Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Leçon de courage

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD -- Carey Price avait un invité bien spécial sur la glace vendredi matin.

Avant l’entraînement du Tricolore, Price a sauté sur la patinoire en compagnie de Nathan Chouinard, un jeune gardien âgé de sept ans et atteint de l’ectrodactylie, une maladie rare qui se signale par une malformation aux mains et aux pieds. Son histoire a inspiré Price et Stéphane Waite, l'entraîneur des gardiens étant instigateur de la rencontre.

« Depuis qu’il est tout jeune, il est très habile, très persévérant, déterminé, il n’y a rien qui l’arrête », d’expliquer sa mère, Janie Simard. « Il joue au hockey depuis qu’il a quatre ans, il a appris à patiner à 3 ans. Il était très ému de pouvoir rencontrer Carey Price et de pouvoir jouer avec lui. »

Tout a commencé par un reportage diffusé à l’antenne de Radio-Canada Estrie durant la période des fêtes.

« Radio-Canada est venu filmer une pratique avec Nathan et son équipe Novice B. C’est le directeur de Hockey Sherbrooke, Jean-Guy Rancourt, qui a vu le reportage et qui a tout de suite eu l’idée d’organiser un événement spécial pour Nathan », de poursuivre Mme Simard. « Il m’a dit que Nathan était un bon exemple de courage et de détermination et qu’il allait essayer d’organiser quelque chose avec un joueur de la Ligue nationale. »

L’histoire du petit Nathan n’a pas mis de temps à se rendre jusqu’aux oreilles de Stéphane Waite, l’entraîneur des gardiens de but du Tricolore.

« J’ai vu le reportage et j’ai fait venir Carey à mon bureau. Il croyait que c’était pour une séance vidéo habituelle, mais je voulais lui montrer le reportage. Il est resté très impressionné », d’ajouter Waite, lui-même originaire de Sherbrooke. « Je lui ai demandé s’il était intéressé de faire un petit quelque chose pour lui, comme une courte séance d’entraînement, et tout de suite il m’a dit oui, que ça lui ferait plaisir lorsqu’il serait de retour sur la glace.»

De retour sur patins depuis peu, Price n’a pas mis de temps à remplir sa promesse. La rencontre s’est concrétisée dans les derniers jours.

« On a eu la confirmation la semaine passée que ça se aurait lieu ce matin [vendredi]. Nathan était vraiment content, très touché. C’est un événement magique et unique pour lui, à son âge. Il regarde les joueurs de la LNH à la télévision et ce sont ses idoles », de confier Mme Simard. « Lorsqu’il a su qu’il allait s’entraîner ici, il croyait qu’il allait pratiquer avec tous les joueurs! Ça le rendait très nerveux. Il m’a dit : "Maman, je ne pourrai pas arrêter toutes les rondelles, je vais accorder beaucoup trop de buts." Quand je lui ai dit qu’il serait seul avec Carey, ça l’a calmé un petit peu. »

Ce qui n’était pas tout à fait vrai, car P.K. Subban, qui patinait en solitaire à l’autre bout de la patinoire, a traversé la ligne rouge pour venir saluer Nathan. Il a même pris quelques tirs en direction du jeune gardien.

« Il a eu la chance de garder les buts avec Carey et il a en plus reçu des tirs de P.K. Subban », d’ajouter Adam Chouinard, le père de Nathan. « Tu ne peux pas avoir deux meilleurs joueurs que ça en même temps. C’est magique! »

« J’étais très gêné, mais c’était vraiment plaisant. J’ai beaucoup aimé jouer avec Carey Price », a conclu Nathan, visiblement pas encore remis de ses émotions.

Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Carey et Nathan
Échos de vestiaire
Apprendre à la dure
De l’amour dans l’air 

En voir plus