Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Une confrontation très attendue

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Extraits audio après la pratique - John Paddock (extraits) et Daniel Alfredsson (extraits) discutent d'affronter Dominik Hasek et les Red Wings après la session d'entraînement ce matin.


Les chiffres confirment que les Red Wings de Detroit sont la meilleure équipe de la Ligue nationale de hockey.

Mais les Sénateurs d’Ottawa auront l’occasion de dire leur mot alors que les deux équipes de tête du circuit croiseront le fer ce soir à la Place Banque Scotia (19 h, CBC, 104,7 FM), lors de leur seul affrontement de la saison régulière.

Tout compte fait, le match sera très attendu.

Les Red Wings (33-8-4) détiennent une colossale avance de 16 points sur les Stars de Dallas, leur plus proche poursuivant dans l’Association de l’Ouest. Dans la section Centrale, Detroit détient une priorité de 21 points sur les Blues de St. Louis.

Même les Sénateurs (28-10-4), qui devance les Devils du New Jersey par sept points en tête du classement de l’Association de l’Est, n’arrivent pas tout à fait à la cheville des Wings.

« Ils ont 10 points de plus que nous », a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs, John Paddock, vendredi lorsqu’il fut interrogé à savoir qui est le meilleur entre les deux leaders d’association. « S’ils se maintiennent ainsi et qu’ils parviennent à terminer au premier rang du classement général, ils seront la meilleure équipe.

« Actuellement, tout indique (le classement) qu’ils le sont. »

Le moment serait propice pour les Sénateurs de lancer un message devant l’auditoire de Hockey Night in Canada, diffusé à l’échelle du pays.

« Ils sont certainement les meilleurs dans l’Ouest et je crois que nous avons prouvé que nous étions les meilleurs dans l’Est dans la première moitié de saison, a déclaré l’attaquant des Sénateurs Dany Heatley. Ce sera un bon test – nous avons eu une bonne bataille contre eux la saison dernière.

« Ils sont régulièrement en tête de l’association de l’Ouest depuis des années. Ce sera un match très intense. »

Le centre Jason Spezza a ajouté : « Nous n’affrontons pas cette équipe souvent. Ils sont l’équipe numéro un actuellement et ils jouent très bien. Je suis certain qu’ils vont se servir de ce match comme baromètre. »

La saison dernière au Joe Louis Arena à Detroit, les Sénateurs l’avaient emporté 3-2 malgré le fait qu’ils aient tiré de l’arrière 45-22 au chapitre des lancers. Mais Ray Emery avait offert une performance exceptionnelle devant la cage des Sénateurs lors de ce match en décembre, devant son vis-à-vis l’ancien cerbère des Sénateurs, Dominik Hasek.

Les amateurs de la Place Banque Scotia devraient avoir droit au même duel samedi soir. Paddock a désigné Emery pour être le partant pour Ottawa, et il semble que le vétéran Hasek devrait être devant le filet des Wings. Si c’est le cas, il s’agira de la première présence de Hasek à Ottawa depuis son départ précipité des Sénateurs, il y a environ deux ans.

« Nous avons très hâte à ce match, a déclaré Emery vendredi. Ils (les Red Wings) sont exceptionnels jusqu’à maintenant. J’aime affronter de bonnes équipes, donc je suis heureux d’avoir la chance de les affronter.

« Il (Hasek) est une légende et nous étions des amis en quelque sorte lorsqu’il était ici. »

Heatley sait ce qu’il faut aux Sénateurs pour l’emporter samedi soir – particulièrement après avoir remporté des matchs serrés contre des formations qui en arrachent, le Lightning de Tampa Bay (4-3 en prolongation) et les Sabres de Buffalo (3-2 en fusillade).

« Au cours des dernières semaines, nous n’étions pas toujours sur la même longueur d’ondes, dit-il. « Mais les choses se sont bien terminées car nous avons su revenir de l’arrière.

« Nous jouons défensivement à cinq contre cinq et nous jouons offensivement de la même manière. Nous devrons continuer ainsi pour espérer gagner (samedi). »

Même si les Sénateurs ont tenté de masquer la signification du match de samedi, Paddock a admis qu’il y a de l’enthousiasme à propos de ce match contre un adversaire que l’on voit trop rarement.

« Nous avons évité de s’y attarder car il n’y a rien de plus important qu’un match contre les adversaires de notre section. Mais l’affrontement est très excitant car nous allons nous mesurer à la meilleure équipe, dit-il. Nous voulons que nos joueurs soient prêts à disputer 82 matchs, mais c’est impossible. Mais celui de samedi, ils seront sans doute prêts. »

Il reste moins de 50 billets pour ce match.


En voir plus