Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

En Trevor, nous croyons

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL –Il a peut-être maintenant sept repêchages derrière la cravate depuis qu’il s’est joint aux Canadiens en 2003, mais Trevor Timmins a toujours la même montée d’adrénaline lorsque vient le temps de choisir les Canadiens de demain.


Comparant habituellement ces séances de repêchage au Super Bowl des recruteurs de la LNH, le gourou du repêchage chez le Tricolore a terminé le repêchage 2009 avec huit nouveaux espoirs sur les tablettes qui chercheront à enfiler le chandail bleu blanc rouge au cours des prochaines années.

Le Tricolore a clairement identifié sa priorité lors de ce repêchage : s’améliorer au poste de centre. Au cours des quatre dernières années, les Canadiens avaient choisi six joueurs à cette position, soit un de plus qu’au cours de cette seule séance de repêchage alors qu’ils ont utilisé cinq de leurs huit choix pour sélectionner des joueurs de centre.

« Comme je le l’avais dit lors de la rencontre avec la presse ce jeudi, nous avions mis au sommet de notre liste les centres et les défenseurs de type quart-arrière », a expliqué Timmins. « Si vous regardez nos choix cette fin de semaine, cela va répondre à votre question. Il y avait des joueurs que nous voulions, d’autres qui serviront à combler certaines lacunes au sein de notre organisation. »

Parmi ces joueurs, le centre finlandais Joonas Nattinen, choisi au 69e rang, le premier joueur de centre réclamé par Montréal samedi après la sélection du Québécois Louis Leblanc vendredi soir, au grand plaisir des amateurs présents au Centre Bell.

« Nous pensons que Joonas a beaucoup de potentiel », a indiqué Timmins. « Il a joué sur la première unité en avantage numérique lors du championnat mondial junior, ce qui veut en dire beaucoup alors qu’il n’avait que 17 ans. Nous pensons, de plus, qu’il peut encore beaucoup s’améliorer. C’est un gros joueur de centre avec une bonne portée dont nous sommes à la recherche. Nous étions très surpris qu’il fût encore disponible en troisième ronde et nous sommes très heureux d’avoir pu le repêcher. »

À la recherche d’un autre quart-arrière à la ligne bleue, Timmins n’était pas peu fier d’avoir mis le grappin sur Mac Bennett en troisième ronde.

Michael Cichy
«Ce jeune homme peut pratiquement voler sur la patinoire », a lancé Timmins, tout sourire. « C’est un patineur extraordinaire. Il n’a pas été sur la sellette cette année étant donné qu’il a été blessé. Il fait partie d’une nouvelle race de défenseur dans la LNH, littéralement un quart-arrière défensif.»

Quelque peu échaudé par le départ de Pavel Valentenko pour sa Russie natale en septembre dernier, le Tricolore a néanmoins sauté sur l’occasion de repêcher le talentueux ailier droit russe Alexander Avstyn.

«Si Alex veut venir dès maintenant en Amérique, il n’y a aucun problème », a clamé Timmins. « Je n’aurais aucune objection à ce qu’il aille à Hamilton dès la saison prochaine. Il joue un style nord-américain. Il travaille fort, va dans les coins, il a une bonne vision de jeu en plus d’être passionné.»

Le choix de septième ronde également, Mike Cichy, se tire plutôt bien d’affaire avec une rondelle et un bâton.

« Cichy a été le joueur par excellent de la USHL, le joueur le plus utile à son équipe en séries et le joueur du tournoi à Camrose », a énuméré Timmins. « Il va se joindre à l’université du Dakota du Nord cette année où il sera le compagnon de chambre de Danny Kristo. C’est un joueur de hockey très intelligent et le Dakota du Nord possède un excellent programme de hockey. »

Si les Canadiens ont pu renflouer leur rang en matière de talent offensif, ils ont également mis la main sur un véritable guerrier en Gabriel Dumont.

« Il a amorcé les séries éliminatoires de cette année avec une épaule amochée et il a également participé à la coupe Memorial dans le même état », a expliqué Timmins. « Il s’agit d’un jeune homme extrêmement courageux et persévérant qui va trouver le moyen de jouer dans la LNH à tout prix. »

Et comme, il en a la réputation, Timmins avait conservé une carte dans sa manche, obtenant le dernier choix de la séance, acquis des Penguins de Pittsburgh. Timmins a alors repêché le gardien format géant Petteri Simila.

« Les recruteurs étaient littéralement sur moi », a conclu Timmins. « Ils avaient tous des joueurs qui ont le potentiel d’atteindre la LNH. Nous avons choisi Simila qui a le même cheminement que Koskinen qui a été sélectionné en deuxième ronde. Il est un grand gardien qui ressemble à Pekke Rinne des Prédateurs. »

Satisfait de sa journée de travail, Timmins ne connaîtra le résultat que dans quelques années.

« Nous sommes toujours excités à la fin de cette journée », a admis Timmins à propos de sa plus récente récolte d’espoirs. « Je vous dirai dans cinq ans si je suis toujours aussi excité. Je ne peux pas vraiment identifier un seul joueur, mais je crois que nous avons frappé quelques circuits. Quelques Européens ont glissé de quelques rangs en raison de leur nationalité, mais nous sommes impatients de voir comment ils se développeront au cours des prochaines années. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À voir également:
Tout le monde aime Louis
La cuvée 2009 des Canadiens 
Montréal choisit Louis Leblanc en première ronde 
Centrale de repêchage canadiens.com
En voir plus