Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Une double menace à la ligne bleue des Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur Sergei Gonchar a enfilé son premier but dans l'uniforme des Sénateurs, sans surprise en avantage numérique, lors d'une victoire de 3-2 d'Ottawa sur les Maple Leafs à Toronto, mardi soir (André Ringuette/NHLI via Getty Images). Perhaps
Il ne pouvait pas inscrire son nom sur la feuille de pointage pour la première fois en tant que membre des Sénateurs d’Ottawa d’une façon plus appropriée.


Disons que Sergei Gonchar s’est retrouvé soudainement dans une situation familière aux yeux des gardiens de but de la Ligue nationale de hockey mardi soir contre les Maple Leafs de Toronto, alors qu’il a trouvé le fond du filet sur un tir sur réception –sur le jeu de puissance, naturellement. Même à 36 ans, le vétéran défenseur possède encore un lancer qui a beaucoup de punch.

« C'est une sensation extraordinaire. J’attendais cela depuis quelques matchs », a admis Gonchar plus tôt aujourd'hui, environ 15 heures après avoir inscrit son premier but dans l'uniforme des Sénateurs qui a contribué à propulser les Sénateurs vers une victoire de 3-2 au Air Canada Centre de Toronto. « Mais en même temps, la chose la plus importante est que nous avons gagné un match, donc c’est encore plus spécial pour moi. »

Ce que les Sénateurs et leurs partisans ont apprécié encore plus est survenu un peu plus de deux minutes plus tard, lorsqu’Erik Karlsson a décoché un plomb de la pointe opposée pour enfiler un autre but en avantage numérique. Il s’agit d’un duo d’enfer que la direction d'Ottawa avait envisagé sans doute lorsqu’elle a mis Gonchar sous contrat à titre de joueur autonome en juillet. Toutefois, sur le jeu de puissance du moins, cette double menace ne s'était pas manifestée avant hier soir.

« Il s’agissait de l'une des premières fois où ils ont véritablement été efficaces à la pointe et ils ont montré ce qu'ils peuvent faire, en s’emparant de la rondelle rapidement », a déclaré le gardien des Sénateurs Brian Elliott. « J'espère que nous pourrons continuer à utiliser cette arme et nous savons que nous disposons de différentes options sur le jeu de puissance. Nous avons plusieurs gars talentueux. Chaque soir, quelqu'un peut faire des dégâts et hier soir, ce fut au tour de ces deux-là. »

L’entraîneur-chef Cory Clouston a ajouté : « Nous avions besoin de leurs contributions. Ils ne marqueront pas tous les soirs, mais dans le meilleur des scénarios, si nous éprouvons des difficultés à l’attaque, nos défenseurs pourront se porter à l’aide et vice versa. On ne peut pas toujours se fier à certains aspects (comme celui-ci) pour marquer, mais on en a besoin à certains moments. Hier soir, cet aspect nous a aidés à obtenir la victoire. »

Gonchar a abordé souvent cette saison la nécessité d'adopter une « philosophie du lancer » sur le jeu de puissance et la victoire à Toronto a fourni une preuve claire des avantages que cela peut apporter.

« Nous avons constaté que nous ne lancions pas la rondelle assez souvent », a déclaré Gonchar, qui se classe désormais comme deuxième marqueur de l'équipe (1-7-8), derrière Alfredsson. « Donc, le fait d’avoir deux joueurs qui décochent des lancers de la pointe vous donne plus de chances et plus de possibilités. Cela a bien fonctionné, donc maintenant nous devons juste nous assurer de le faire encore et encore. »

Alfredsson a dit : « Grâce à son tir et celui d'Erik aussi, cette menace de l'extrémité arrière est importante afin d’être efficace sur le jeu de puissance, car cela va nous ouvrir des portes en cours de route. »

Bloc-notes

Alfredsson a souligné le travail du personnel de soigneurs de l'équipe qui a joué un rôle important pour s’assurer qu’il soit en mesure de jouer mardi soir à Toronto. « Sans leur aide, je n'aurais pas été en mesure de jouer », a dit le capitaine, qui avait subi une blessure au bas du corps lors de la séance d’entraînement de lundi. « Ils font toujours un bon travail lorsque vient le temps de s'occuper de nous. C'était une question de savoir s'il y avait suffisamment de temps pour retrouver une condition idéale. Après la séance d'entraînement, je me sentais bien lors de l’échauffement et j'avais hâte de jouer. » Elliott, qui est susceptible d’obtenir un autre départ contre les Islanders de New York jeudi soir à la Place Banque Scotia, a été un joueur clé dans le revirement de situation qu’ont connue les Sénateurs au cours des derniers matchs, aux yeux de Clouston. « Brian a très bien joué et il nous a donné une chance de sauver la barque lorsque nous étions en difficulté par moment, a-t-il dit. Il a été là pour nous et il a joué un grand rôle dans cette transformation. » Le défenseur Filip Kuba (jambe fracturée) a patiné avec intensité ce matin, lors d'un entraînement facultatif au Bell Sensplex, de dire Clouston, et il pourrait être prêt à revenir au jeu d'ici samedi. « Il s’entraînera demain et nous évaluerons la situation dans son cas, a déclaré Clouston. Nous espérons qu'il sera prêt (pour samedi), mais nous n'allons pas le presser s'il n'est pas tout à fait prêt. »


En voir plus