Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Dans le calepin - 18 mars 2010

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL - Dans le calepin aujourd’hui, Bergeron aiguise ses patins, Spacek est bien assis et Cammalleri trouve le corps humain bien compliqué.


Le feu vert : Le défenseur Marc-André Bergeron s’approche de plus en plus d’un retour au jeu. Lui qui a patiné à l’écart de l’équipe depuis un peu plus de deux semaines a participé à son premier entraînement en compagnie de ses coéquipiers. Il ne faut toutefois rien précipiter concernant le retour au jeu du deuxième pointeur de la formation en avantage numérique.

« Comme l’équipe va bien, c’est vraiment motivant pour moi, puisque ça me permet de prendre mon temps pour être fin prêt lorsque ce sera le temps de sauter sur la glace. J’ai eu le feu vert pour pratiquer, mais pas encore pour jouer » a expliqué Bergeron, qui est conscient qu’il pourrait se retrouver à nouveau à l’attaque à son retour. «C’est sûr que je suis d’abord et avant tout un défenseur. Je me trouve personnellement plus efficace à la défensive, je trouve que j’apporte plus à mon équipe, sauf que comme je l’ai déjà dit dans le passé, je fais ce qu’on me dit. Je suis quand même très à l’aise à l’avant, de toute façon, je vais jouer où je jouerai.»

Chacun sa chaise
: Présentant le meilleur différentiel plus/moins de l’équipe avec une fiche de +11 , Jaroslav Spacek est confortable de s’asseoir sur la chaise qui s’est trouvée devant lui lorsque la musique s’est arrêtée. Formant un duo solide avec Roman Hamrlik à la ligne bleue des Canadiens, Spacek est dans ses pantoufles aux côtés de son compatriote.

« Tout le monde connaît son rôle et la période d’adaptation est terminée », a expliqué Spacek. « Les trios à l’attaque sont stables et les paires à la défensive le sont également. Le côté droit n’est pas mon côté naturel, c’était donc un gros ajustement, mais j’y suis maintenant confortable. J’ai simplifié mon jeu. Je ne tente pas le jeu qui va épater la galerie. »

Le mystère du corps humain : Tenu à l’écart du jeu depuis le 1er février en raison d’une blessure à un genou, Michael Cammalleri a peut-être eu un peu plus de temps libre depuis qu’il est tombé au combat, mais il n’en a pas profité pour s’inscrire à un cours par correspondance d’Anatomie 101.

«  Le corps humain est une chose étrange que personne n’est parvenu à élucider et ce n’est certainement pas moi qui vais le faire », a lancé Cammalleri qui s’apprêtait à sauter sur la glace du Centre Bell à la fin de l’entraînement de ses coéquipiers. « Il n’y a pas un échéancier parfait pour ce genre de blessure. J’espère être de retour avec mes coéquipiers demain. Je vais aller suer à grosses gouttes maintenant seul sur la glace. »

Alexandre Harvey et Vincent Cauchy écrivent pour canadiens.com.

Voir aussi
Entre les poteaux
Six et ce n’est pas fini
Rapport des Bulldogs
Classement
En voir plus