Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

De la vitesse à revendre

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – La vitesse tue. Avec Scott Gomez maintenant à bord, Bob Gainey s’est trouvé un autre marchand de vitesse en Mike Cammalleri pour suivre le pas du nouveau centre des Canadiens.


Avec le Tricolore faisant rougir les lignes téléphoniques avec leurs transactions en commençant par la méga-transaction amenant Gomez à Montréal, Cammalleri payait bien attention à ce qui se passait à Montréal.

« J’ai fait mes devoirs et vu ce que les Canadiens ont fait au cours des derniers », a admis Cammalleri. « Voir un joueur comme Scott Gomez se joindre à la formation est l’une des raisons pour laquelle Montréal était si attrayante. Scott est un joueur extrêmement talentueux et je suppose que je vais jouer avec lui et c’est vraiment très excitant. »

Le Tricolore n’était pas la seule équipe qui a tenté de mettre le grappin sur le rapide ailier, lui qui a connu la meilleure saison de sa carrière avec les Flames l’an dernier avec une récolte de 39 buts et 82 points.

« Il y avait quatre ou cinq équipes intéressées à mes services, mais Bob Gainey a montré de l’intérêt dès le début », a indiqué Cammalleri. « J’ai un immense respect pour Bob Gainey et Jacques Martin. Les Canadiens voulaient que je me joigne à eux et ils montré leur engagement. »

Un joueur offensif spectaculaire, Cammalleri n’a pas de doute quant à jouer pour un entraîneur ayant la réputation d’être orienté vers la défensive comme Martin.

« J’ai toujours cru qu’une bonne attaque vient d’une bonne défensive », a poursuivi, Cammalleri qui a soufflé 28 bougies sur son gâteau d’anniversaire le mois dernier. « C’est un sport d’équipe et la seule façon de connaître du succès est de connaître du succès en équipe et de bien travailler avec ses coéquipiers. Je suis très impatient de débuter la saison. Je suppose que je vais jouer à l’aile, puisque j’ai joué davantage à l’aile qu’au centre au cours des dernières saisons.

Natif de Toronto, Cammelleri, qui a débuté sa carrière à Los Angeles avant d’aboutir à Calgary, s’attend être chez lui à Montréal où le hockey est roi et maître.

« La pression et la passion qui existent ici sont des choses qui m’enthousiasment. », a révélé Cammalleri. « Chaque enfant dans cette ville sait quand il y a un match et c’est comment cela que ça devrait être. »

Suite à sa discussion seul à seul avec Gainey avant de concrétiser l’entente qui fait de lui le dernier venu dans la grande famille des Canadiens, Cammalleri sait exactement ce dont le directeur-gérant des Canadiens s’attend de son nouvel ailier. Bob a convaincu sa nouvelle acquisition à « Bonjour!»

«Bob et moi avons parlé des plans qu’il avait pour moi et c’est pour cette raison que je suis maintenant un joueur des Canadiens de Montréal », a conclu Cammalleri. « Nous voulons gagner beaucoup de parties, être compétitifs et remporter la coupe Stanley. »


À lire également:
Transformation extrême
Brian Gionta signe une entente de cinq ans avec les Canadiens
Michael Cammalleri choisit les Canadiens
Jaroslav Spacek s'entend avec les Canadiens 
Une bonne pêche 
Le Tricolore obtient Scott Gomez 
La saison morte en revue 
En voir plus