Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Dans le calepin: 5 fév. 2009

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Dans le calepin aujourd’hui, une imitation des frères Hansen, Komisarek récite l’alphabet et la suite du prochain épisode « Quand Sergei rencontre Mikhail ».


Coach, on est prêt!
Tels les frères Hansen dans le mythique film Slapshot, Georges Laraque et Mathieu Dandenault sont prêts à effectuer leur retour dans l’alignement et n’attendent que le signal. Avec 21 joueurs sous la main, l’entraîneur-chef Guy Carbonneau a donc dû trancher afin de composer son alignement en vue de la rencontre contre les Sabres vendredi soir.

« Georges sera de l’alignement et Mathieu devra probablement attendre. Mais, puisque nous jouons deux matchs en deux jours, je pourrais demander ses services dès samedi. Mathieu n’a pas joué un match depuis deux mois et demi et un retour à ligne bleue serait plus difficile. Je pense davantage le réintégrer à l’avant au départ même s’il avait très bien fait en tant que défenseur avant de subir sa blessure. »

A,B,C,D,E,…

Avec la panoplie de blessés dans le vestiaire des Canadiens cette saison, le gérant de l’équipement Pierre Gervais a été fort occupé devant sa machine à coudre pour apposer les différentes lettres sur les chandails des joueurs. Maintenant qu’une bonne majorité des joueurs sont de retour, Mike Komisarek a été officiellement adjoint au capitaine et voici ce que le principal intéressé avait à dire.

« Je ne crois pas qu’une lettre fait une différence lorsqu’il est question de leadership. Patrice Brisebois est un excellent leader, tout le monde le respecte pour son expérience et ce qu’il a accompli sans oublier la coupe Stanley qu’il a remportée, mais il n’a pas de lettre. Est-ce que ça l’empêche d’être un leader? Non. Même chose pour Higgins. Tout le monde sait qu’il est passionné et prend l’équipe extrêmement à cœur. Cela dit, je suis flatté de l’honneur, mais ça ne fait pas différence. J’essayais d’être un bon leader avant même d’avoir le  'A '.»

La suite du roman-savon…

Après les escarmouches lors de l’affrontement Canadiens-Leafs le 8 janvier dernier au Centre Bell, la saga Mikhail Grabovksi-Sergei Kostitsyn avait fait couler d’encre. À deux jours du prochain rendez-vous entre les deux rivaux de la division Nord-Est, Guy Carbonneau n’était peut-être pas encore prêt de s’asseoir avec du pop corn pour suivre le prochain épisode, mais…

« Je pense que c’est très bon. Ça ne dérange absolument pas que mes joueurs montrent de l’émotion, tant que ça ne tombe pas dans la catégorie de la stupidité. Je ne sais pas ce qui est arrivé entre les deux, je ne voyais pas cette animosité lorsque Grabovski était ici, mais la patinoire est un excellent endroit pour régler ses différends. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À lire également:
Mes incontournables: Max Pacioretty
La révolution des recrues 
La tête haute 
En voir plus