Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Une longue saison estivale s'achève

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur des Sénateurs Chris Campoli affirme qu'il sera "en mode compétition" dès le premier jour du camp d'entraînement 2010-2011, qui se mettra en branle le 17 septembre à la Place Banque Scotia (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Bientôt dans notre coin de pays, les gens constateront avec regret la fin d’une autre saison estivale.


Ce qui signifie que, très bientôt, ce sera le retour de... vous savez de quoi je parle. Et aussi de... pas besoin de préciser davantage.

Cependant, il y a Chris Campoli, notamment, qui attend impatiemment cet inévitable changement de saison.

« J’ai simplement très hâte de revenir à Ottawa et de retrouver les gars sur la patinoire », a déclaré Campoli lors d’une entrevue à la station radiophonique Team 1200 aujourd’hui, en parlant de l’arrivée de la saison 2010-2011. « C’est une période un peu difficile, car je suis prêt à reprendre le jeu. L’été fut assez long.

« Je n’ai pas vu les gars de l’été et tout le monde commence à revenir progressivement en ville. Donc, je me prépare maintenant pour le travail sur la glace et les matchs hors-concours, afin d’entamer la saison du bon pied. »

Alors que le vétéran présentera à son deuxième camp d’entraînement avec les Sénateurs le 17 septembre avec un nouveau contrat d’un an en poche, Campoli prévoit se mettre « en mode compétition » dès le premier jour. La mise sous contrat du joueur autonome Sergei Gonchar fait en sorte qu’il y aura foule à la ligne bleue d’Ottawa, et que la bataille pour l’obtention des postes sera des plus féroces.

« Il y a une raison qui explique que des gars se retrouvent à ce calibre de jeu et que la ligne les séparant est mince. C’est la compétitivité qui règne dans notre sport, a dit Campoli. Je suis emballé par l’occasion qui m’est offerte et il ne faut rien tenir pour acquis. Je veux poursuivre sur ma lancée de la saison dernière. Si je parviens à offrir de solides performances dès le début du calendrier, j’aiderai ainsi l’équipe et ma propre situation. C’est précisément mon objectif. Je veux travailler fort et mériter tout ce que j’obtiens. »

Même si la présence de Gonchar signifie potentiellement un poste de moins (Anton Volchenkov a quitté les Sénateurs pour le marché des joueurs autonomes), Campoli admet qu’il a hâte de travailler aux côtés du talentueux défenseur russe.

Il y a une raison qui explique que des gars se retrouvent à ce calibre de jeu et que la ligne les séparant est mince. C’est la compétitivité qui règne dans notre sport. Je suis emballé par l’occasion qui m’est offerte et il ne faut rien tenir pour acquis. Je veux poursuivre sur ma lancée de la saison dernière. Si je parviens à offrir de solides performances dès le début du calendrier, j’aiderai ainsi l’équipe et ma propre situation. C’est précisément mon objectif. Je veux travailler fort et mériter tout ce que j’obtiens. - Chris Campoli
« Il (Gonchar) est l’un des meilleurs manieurs de rondelle », a déclaré Campoli à la station The Team. « Il récolte 50 points chaque année. Je peux apprendre beaucoup de choses d’un joueur de sa trempe. Je suis content de ne plus avoir à l’affronter.

« Il apportera beaucoup à l’équipe. Il nous aidera beaucoup et c’est ce qui compte. Si nous connaissons une bonne année, il devrait certainement y avoir contribué. »

Au sujet de la possibilité de se voir muter en duo avec Gonchar, Campoli affirme que la décision appartient à l’entraîneur-chef Cory Clouston.

« En tant que joueur, je dois me préparer comme un professionnel, a-t-il dit. Peu importe le partenaire, il faut être prêt à jouer. Si Cory vient me demander ce que j’en pense, je lui donnerai mon avis. S’il m’ordonne de jouer avec lui la plupart du temps, je dirai oui. Je veux donner mon cent pour cent afin d’aider ma formation.

« Nous comptons beaucoup de défenseurs au sein de notre équipe et je ne serai pas surpris de me retrouver parmi les trois ou quatre premiers. Cela dépendra de la direction qu’il entend prendre et je suis convaincu qu’il (Clouston) a déjà son idée. Mais je vais évoluer avec quiconque. Je veux aider mon équipe. »


En voir plus