Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un objectif élémentaire pour les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Impossible de gagner sans marquer de but.


C’est la vérité absolue au hockey. Les Sénateurs d’Ottawa l’ont appris à nouveau à la dure samedi dernier, lors d’un revers de 2-0 face aux Rangers de New York. L’absence de production offensive est venue ternir une prestation de 25 arrêts du gardien recrue Brian Elliott.

Inutile de dire que c’est une situation que les Sénateurs désirent changer ce soir, alors qu’ils reçoivent la visite des Hurricanes de la Caroline, à la Place Banque Scotia (19 h 30, Rogers Sportsnet, 104,7 FM). Il s’agit du deuxième d’une série de quatre affrontements entre ces deux équipes cette saison. Les Sénateurs s’étaient incliné 2-1 lors du premier duel, le 7 novembre à Raleigh, après avoir été incapables de protéger une avance de 1-0.

« C’est certain que nous avons de la difficulté à marquer des buts depuis le début de la campagne », a déclaré le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson à propos de l’équipe qui a marqué le moins de buts dans la Ligue nationale de hockey. « Actuellement, tous les buts sont importants, car nous n’en marquons pas beaucoup. »

Dans l’espoir de secouer l’attaque, l’entraîneur-chef Craig Hartsburg a modifié les unités de jeu de puissance de son équipe. Alfredsson va œuvrer avec Jason Spezza et Mike Fisher ou Chris Neil, avec les défenseurs Filip Kuba et Brendan Bell à la pointe. Dany Heatley a été muté dans un autre groupe avec Nick Foligno et Antoine Vermette, qui seront aidés par Alexandre Picard et Christoph Schubert à la ligne bleue.

« Nous n’avons pas marqué autant que nous l’avions souhaité (en avantage numérique) », a déclaré Hartsburg après la séance d’entraînement d’aujourd’hui. « Pour le moment, je crois qu’au lieu de déterminer une (première) unité, un groupe jouera pendant une minute et l’autre groupe aura son tour pendant une minute également. Ainsi, l’intensité au travail et la compétition augmenteront, plutôt que de favoriser un jeu de périmètre.

« Il faut attaquer davantage le filet adverse et créer plus de trafic, en plus de démontrer plus d’agressivité. Avec deux groupes, il pourrait y avoir un peu de compétition entre eux. »

Fisher est prêt à relever ce défi.

« Mon travail sera de travailler devant le filet et de brasser les choses afin de compliquer la vie et la vision du gardien adverse », dit-il.
« La confiance est un élément primordial au hockey. C’est ce qui explique pourquoi les équipes gagnantes semblent continuer à gagner et que les équipes perdantes continuent de perdre. La seule façon de regagner notre confiance est de gagner des matchs, donc il est important pour nous de recommencer à aligner des victoires. » - Jason Spezza

Toutefois, le point le plus important ce soir est de parvenir à mettre un terme à la série de cinq revers consécutifs, car les Sénateurs (13-21-6) ont glissé au 14e rang du classement de l’Association de l’Est, à 15 points d’une place en série. Rien d’autre qu’une victoire ne pourra remonter le moral des troupes.

« La confiance est un élément primordial au hockey, a dit Spezza. C’est ce qui explique pourquoi les équipes gagnantes semblent continuer à gagner et que les équipes perdantes continuent de perdre. La seule façon de regagner notre confiance est de gagner des matchs, donc il est important pour nous de recommencer à aligner des victoires. »

Revenir à un autre élément de base du sport ne ferait pas de tort non plus, d’après Hartsburg.

« Nous devons être concentrés et continuer à aimer jouer au hockey, dit-il. Les joueurs donnent tout ce qu’ils ont lorsqu’ils se présentent sur la patinoire et ils aiment cela. C’est très pénible lorsque nous perdons, mais nous devons continuer à garder notre concentration sur cet aspect afin que les joueurs puissent continuer à donner leur maximum. »

Spezza ajoute : « En ce moment, nous sommes très tendus, car nous ne gagnons pas. Nous devons parvenir à nous détendre pendant les journées de congé et de nous concentrer les jours de match. »

Bloc-notes

Fisher disputera son 500e match dans la LNH et avec les Sénateurs ce soir. Le centre de 28 ans en est à sa neuvième saison avec l’équipe. « Le temps passe vite », a-t-il dit avec le sourire. « J’ai été blessé souvent, donc il a fallu plus de temps pour atteindre ce plateau, mais je me sens un peu moins jeune. »... Les Sénateurs ont un dossier de 9-7-3 à la Place Banque Scotia cette saison... Il reste moins de 1 500 billets disponibles pour le match de ce soir... Après la rencontre de ce soir, les Sénateurs s’envoleront pour Atlanta, pour y affronter les Thrashers mercredi (19 h 30, TSN, 104,7 FM).


En voir plus