Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Dans le calepin - 27 décembre

par Staff Writer / Montréal Canadiens

RALEIGH -- Beaulieu apprend du maître, Parenteau et Plekanec parlent de changements et les Canadiens retrouvent leurs jambes.



Salut partenaire: Lorsque les Canadiens ont foulé la glace du PNC Arena samedi après-midi, il y avait une nouvelle paire défensive des plus intéressantes, les deux joueurs ayant disputé un total combiné de 1318 matchs dans la LNH. En comptant pour 43 de ce total, Nathan Beaulieu était bien heureux de compter sur la sagesse et l’expérience du vétéran de 20 ans dans la LNH, Sergei Gonchar.

«C’est un modèle pour moi. Je me souviens alors que je le regardais jouer quand j’étais jeune et c’est très cool de former un duo avec lui », a admis le défenseur de 22 ans qui n’était pas encore né lorsque Gonchar a été repêché par les Capitals au 14e rang, en 1992. «Je vais beaucoup apprendre avec lui. Je suis excité. C’est le genre de joueur que je veux devenir. C’est un gars mobile qui produit offensivement et c’est un bon coéquipier. Je dois le considérer comme un vétéran de qui je veux m’inspirer. »

Retrouver ses jambes : Ayant quitté Montréal une journée plus tôt qu’à l’habitude pour un voyage de quatre matchs, les Canadiens ont eu la chance d’évacuer les restants de dinde et de lait de poule de la pause de trois jours pour Noël. Malgré ses sept saisons dans la LNH, Max Pacioretty avoue qu’il n’a pas encore trouvé la formule pour passer au travers des Fêtes sans difficulté.

«C’est impossible. Nous n’étions pas sharp sur la glace, mais il faut évacuer le méchant et retrouver nos jambes.  Je crois que c’était l’objectif de l’entraînement d’aujourd’hui. Le but est de se sentir mieux demain et d’être prêts pour le match », a expliqué Pacioretty, son équipe connaissant de bons moments présentant une fiche de 6-4-0 au cours de ses 10 derniers matchs. «C’est bien d’avoir trois jours de congé, surtout avec le momentum que nous avons. C’est bon de se sentir bien pendant la pause et de revenir prêts à reprendre là où on a laissé. »

La chaise musicale: Après avoir évolué en compagnie de Lars Eller au centre au cours des deux derniers affrontements des Canadiens, Pierre-Alexandre Parenteau et David Desharnais devraient voir un nouveau visage sur la glace avec eux En effet, lors de l’entraînement de samedi matin au PNC Arena, Michel Therrien a jumelé les deux Québécois avec le vétéran Tomas Plekanec, combinaison qu’il a utilisée à l’occasion lors des deux derniers matchs, essentiellement en avantage numérique.

«Encore des nouveaux – je n’ai jamais vu ça avant », a lancé Plekanec à la blague, lui qui a vu défiler jusqu’ici huit ailiers différents et qui en ajoutera un neuvième en David Desharnais lundi soir. «J’ai joué avec lui en avantage numérique par le passé, mais c’est différent. On va travailler très fort ensemble. Ce sont de bons joueurs offensifs et je vais m’intégrer au groupe francophone.»

De son côté, Parenteau est bien heureux de retrouver un autre joueur avec qui il a connu du succès cette saison.

«On tente de trouver la bonne combinaison. On n’est même pas encore rendu à mi-chemin dans la saison alors je pense que c’est encore le temps de faire ce genre de changement », a mentionné Parenteau qui disputera le match numéro 36 du calendrier des Canadiens lundi soir. «On est vraiment contents de jouer avec Pleky. Cette saison j’ai connu mes meilleurs matchs alors que je jouais avec lui. Si on rajoute David, je crois que ça peut être une combinaison gagnante. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac

En voir plus