Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Gagner le respect

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Mike Condon a été honoré par les médias lundi matin, mais il y a déjà longtemps qu’il a gagné le respect de ses coéquipiers.

Le gardien recrue a été nommé candidat des Canadiens pour la saison 2015-2016 par la section montréalaise de l'Association des chroniqueurs de hockey de la Ligue nationale au trophée Bill-Masterton, remis annuellement au joueur de la LNH qui a fait preuve du plus bel exemple de détermination, de persévérance et d’esprit sportif au hockey.

Seulement cinq joueurs ont remporté le trophée dans l’histoire du Tricolore, mais il n’y a pas de doute dans l’esprit du dernier à l’avoir gagné chez les Canadiens que le gardien a fait preuve de ces qualités cette saison.

« Condo a été placé dans une situation très difficile, donc ça démontre bien son caractère», de noter le capitaine Max Pacioretty, récipiendaire du trophée en 2011-2012. « Il ne devient jamais trop confortable et ne s’assoit pas sur ses accomplissements passés. Il est à l’aréna chaque jour et travaille fort pour s’améliorer et prendre soin de son corps. Je crois que c’est l’une des raisons principales pour laquelle il s’est rendu jusqu’ici.»

Après avoir délogé Dustin Tokarski dans le rôle d’adjoint à Carey Price en début de saison, Condon a rapidement été placé dans la première chaise lorsque le numéro 31 a été mis hors-combat par une blessure au bas du corps.

« Tu ne peux pas remplacer Carey Price, c’est impossible. Tout ce que tu peux faire, c’est te préparer à jouer de ton mieux et travailler le plus fort que tu peux », de poursuivre Pacioretty. « Je crois que c’est d’ailleurs pour ça que les gars ont respecté Condo dès le départ – ils le voyaient, durant des jours de congé, à l’aréna ou en gymnase en train de s’entraîner fort. Les gars qui ont ce genre de préparation obtiennent beaucoup de respect. »

Et lundi, ils ont tous témoigné publiquement de ce respect.

« Il en a eu beaucoup sur les bras cette année. Il n’a probablement jamais été dans une situation semblable, où il a joué autant de parties. Il a fait tout ce qu’on a pu lui demander », de reconnaître Lars Eller. « De ce que j’ai vu de Mike cette saison, je crois qu’il a une très bonne tête sur les épaules. Il a la bonne attitude, une bonne éthique de travail et c’est un bon coéquipier. Tout ce que tu veux voir d’une recrue ou d’un nouveau joueur, il nous l’a donné. »

Le principal intéressé restait quant à lui très humble face à tout ça.

« C’est un honneur pour moi. Tu vois les noms sur le mur de Saku Koivu ou Max Pacioretty [les deux plus récents récipiendaires du trophée chez le Tricolore] qui ont traversé des temps beaucoup plus difficiles que moi en raison de leur état de santé. Moi, je fais simplement mon travail de joueur de hockey, donc c’est très flatteur », d’attester Condon, qui mène entre autres les gardiens recrues de la Ligue pour les victoires (18). « C’est bien d’avoir cette reconnaissance, mais ce n’est pas ce que je cherche et ce n’est pas ce que nous essayons d’accomplir en tant qu’équipe. Je ne suis pas le genre à chercher l’attention. »

« Lorsque tu arrives dans un nouveau vestiaire, que tu sois rappelé ou échangé, tu veux toujours gagner le respect de tes coéquipiers, de tes entraîneurs, de tout le personnel. C’est une responsabilité que tout le monde a, et c’est ce que j’ai essayé de faire », d’insister Condon. « Je ne disais pas un mot et je travaillais le plus fort que je pouvais. Je crois que c’est la meilleure façon d’obtenir le respect de tes coéquipiers. »

La nomination de lundi s’ajoute ainsi aux nombreux souvenirs de la première saison du cerbère de 25 ans, comme le voyage père-fils en novembre à Pittsburgh, la Classique Hivernale près de sa ville natale le 1er janvier ou son premier match au Centre Bell. Fidèle à lui-même, Condon n’est toutefois pas prêt à fermer les livres.

« Lorsque la saison sera complétée, j’aurai plusieurs souvenirs à me remémorer, mais pour l’instant nous avons encore quelques matchs à disputer et nous voulons terminer la saison en force », de conclure Condon. « Nous sommes des professionnels et nous voulons gagner. Chaque match que tu joues dans cette ligue est un cadeau. Tu dois te préparer et performer comme si c’était ton dernier. »

Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
Liste de lecture: Mike Condon
Mike Condon choisi candidat des Canadiens de Montréal pour le trophée Bill-Masterton en 2015-2016

En voir plus