Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Une nouvelle saison pour les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
STOCKHOLM — Personne ne questionne l’importance de Dany Heatley au sein de la brigade offensive chez les Sénateurs d’Ottawa.


Mais pour celui qui a réussi deux saisons de 50 buts, le temps est venu, selon lui, d’accroître ses responsabilités au sein de l’équipe au cours de la saison qui s’amorce. L’entraîneur-chef des Sénateurs, Craig Hartsburg, a dévoilé aujourd’hui que lorsque la saison des siens se mettra en branle contre les Penguins de Pittsburgh, samedi au Globe Arena (14 h 30 HE, CBC, RIS, 104,7 FM), Heatley portera le « A » sur son chandail. Il se joindra au défenseur Chris Phillips pour former le duo d’adjoints au capitaine pour la campagne.

Heatley voit ici une occasion de contribuer au-delà de l’aspect offensif du jeu.

« Particulièrement pour un joueur offensif, je crois qu’il se retrouve souvent avec une étiquette du joueur qui néglige les autres aspects, dit-il. C’était peut-être le cas au début de ma carrière, mais je crois que je me suis amélioré à ce chapitre au cours des six dernières années. J’apprécie la marque de confiance qu’on m’accorde en me confiant une lettre ainsi que la chance d’évoluer dans différentes situations avec plus de responsabilités. »

Le capitaine Daniel Alfredsson estime que son coéquipier prendre ce rôle très au sérieux.

« Il a gagné en maturité », a déclaré Alfredsson, qui assumera le rôle de capitaine de l’équipe pour une dixième saison consécutive. « Il (Heatley) est conscient qu’il est un des meilleurs marqueurs de la ligue, mais il devient de plus en plus responsable d’une saison à l’autre, car il continue de s’améliorer.

« Il passe beaucoup de temps sur la patinoire. Il travaille fort pour s’améliorer et il veut élargir ses horizons. Il affirme qu’il veut évoluer davantage en infériorité numérique et contribuer de différentes façons, pas seulement en marquant des buts. Nous assistons à l’évolution d’un excellent joueur. »

Hartsburg a admis qu’il y avait plusieurs candidats sérieux pour l’obtention du titre d’adjoint du capitaine, qui était libre depuis le départ du défenseur Wade Redden, mais il déterminé que Heatley était le joueur le plus apte à assumer un rôle de leadership plus important.

« D’après mes conversations avec Dany au cours de l’été et de ce que j’ai vu des joueurs depuis le début du camp d’entraînement, ainsi que de la façon dont ils ont réagi les uns envers les autres et leurs habitudes de travail », a révélé Hartsburg pour expliquer son choix. « Je crois que Dany fera de l’excellent travail pour nous.

« Selon moi, le leadership signifie la façon dont un joueur se comporte sur la patinoire et sa préparation. Évidemment, il faut hausser la voix, mais la plupart du temps, ce sont les gestes qui comptent. Il faut prêcher par l’exemple. »

L’absence d’Alfredsson : « Rien de grave »

Alfredsson et le centre Mike Fisher n’ont pas pris part à la séance d’entraînement de cet après-midi au Globe Arena. Fisher s’est blessé à nouveau à l’aine pendant le match exhibition de jeudi soir contre les Indians de Frolunda, mais Hartsburg n’écarte pas la possibilité qu’il puisse disputer le premier d’une série de deux matchs contre les Penguins, demain. « Il se sent déjà beaucoup mieux qu’hier et il tentera de patiner demain, a dit Hartsburg. Une décision sera prise avant le début de la rencontre. » En l’absence de Fisher, Dean McAmmond — l’un des deux attaquants qui avaient été retranchés de la formation contre Frolunda — a joué aujourd’hui avec Cody Bass et Christoph Schubert. De son côté, Alfredsson a obtenu un congé afin de soigner des blessures mineures. « Je serai prêt pour demain, dit-il. Rien de grave. »

Bloc-notes

Avant l’entraînement d’aujourd’hui, Alfredsson et le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk, ont rencontré 15 jeunes de l’organisme Fryshuset (une sorte de YMCA) ce matin. Les jeunes se sont vus chacun remettre un chandail des Sénateurs portant le nom d’Alfredsson et son numéro et le capitaine les a tous autographiés. La rencontre était organisée par l’ambassade du Canada à Stockholm et l’ambassadeur Alexandra Volkoff... La patinoire du Globe Arena mesure quatre pieds de moins que la norme de la LNH, soit de 200 pieds. Mais personne ne croit que cela va affecter le jeu d’une façon marquée. « Les deux équipes devront faire face à la même situation, donc il faut composer avec cela », a affirmé Hartsburg.


En voir plus