Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un gros test dans l'Ouest

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Après le congé de Noël, cap sur l’Ouest.


Place aux choses sérieuses pour les Sénateurs d’Ottawa, qui se sont envolés pour Calgary au lendemain de Noël pour une série cruciale dans l’Ouest canadien. Les Sénateurs affronteront les Flames samedi soir (22 h, CBC, Team 1200), avant de croiser le fer avec les Canucks à Vancouver dimanche (22 h, Rogers Sportsnet, Team 1200) et les Oilers à Edmonton mardi soir (22 h, Rogers Sportsnet, Team 1200).

Après avoir entamé cette séquence à l’étranger avec une défaite de 6-4 face aux Flyers, mardi soir à Philadelphie, les Sénateurs n’ont pas remporté de victoire en 10 matchs sur la route (0-8-2) et ils y arrivent au dernier rang dans la Ligue nationale au chapitre du nombre de victoires à l’extérieur, avec trois. Cette tendance doit absolument commencer à changer au cours de la fin de semaine si les Sénateurs (12-15-5) espèrent passer du 12e rang dans l’Association de l’Est à une place en série.

L’entraîneur-chef des Sénateurs, Craig Hartsburg, a encore une fois insisté sur ce point après une séance d’entraînement de 55 minutes aujourd’hui au Bell Sensplex.

« Lors du match à Philadelphie, nous n’avons pas bien joué. La chose la plus vexante est que nous avons eu une chance d’en tirer profit, mais cela ne s’est pas matérialisé, dit-il. Nous devons maintenant faire comme si ces matchs étaient des parties de séries éliminatoires. Chaque présence et chaque période sont importantes, car nous devons trouver des moyens pour accumuler des points. »

Cela dit, les Sénateurs sont conscients qu’ils ne peuvent pas entrevoir cette longue séquence comme s’il s’agissait d’une montagne très abrupte qui requiert un effort surhumain pour l’escalader.

« Nous connaissons le portrait, a déclaré le capitaine Daniel Alfredsson. Nous devons trouver la meilleure façon de resurgir. Il faut prendre les choses un match à la fois. Nous sommes conscients de notre situation et nous avons besoin d’un périple couronné de succès. »

Hartsburg ajoute : « C’est notre situation pour le moment. L’importance (pour tout le monde) est de se concentrer sur ce qui se passe maintenant, afin d’espérer changer les choses. Si nous jouons en nous souciant du tableau d’ensemble, nous serons dans le pétrin.

« Nous voulons mettre toutes les chances de notre côté afin d’obtenir des résultats et des points au classement. »

Les Sénateurs espèrent retrouver leur défensive un peu plus en santé pour leur affrontement contre les Flames. Anton Volchenkov, qui a quitté tôt lors du match contre les Flyers avec une blessure au haut du corps, a pris l’avion avec ses coéquipiers aujourd’hui et Hartsburg affirme qu’il est possible de le voir en uniforme demain. »

« Nous verrons comment il se sentira demain, a ajouté Hartsburg. Ce n’est pas aussi sérieux que nous l’avons cru à l’origine. (Mardi) soir, les choses ne regardaient pas bien, mais il y a eu beaucoup de progrès ces deux derniers jours.

« Il nous a terriblement manqué à Philadelphie. Nous avons certainement besoin de sa combativité et de son ardeur à la ligne bleue. »

Même si Filip Kuba (aine) est du voyage avec l’équipe, Hartsburg a indiqué que son meilleur marqueur en défensive ne sera pas de la formation contre les Flames.

« Nous espérons des progrès chaque jour, mais il ne jouera pas demain », a-t-il dit.

Les Sénateurs ont rappelé Brian Lee de leur filiale de la Ligue américaine à Binghamton, pour prêter main-forte à la ligne bleue.

Peu importe qui sera sur la patinoire, Alfredsson affirme que tout le monde devra fournir un effort constant dans un moment aussi crucial.

« Tout le monde est frustré, car les choses ne vont pas aussi bien que nous l’avions espéré, dit-il. Nous croyons que nous sommes meilleurs (que ce que nous avons démontré). Je ne sais pas si c’est parce que nous ne jouons pas bien que nous sommes démoralisés et que certains joueurs ne jouent pas à la hauteur de leur talent.

« C’est un cercle vicieux pour nous et qui remonte à l’an dernier. Nous devrons remettre le train sur ses rails et tenter d’être plus constants. C’est une lacune dans notre équipe et nous tentons d’y remédier. »

Bloc-notes

Les Sénateurs ont une fiche de 7-3-3 contre les Flames depuis 1998-1999... Le match de samedi représente une sorte de retour au bercail pour Shean Donovan et Dean McAmmond, qui évoluaient avec Calgary lorsque cette formation s’est rendue en finale de la Coupe Stanley en 2004. « Ce sera excitant pour eux et j’espère que cela se propagera au sein de toute notre équipe », a dit Hartsburg... L’attaquant Jesse Winchester (haut du corps) n’a pas fait le voyage avec l’équipe.


En voir plus