Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Bonsoir Sven

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Au moment où Sven Andrighetto croyait que les choses ne pouvaient mieux aller, le téléphone a sonné.

C’était un appel provenant du 514 qui l’enjoignait à faire ses bagages et à sauter dans le premier vol à destination de Montréal pour rejoindre au Tricolore. Il faut croire que le directeur général était à l’écoute de la rencontre opposant les IceCaps au Crunch de Syracuse, puisque l’attaquant suisse a marqué deux buts, dont celui de la victoire, en prolongation.

«J’étais vraiment heureux. Honnêtement, je ne m’attendais pas à recevoir cet appel aussi rapidement, mais c’est ça le hockey », explique Andrighetto, qui a participé à l’entraînement matinal hors glace des Canadiens. «Tout se passe si vite. Ils me l’ont dit tout de suite après le match. C’est vraiment bon pour la confiance d’être rappelé après un match comme ça.»

Rappelé l’an dernier pour une séquence de 12 matchs en milieu de saison, Andrighetto compte bien tirer profit au maximum de l’occasion qui s’offre à lui s’il devait chausser les patins dimanche soir.

«Chaque rappel veut dire quelque chose », explique celui qui a obtenu un total de six points à ses trois derniers matchs avec les IceCaps et qui se retrouve au troisième rang des pointeurs de l’équipe avec une récolte totale de 15 points en 17 matchs. «C’est une occasion pour moi de leur montrer ce que je sais faire. Je suis ici pour aider cette équipe à gagner des matchs. »

L’attaquant de 22 ans est bien différent de celui qui s’était amené à Montréal il y a près d’un an. Déjà à sa troisième année dans les rangs professionnels, le versatile attaquant qui peut aussi bien jouer à l’aile qu’au centre a pris beaucoup de maturité, notamment dans un aspect bien important chez un marqueur naturel.

«J’ai travaillé sur plusieurs aspects de mon jeu, spécifiquement en défensive avec les entraîneurs. C’est important d’être bon dans les deux sens de la patinoire », insiste Andrighetto, qui affiche pour la première fois de sa carrière un différentiel positif à plus-6. «Il y a toujours des hauts et des bas. Ça arrive à tout le monde. Mais jusqu’ici tout va bien. La clé c’est d’être constant, c’est ça qui compte. »

Ayant connu un bon camp d’entraînement en septembre, Sven Andrighetto savait bien que l’appel allait venir tôt ou tard. Et en attendant, il suivait avec attention les performances des Canadiens, tout en imitant les succès du grand club dans les ligues mineures, les IceCaps présentant une fiche gagnant de 9-5-3 jusqu’ici.

«Nous avons connu un excellent départ. Nous sommes une jeune équipe aussi. Nos attaquants sont jeunes et talentueux. Notre groupe est très uni et c’est probablement la meilleure équipe que j’ai eu la chance de voir au cours des trois dernières années. Nous avons beaucoup de plaisir», explique le jeune homme, avouant au passage que de passer de Hamilton à St. John’s a fait toute une différence. «Les gens de Terre-Neuve sont tellement gentils. Ils viennent en nombre aux matchs. Le support que nous avons là-bas est incomparable. »

Tu vas voir qu’à Montréal aussi, le support est incomparable Sven!

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Quand la défensive attaque
Au quart de tour
Une fois n'est pas coutume

En voir plus