Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Calepin d’après-match

par Staff Writer / Montréal Canadiens
ANAHEIM – Après avoir encaissé un deuxième revers en autant de matchs lors de ce voyage dans l’Ouest, trois sujets étaient à l’honneur dans le vestiaire des Canadiens après la rencontre.


Les nouveaux brisent la glace : Acquis des Sabres lundi, Torrey Mitchell et Brian Flynn ont endossé l’uniforme du Tricolore pour la première fois ce mercredi. Sans surprise, ils auraient voulu un résultat différent, mais il y a toujours demain.

« Je me sentais bien, mais ce n’est pas le premier match que j’avais en tête. Mais, j’aurais une chance de recommencer demain », d’expliquer Mitchell, qui a terminé sa soirée de travail avec un temps d’utilisation de 9 :57 en plus d’avoir complété deux mises en échec.

Flynn, qui évoluait au centre, a bien paru au cercle des mises en jeu avec un taux d’efficacité de 70%

« Ma performance au cercle des mises en jeu a été l’un des bons aspects de mon jeu ce soir », d’admettre Flynn, qui a remporté sept de ses dix duels. « J’ai remporté toutes les mises en jeu, sauf une, sur mon côté fort.  Cela a rendu les choses un peu plus faciles. »

Compte tenu du peu de temps qu’ont eu les deux joueurs pour s’acclimater à leur nouvel environnement, Michel Therrien était somme toute satisfait de la performance de ses deux nouveaux attaquants.

« Flynn a été bon au cercle des mises en jeu. Je crois qu’il a apporté de l’énergie.  Même chose pour Mitchell. J’ai vraiment aimé la façon dont ils ont joué ce soir », de dire l’entraîneur-chef des Canadiens.

Des fleurs pour Gibson : Avec 38 lancers dans la colonne des tirs et 20 chances de marquer au terme de la rencontre, les Canadiens ont tout essayé ou presque pour déjouer John Gibson, mais le gardien des Ducks s’est montré intraitable.

« Je ne crois pas que nous avons joué un mauvais match », de commenter P.K. Subban, qui a encore une fois passé le cap des 25 minutes d’utilisation. « Je crois que nous avons fait de bonnes choses. Nous avons eu des opportunités de marquer des buts dans ce match mais nous devons crédit à leur gardien. Il a fait les gros arrêts aux moments opportuns. Mais je crois que nous avons fait un bon travail de mettre la rondelle au fil. Lorsque vous regardez la colonne des tirs, nous avons effectué suffisamment de tirs pour gagner ce match. Nous avons eu les opportunités, mais la rondelle n’est tout simplement pas rentrée. »

Max identifie le bobo
: Avec 72 buts en 31 rencontres à l’étranger, bons pour le 27e rang dans la Ligue, tandis qu’ils en ont marqué 100 en 33 matchs à la maison, au 6e rang à ce chapitre, les Canadiens n’ont pas la même réussite sur les glaces adverses pour faire scintiller la lumière rouge. Max Pacioretty avait sa petite idée sur les difficultés de son équipe à trouver le fond du filet loin du Centre Bell, lui qui a pourtant marqué 14 de ses 30 buts cette saison sur la route.

« Nous n’avons pas mal joué, mais nous devons en donner plus. Nous n’avons pas marqué beaucoup de buts sur la route et je crois que c’est parce que nous jouons  un peu trop en périphérie », d’expliquer Pacioretty qui a effectué huit tirs au but au cours du match. « Évidemment, les lancers sont là et nous avons quelques chances de marquer, mais lorsque nous jouons contre une grosse équipe comme cela, nous devons aller dans l’enclave et trouver une façon de pousser la rondelle dedans. »

- canadiens.com

VOIR AUSSI
Faits saillants
Le jeu des chiffres - 4 mars 2015
D’un joyau à l’autre
Un coup de pouce du DG
En profondeur

En voir plus