Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Autre test en vue

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Les Canadiens espèrent trouver la bonne note pour vaincre les Blues jeudi soir.

Les tests se suivent pour les hommes de Michel Therrien. Quarante-huit heures après s’être inclinés contre les Penguins par la marque de 4 à 0, ils affronteront une autre puissance de la LNH, alors que les Blues seront en ville jeudi soir.

«Chaque défaite me dérange. C’est rare que je m’en vais à la maison et que je suis content après une défaite », a lancé Michel Therrien, souriant, avant d’ajouter que la défaite peut également avoir ses avantages. «Ça donne du gaz pour l’enseignement qu’on veut faire. Les joueurs portent beaucoup plus attention aux détails. »

C’est dans cette optique que l’entraîneur-chef y est allé d’un entraînement relativement court mercredi matin, histoire de garder de l’énergie dans le réservoir pour jeudi soir.

«On est dans une partie de notre calendrier en ce moment qui est très exigeante pour les joueurs. On a pratiqué seulement 30 minutes aujourd’hui. On vient de terminer une séquence de cinq matchs en huit soirs et il faut gérer l’énergie », a souligné le pilote des Canadiens qui n’a pas hésité à travailler des exercices de bases, notamment avec des confrontations à un-contre-un. «Le dernier entraînement qu’on a eu remonte à vendredi dernier. On est une équipe jeune et on a besoin d’exécuter de la bonne façon. Pour y arriver, on se doit d’être concentrés. Quand on fait seulement jouer, il y a des petits détails de notre match qui font défaut. Si tu joues contre une bonne équipe comme les Penguins ou les Blackhawks, ils vont te faire payer le prix. »

Et les Blues pourraient être facilement mis dans cette catégorie, avec les autres bonnes équipes du circuit Bettman. La troupe de Ken Hitchcock présente une fiche de 12-5-1 depuis le début de la saison, en affichant une solidité défensive des plus impressionnantes. Il s’agit de la seule formation de la LNH à accorder moins de deux buts en moyenne par match, trônant au sommet des statistiques en la matière avec une moyenne de 1,89 but alloué.

«J’ai l’habitude de jouer contre eux. C’est une équipe qui patine et qui est bourrée de talent. Leurs défenseurs sont excellents », a mentionné Pierre-Alexandre Parenteau , qui a déjà affronté les Cole, Jackman, Shattenkirk, Pietrangelo huit fois en carrière. «On devra être prêts. C’est un gros test pour nous. Le fait d’avoir perdu contre les Penguins nous motive encore plus.»

Si l’avantage numérique des Penguins était à surveiller mardi, celui des Blues le sera encore plus jeudi. Il s’agit de la formation qui est la plus performante sur la route lorsqu’un adversaire est au cachot avec 30,4% d’efficacité, ce qui n’est toutefois pas assez pour effrayer Carey Price, qui devrait disputer un septième match en carrière contre eux.

«St-Louis est une équipe avec une structure solide depuis bon nombre d’années maintenant. Nous devrons être patients et jouer dans les paramètres de notre système. Si on ouvre trop le jeu, on va faire des erreurs et c’est exactement ce qu’une équipe comme les Blues attend », mentionne Carey Price qui avoue qu’il y avait une motivation supplémentaire à l’entraînement mercredi. «C’est plus facile de se motiver après une victoire. Après quelques victoires, tu peux te sentir un peu trop confortable. Quand tu te fais bousculer comme ça, c’est certain que la motivation de revenir en force est là. »

Deux équipes qui connaissent de bons moments. Deux équipes qui ont été blanchies lors de leur dernier affrontement. Deux équipes qui flirtent avec les hauteurs du classement. Tous les ingrédients sont là pour un affrontement haut en couleur.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
En rafale
La déferlante
Enfin!
Carey Price nommé deuxième étoile de la semaine

En voir plus