Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Effectifs réduits

par Staff Writer / Montréal Canadiens

OTTAWA – Ce n’est jamais facile de voir un joueur tomber au combat, encore moins après seulement 20 secondes.



C’est exactement ce qui s’est passé mercredi soir, alors qu’Alexei Emelin a donné lourdement sur la bande, alors que la rondelle venait à peine d’être déposée sur la surface glacée. Alors que les cinq défenseurs restants étaient utilisés à outrance par Michel Therrien, c’est P.K. Subban qui est tombé à son tour, après avoir bloqué un boulet de Bobby Ryan alors que les Canadiens se défendaient à court d’un homme. Subban a même eu besoin d'aide de la part d’Andrei Markov pour quitter la glace. À ce moment, le défenseur étoile avait déjà disputé près de 20 minutes de temps de jeu.

«C’était difficile de jouer avec seulement quatre défenseurs pendant un moment. De voir Emelin tomber comme ça après seulement 20 secondes a été difficile à prendre. Il a frappé la bande vraiment fort. Et plus tard, de voir Subban sacrifier son corps comme ça. Jouer à cinq, puis à quatre était difficile», explique Nathan Beaulieu qui a disputé 24 minutes de temps de jeu, son plus haut total en carrière. «C’était vraiment dur de voir Subban tomber comme ça. Nous espérions tous qu’il soit correct. Il joue dans divers aspects du jeu, sur l’avantage numérique, dans des moments cruciaux du match. C’était bon de le revoir sur la glace et de voir qu’il allait bien. C’est un soulagement.»

Jusqu’à présent en 2014-2015, les hommes en bleu-blanc-rouge avaient réussi à se tenir bien loin de l’infirmerie avec un total de 50 matchs ratés. Ils étaient d’ailleurs en route pour le moins de matchs ratés depuis les six dernières saisons.

Au final, Subban a tout de même disputé plus de trente minutes de jeu pour une troisième fois au cours des cinq dernières rencontres. Il a d’ailleurs passé de nombreuses minutes sans interruption sur la patinoire en fin de rencontre, aidant notamment Nathan Beaulieu à marquer son tout premier but en carrière dans la LNH avec un peu plus de cinq minutes à faire dans le match.

«C’était bien d’avoir marqué mon premier but dans la LNH. C’est certain que j’aurais aimé que ça arrive avant ou dans des circonstances différentes », a lancé Beaulieu. «À la fin de la journée, c’est quand même une défaite. C’est cool d’avoir marqué mon premier dans la LNH, mais c’est vraiment plate pour Dustin.»

L’auteur du premier filet des Canadiens, Max Pacioretty, était du même avis que Beaulieu.

«La même histoire revient trop souvent. On doit trouver des façons de marquer, surtout quand c’est Ticker qui est devant le filet. C’est arrivé trop souvent cette saison qu’on ne lui donne aucune marge de manœuvre », lance Pacioretty qui a dirigé sept des 44 tirs du Tricolore sur la verte recrue des Sénateurs Andrew Hammond, qui en était à son premier départ dans la LNH. «C’est frustrant parce que c’est un bon gardien qui fait les bonnes choses, mais nous accordons trop de chances et on ne marque pas assez. C’est de notre faute. »

Les Canadiens, qui ont dû se passer des services de Gonchar au cours des deux derniers matchs, risquent fort bien de devoir se passer de ceux d’Emelin au cours des prochains jours.

«Ce ne sera pas facile c’est certain. Ce sont deux morceaux importants de notre casse-tête. Gonchar a raté deux matchs et maintenant on perd un gars de qualité comme Emelin », souligne Beaulieu. «C’est difficile et on espère qu’ils seront de retour bientôt. Mais comme je le disais, ce sont deux gros morceaux du casse-tête qui manquent. »

C’est d’ailleurs dans l’espoir de combler les trous du casse-tête que les Canadiens ont procédé au rappel du défenseur format géant Jarred Tinordi des Bulldogs de Hamilton immédiatement après la rencontre.

«Tu ne veux pas trop perdre de joueurs d’expérience, mais ça donne des occasions à des jeunes joueurs. Ça leur donne l’opportunité de se faire valoir», a laissé savoir Michel Therrien qui a d’ailleurs donné une chance à Greg Pateryn mercredi soir, le défenseur terminant sa soirée de travail avec un différentiel de plus-1.

Les Canadiens devront rapidement trouver de nouvelles combinaisons en défensive, puisqu’ils reçoivent les Panthers dès jeudi soir au Centre Bell.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 18 février 2015
Faits saillants
Échos de vestiaire
De l’inspiration et du baseball

En voir plus