Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

La glace est brisée

par Staff Writer / Montréal Canadiens

SAN JOSE - Il y a des situations plus faciles que d'autres pour faire ses débuts avec une nouvelle équipe, mais Jeff Petry prendra ce revers de 4 à 0 aux mains des Sharks avec un grain de sel, sachant qu'il y aura beaucoup de jours meilleurs devant lui avec sa nouvelle formation.

Ayant appris vers 6h30 du matin qu'il passait des Oilers d'Edmonton, qui chatouillent les bas-fonds du classement général de la LNH, aux Canadiens de Montréal, qui eux trônent au sommet de la Conférence de l’Est, Petry a alors amorcé son odyssée vers le SAP Center pour affronter les Sharks en fin de soirée dans l’uniforme bleu-blanc-rouge.

D’Edmonton à San Francisco en passant à Calgary, le défenseur de 27 ans est finalement arrivé à l’aréna à la même heure que lorsqu’il jouait au hockey mineur : quelques petites minutes pour s’habiller et hop sur la glace.

« Je suis arrivé à l'aréna vers 17h30 », d’expliquer Petry après avoir décrit les différentes étapes de sa journée. « J'ai eu le temps de m'échauffer, un peu d'étirements et c'était le temps pour la période d'échauffement. Ce fut une longue journée. En première période, j'essayais de trouver mes jambes. En deuxième puis en troisième période, je commençais à trouver mon jeu.»

Sa nouvelle formation pratiquant un style plus hermétique que les Oilers, le nouveau numéro 26 du Tricolore a dû apprendre le nouveau système de jeu sur le tas.

« Les Canadiens ont beaucoup de vitesse et ils prennent fierté dans leur jeu de transition. D'arriver dans ce système a nécessité un ajustement, surtout en zone neutre et en zone offensive. Je me suis fait prendre quelques fois à pratiquer la vieille méthode. Je vais apprendre ce système au fur et à mesure », d’indiquer le défenseur d’origine américaine.

D’abord jumelé à Sergei Gonchar, Petry a par la suite retrouvé un visage qu’il connaît bien à la ligne bleue : Tom Gilbert. Les deux défenseurs ont évolué ensemble avec la formation albertaine entre 2010 et 2012.

« Ça m'a aidé d'être jumelé à Tom », d’avouer l’arrière de 6-pieds-3. « J'ai joué un peu avec lui à Edmonton il y a quelques années. C'est bon d'avoir un visage familier, surtout pour la communication. Cela a certainement aidé la transition.»

Au final, Petry aura effectué 27 présences sur la patinoire pour un total de 18 minutes et 15 secondes, bloquant un lancer en plus de diriger cinq tirs en direction du filet du gardien des Sharks Alex Stalock. Son entraîneur-chef était emballé par la performance de sa nouvelle acquisition.

« J'ai adoré ce que j'ai vu », a exprimé Michel Therrien. « Il patine très bien. Il fait une bonne passe. Il était impliqué dans le jeu. Avec les circonstances, pour lui de jouer le match de ce soir était très difficile, mais j'ai adoré ce que j'ai vu.»

Après une bonne journée de repos mardi, Petry risque d’impressionner davantage son nouvel entraîneur-chef lorsque le Tricolore affrontera les Ducks mercredi soir.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Faits saillants
Le jeu des chiffres - 2 mars 2015
Un coup de pouce du DG
En profondeur
Les Canadiens acquièrent l’attaquant Torrey Mitchell
Ouvrir les hostilités
P.K. Subban nommé deuxième étoile de la dernière semaine dans la LNH

En voir plus