Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un rituel familier pour les B-Sens et les Bulldogs dans un amphithéâtre de la LNH

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Corey Locke et les Senators de Binghamton ont été frustrés vendredi soir à la Place Banque Scotia, s'inclinant 1-0 devant les Bulldogs de Hamilton (André Ringuette/Freestyle Photography/OSHC).
Du déjà vu une fois de plus pour les Senators de Binghamton et les Bulldogs de Hamilton à la Place Banque Scotia, vendredi soir.


Pour la deuxième année consécutive, l’objectif était de marquer des buts lors de cet affrontement entre ces deux rivaux de la Ligue américaine de hockey, dans le cadre d'une rare occasion de montrer les espoirs dans un grand amphithéâtre. Et une fois de plus, ce sont les visiteurs, en l’occurrence les Bulldogs, qui ont eu le meilleur par la marque de 1-0 sur la patinoire des Sénateurs d'Ottawa de la Ligue nationale de hockey.

Alexander Avtsin a inscrit le seul but de la rencontre, avec 6:32 à jouer, mais ce fut suffisant pour les Bulldogs, la principale filiale des Canadiens de Montréal. Les B-Sens ont eu le meilleur 33-18 au chapitre des tirs au but, mais d'abord Curtis Sanford, puis Robert Mayer – qui a pris la relève quand Sanford a quitté au bout de 20 minutes à cause de maladie – ont repoussé tous les tirs de Binghamton.

« Nous avons eu plusieurs bonnes occasions de marquer devant des filets ouverts, mais nous n'avions tout simplement pas été en mesure d’effectuer le travail », a déclaré l'entraîneur-chef des B-Sens, Kurt Kleinendorst, par la suite. « Nous voulons gagner chaque match et une fois la rencontre terminée, que l’on perd ou gagne, nous nous demandons comment avons-nous gagné ou perdu. Je pensais que l'effort était là, l'exécution, mais il manquait la finition. »

Pour Binghamton, la meilleure occasion de marquer est survenue vers la fin de la première période, quand un tir du défenseur Craig Schira heurta le poteau. Dans la dernière minute, les B-Sens ont envahi Mayer, mais ils n’ont pu trouver le fond du filet, alors que le franc-tireur Bobby Butler a vu son tir du poignet être bloqué par la jambière.

« J'ai eu un tas de chances ce soir, mais je n'ai pas atteint ma cible », a déclaré Butler, meilleur buteur de la Ligue américaine avant les matchs de vendredi soir, avec 14. « Je n'ai pas atteint de cible ces deux dernières rencontres. Espérons que je peux sortir cela de mon esprit et continuer à mettre la rondelle dans le filet. Mais à l'heure actuelle, les choses ne fonctionnent pas. J’espère que le tout reviendra demain (contre les Devils à Albany). Pas seulement pour moi, mais pour tout le monde. »

Le match semblait être en voie de se solder en prolongation jusqu'à ce qu’Avtsin profite d'un rebond de la rampe. Il dévié la rondelle de l'extrémité de la rampe vers le filet de Binghamton, avec son tir qui rebondit sur l’arrière du patin de Lehner pour aboutir dans le filet.

« Horrible. Un mauvais bond », a dit Lehner plus tard pour évaluer le but. « J'ai perdu mon équilibre avec mon patin et la rondelle a frappé mon patin pour entrer dans le filet. Ce sont des choses qui arrivent, mais c’est dommage. Je pensais que nous avions vraiment bien joué. »

Une foule de 14 873 spectateurs a assisté à la rencontre à la Place Banque Scotia et Kleinendorst, pour sa part, croit que les amateurs ont eu droit à un bon spectacle.

« Outre la marque, je pense que si vous êtes un vrai amateur de hockey, je ne sais pas que vous auriez trouvé ça ennuyeux, dit-il. « Il y a eu des chances de part et d’autre. Je pense que nous avons eu le meilleur 16-7 à ce chapitre. Donc, il s’agit de 23 chances de marquer dans ce match. Nous avons eu quelques occasions en avantage numérique. Nous avons été souvent en possession de la rondelle. Donc, si vous êtes un amateur de hockey, je pense qu'il y avait beaucoup de choses à apprécier. »


En voir plus