans le fond du but. On a fait appel à l'expertise du juge vidéo afin de valider le filet.

Les visiteurs ont exercé un contrôle quasi parfait du reste de la période initiale, comme le démontrait à la fin son avantage de 15-6 dans les tirs. A un moment donné, ils ont dû effectuer un changement trio en zone offensive tellement ils embouteillaient le Tricolore.

Comme mardi

Le deuxième tiers a été le calque du deuxième vingt du troisième match, mardi. Les visiteurs l'ont dominé d'un bout à l'autre: 13-3 dans la colonne des lancers.

Le Tricolore a été incapable de générer quoi que se soit à l'attaque.

Chez les Pens, le défenseur Kristopher Letang a raté la meilleure occasion de marquer d'entrée de jeu, pendant une attaque massive. Le géant Gill était de nouveau en pénitence.

Pour le reste, Halak a dû être vigilant. Le gardien a même tenté d'aider ses coéquipiers dans la relance de l'attaque vers la fin de la période, mais il a manqué la longue passe qu'il a tentée.

«Made in Québec»

Les hôtes ont affiché un plus grand sentiment d'urgence à leur retour sur la glace en troisième. Le troisième trio a sonné le réveil d'une séquence de deux buts réussis en l'espace de 1:33. Lapierre, d'une rotation vive, a marqué de derrière le but de Fleury, en faisant bifurquer la rondelle sur l'arrière de la jambe du gardien. Mathieu Darche et Marc-André Bergeron ont amassé des aides sur ce but à la sauce québécoise, qui a redonné de l'enthousiasme aux amateurs.

Le Tricolore a vu la chance lui sourire pour prendre les devants, à 3:40. La passe transversale qu'a tentée Gionta du flanc droit a dévié sur un patin du défenseur Letang tout juste devant le but. Fleury n'y pouvait rien.

Gonflés à bloc, les troupiers de l'entraîneur Jacques Martin ont raté l'occasion de porter un dur coup en supériorité numérique. Mais Gionta a écopé une pénalité et, plus tard, Darche a aussi été puni.

Halak a volé un but à Crosby au cours du jeu de puissance des Penguins. Plus tard, il a remis ça face à Evgeni Malkin qui s'est présenté devant lui.

Les Penguins ont exercé de la pression au cours de la dernière minute et demie de la rencontre, mais on a bien tenu le coup.

Voir aussi
Jeu des chiffres - 6 mai
Centrale des séries
Retrousser ses manches 
En voir plus