Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Fidèle au poste

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BOSTON – Levez la main si vous avez choisi Scott Gomez dans votre pool des séries.


Si vous l’avez fait, les gens autour de vous ont sans doute pensé que vous ne preniez pas la chose au sérieux. Mais, pourtant, vous saviez pleinement ce que vous faisiez. Même s’il a connu une saison en deçà des attentes – et il est le premier à l’admettre -, Gomez n’a pas gagné deux coupes Stanley par hasard. Lorsque la rondelle tombe au centre de la glace pour le grand bal du printemps, il est le premier au rendez-vous.

« Il blaguait avec vous lorsqu’il disait qu’il était bon dans les séries », a indiqué Mathieu Darche à propos de son joueur de centre. « Il a été excellent jeudi soir. C’est lui qui a causé les deux revirements sur les deux buts. Il a pris de bonnes décisions à chaque fois en remettant la rondelle au franc-tireur sur notre trio et Gio a marqué les deux fois. »

Limité à 38 points en saison régulière, Gomez était impatient que les séries se mettent en branle et il l’a démontré aux partisans des Canadiens tout comme à ceux des Bruins jeudi au TD Garden.

« J’ai attendu longtemps pour que ce jour arrive avec la saison que j’ai connue. Je ne sais pas comment l’expliqué : c’est le moment plaisant de l’année. », a indiqué Gomez. « Toute la planète hockey regarde, tous les enfants regardent. Je ne peux pas l’expliquer. La saison est terminée et c’est un effort d’équipe et un sport d’équipe. Ce qui est arrivé en saison régulière n’importe plus. »

Nommé troisième étoile de la rencontre, Gomez a été à l’origine des deux seuls buts des siens en provoquant les deux revirements avant de mettre la table pour Brian Gionta.

« Ce n’est qu’un match et on doit tout recommencer samedi », a avoué le vétéran de 11 saisons dans la LNH. « Nous devons revoir certaines choses et faire quelques ajustements. Chaque fois que vous remporter un match sur la route est important, mais la route est encore plus ardue à partir d’ici.

« Ce qui a toujours importé pour moi ce sont les victoires », a poursuivi Gomez. « Maintenant que je fais partie des plus vieux, ça fait partie du jeu et une partie de la leçon. Je ne sais pas si vous l’avez bien saisi, mais les statistiques personnelles n’ont pas d’importance. C’est toujours agréable de gagner. Mon travail est de remettre la rondelle à Gio pour qu’il la mette dedans. »

Et son bon copain ne s’attendait à rien de moins.

« Il joue bien et il a élevé son jeu d’un cran », a souligné Brian Gionta. « C’est ce dont nous avons besoin : des gars à leur meilleur à ce stade-ci de l’année. C’est ce que nous nous attendons de lui. C’est un excellent joueur et il va réaliser de grandes choses lorsque nous aurons besoin de lui. C’est pourquoi tout le monde au sein de cette équipe croit en lui. Il a connu des difficultés cette année, mais il joue très bien. »


Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com


VOIR AUSSI
Commentaires d’après-match: Darche | Price | Gionta
Price remonte sur les planches
La première manche aux Canadiens
Le jeu des chiffres - 14 avril 2011
Sommaire
Faits saillants
Mets ta face des séries
En voir plus