Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

En séries malgré tout

par Staff Writer / Montréal Canadiens

TAMPA – Le Tricolore aurait certainement aimé un scénario différent, mais il a officiellement obtenu son laissez-passer pour les séries éliminatoires.



La rencontre de mardi entre les Canadiens et le Lightning était perçue comme un possible avant-goût d’un affrontement en première ronde entre ces deux équipes. Au bout du compte, Tampa Bay a eu le dessus en l’emportant 3 à 1, officialisant aussi sa participation au prochain tournoi printanier. Mais puisque les Devils du New Jersey et les Capitals de Washington ont coup sur coup subi la défaite avant même que la rencontre à Tampa ne soit complétée, Montréal l’a également fait, quoi que dans un contexte qu’il aurait préféré être différent.

« C’est un soulagement d’être qualifié en séries si on regarde l’ensemble de la saison. Se qualifier pour les séries est un exploit en soit », confirme l’entraîneur-chef Michel Therrien au terme de la défaite de mardi soir. « C’est très demandant et très exigeant d’accéder aux séries éliminatoires. J’aurais aimé qu’on se qualifie dans de meilleures circonstances, bien entendu, mais si tu regardes l’ensemble, c’est un bel accomplissement. »

Alors que le match, qui était serré pendant un peu plus de 40 minutes de jeu, a démontré qu’une possible confrontation entre ces deux formations en séries serait enlevante, un événement survenu en toute fin de rencontre est venu ajouter un autre élément à cette possible future confrontation. Alors que Mike Kostka effectuait une percée en zone montréalaise, Douglas Murray l’a solidement pincé alors qu’il arrivait la tête baissée. Une mêlée a suivi et le défenseur du Tricolore a été expulsé de la rencontre. Si cet événement risque d’en faire parler plusieurs au moment des séries, Murray était heureux de voir que Kostka n’a pas mis beaucoup de temps à se relever.

« Il arrivait au milieu et j’avais un autre gars à ma droite. Je portais attention aux deux et pendant qu’il effectuait sa percée, je voulais finir ma mise en échec tout en ne perdant pas l’autre des yeux », explique Murray au sujet de l’incident qui lui a valu une pénalité de match. « J’étais content de le voir se relever. Je croyais que mon bras était rentré. Mais je ne commenterai pas davantage parce que l’incident sera sûrement revu par la ligue et je n’ai pas eu la chance de le revoir. C’est un jeu rapide. Je n’ai jamais été suspendu en neuf ans. Je ne crois pas être un joueur salaud. »

L’autre nom qui était sur toutes  les lèvres au terme de la partie, c’était celui de Carey Price. Époustouflant comme il l’a si souvent été depuis le début de la campagne, le gardien des Canadiens a permis à son équipe d’avoir une chance de l’emporter. Ayant réalisé une multitude d’arrêts spectaculaires pour garder la marque serrée, ses coéquipiers savent qu’ils sont privilégiés de l’avoir derrière eux et qu’ils auraient dû lui offrir une meilleure performance.

« Ce n’était pas différent des autres matchs. Il nous a gardés dans la rencontre. Certains des arrêts qu’il a réalisés pour maintenir la rencontre serrée étaient incroyables » admet Brian Gionta au sujet de la performance de 30 arrêts sur 32 tirs vers Price. « Ça n’aurait sûrement pas dû l’être. Nous jouions sur les talons après avoir écopé de quelques punitions. Nous écopions de punitions et nous pourchassions le jeu. Encore une fois, il nous a donné une chance de l’emporter. »

Si la séquence de victoires consécutives des Canadiens a pris fin à cinq mardi soir, ils pourront au moins se dire qu’ils ont encore cinq autres rencontres en saison régulière pour peaufiner leur jeu avant que ne s’amorcent les séries éliminatoires.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 1er avril 2014
Faits saillants
Sommaire
Max Pacioretty remporte la coupe Molson pour le segment de février et mars
Ne pas regarder trop loin 

En voir plus