Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Alex Kovalev a ajouté une page à la grande histoire des Canadiens

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTREAL - Alex Kovalev rappelle souvent la grande histoire des Canadiens. Le Russe y a ajouté une autre page à l'occasion du match des étoiles qu'il a marquée de son empreinte. Kovalev a marqué trois buts dont un en fusillade pour contribuer à la victoire de l'Association de l'est.

"Cette organisation a une grande histoire et je veux en faire partie", a déclaré Kovalev après avoir été choisi le joueur par excellence de la rencontre.

Sa performance lui a permis de gagner un véhicule qu'il a l'intention de revendre.

"Je vais prendre l'argent et le donner à une oeuvre de charité qui s'occupe des enfants. Les enfants, c'est tout ce qui compte", a ajouté le numéro 27 du Canadien qui était accompagné à la tribune par son fils Nikita, âgé de 6 ans.

Kovalev participait à son troisième match des étoiles. Il n'est pas prêt d'oublier celui de cette année.

"J'étais jeune quand j'ai participé à mes deux premiers matchs. Je ne me souviens plus très bien, a-t-il. Mais je vais me rappeler de celui-ci. Surtout à cause des amateurs. Ici, les gens sont de vrais passionnés. On remplit l'aréna pour un simple entraînement. C'est fantastique."

Kovalev a marqué son premier but en utilisant un "changement de vitesse".

"On m'a demandé si j'allais tenter ce tir durant un match. J'ai répondu que j'allais attendre le bon moment."

Une pénalité

Le nom de Mike Komisarek sera à jamais associé au match des étoiles 2009. Le défenseur du Canadien s'est vu imposer une pénalité, la seule de la rencontre, en prolongation. Il y avait longtemps qu'un joueur n'avait pas visité le banc des pénalités durant un match des étoiles.

"Je me serais moi-même imposé une pénalité. Je l'ai d'ailleurs dit à l'arbitre", a dit Komisarek, chassé pour avoir accroché. "J'étais confiant que les gars allaient me sortir d'embarras même si j'avais peine à croire à mon geste. Il fallait que ça tombe sur moi."

Price, le meilleur

Carey Price a été le meilleur des six gardiens. Il a concédé seulement deux buts tout en repoussant neuf tirs.

"Je me trouve chanceux, a-t-il dit. Je n'ai pas été une victime. C'était 4-2 quand j'ai quitté le match."

Price s'est dit heureux pour Kovalev. "Il est fait pour ce genre de match", a-t-il dit.

Il a aussi souligné le travail d'Andrei Markov. "Il a bloqué deux lancers. Je lui dois un souper."

Price n'oubliera pas cette semaine de rêve. "J'ai appris à connaître des adversaires et voir la personne derrière le joueur."

Son plus beau moment, Price l'a vécu après la rencontre. "Je me suis fait photographier avec mon petit cousin (Shane Doan).

Lecavalier impressionné

Vincent Lecavalier a lui aussi vécu de beaux moments.

"Je viens de passer une semaine incroyable en compagnie de ma famille et de mes amis, a-t-il dit. J'ai pu apprécier encore plus ce que représente le hockey à Montréal. D'habitude, je reviens seulement pour quelques heures. Là, j'ai passé quelques jours. C'est tellement différent."

En voir plus