Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Pas un match ordinaire ce soir à domicile pour les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Après avoir raté les trois derniers matchs en raison d'une commotion cérébrale, le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson sera en uniforme pour le 6e match contre les Rangers de New York, ce soir à la Place Banque Scotia (Photo par Matthew Healy/OSHC).
En ce lundi matin, ils se sont réveillés sous la neige, ce qui est plutôt rare en cette fin du mois d’avril.


La fièvre du hockey dans la capitale nationale est déjà à son comble et elle pourrait grimper encore d’un cran d’ici quelques heures. Le capitaine se dit prêt à se joindre aux festivités des séries, alors qu’un nouveau héros du hockey suédois s’apprête à faire sentir sa présence.

Un jour de match comme les autres à la Place Banque Scotia?

Pas vraiment.

Premièrement, disons qu’il s’agit du sixième match de la série quart de finale de l’Association de l’Est, qui devrait être disputé à guichets fermés à la Place Banque Scotia, devant une salle comble avide et impatiente de faire la fête comme en 2007, la dernière fois qu’un billet de hockey des Sénateurs fut tant convoité dans cette ville. Ottawa n’a pas réussi à accéder au deuxième tour des éliminatoires de la Ligue nationale de hockey depuis toutes ces années, mais ces courageux Sénateurs pourraient réussir l’exploit avec une autre victoire contre les Rangers de New York ce soir (19 h, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM).

Juste un autre match? Absolument pas.

Surtout pas lorsque les Sénateurs sont si près de surprendre les Rangers de New York, l'équipe qui a terminée au sommet du classement de l’Est au cours de la saison régulière, mais qui tire de l’arrière par 3-2 maintenant. Et ils savent très bien que cet affrontement crucial sera le plus difficile de la présente qui est très intense jusqu’ici.

« Nous savons que le dernier match est le plus difficile à gagner et nous croyons qu’ils (les Rangers) livreront leur meilleure performance », a déclaré le centre des Sénateurs Jason Spezza dans un vestiaire encombré de journalistes à la suite de leur séance de patinage d’avant-match plus tôt aujourd'hui. « On sait que ça va être plus intense et qu’ils ont beaucoup plus à perdre. On est conscient qu’on l’on peut accéder à la ronde suivante, donc il ne s’agit pas d’un match ordinaire.

« Nous nous préparons de la même façon, mais nous comprenons les circonstances et que cela représente notre chance de passer à autre chose parce que nous avons mis notre adversaire dans les câbles. Nous savons qu’ils joueront de façon désespérée parce qu'ils ne veulent pas rentrer à la maison. »

Les Sénateurs ont déjà obtenu un bon coup de pouce aujourd'hui lorsque le capitaine Daniel Alfredsson, qui a raté les trois derniers matchs en raison d'une commotion cérébrale, a confirmé qu'il sera de la partie ce soir. Il y a aussi une possibilité pour Ottawa d’insérer l’attaquant Jakob Silfverberg dans l’alignement. Ce dernier a remporté le titre de joueur par excellence dans les séries éliminatoires et de la saison régulière dans la Ligue élite de Suède, alors qu’il a aidé sa formation, Brynäs IF, à remporter son premier championnat en 13 ans. Le natif de 21 ans de Gävle, en Suède, a pris part au patinage d'avant-match et l'entraîneur-chef Paul MacLean a ensuite déclaré qu’il envisage de faire jouer Silfverberg ce soir.

Mais c'est le retour assuré d’Alfredsson qui a amené un vent d’optimisme chez les Sénateurs.

« Il est le capitaine et il est ici depuis très longtemps, donc sa présence a une très grande signification pour nous, a déclaré MacLean. Il peut rendre notre jeu de puissance meilleur et il donnera un bon coup de pouce à notre équipe. »

Spezza a ajouté : « Il apporte une aide précieuse pour notre club. Retrouve un joueur de sa trempe dans notre alignement à ce stade-ci de la série est certainement un énorme coup de pouce. »

Alfredsson, qui a regardé dans les coulisses ses coéquipiers se forger une avance de 3-2 dans la série, veut les aider à y mettre un terme ce soir, et accéder au deuxième tour.

« Nous avons extrêmement bien joué, a déclaré Alfredsson. Ce que j'apporte à la table est du calme avec la rondelle, des jeux et je peux faire bouger les choses offensivement. Il est également important pour moi d'entrer dans l’action avec agressivité. Je dois m'impliquer physiquement. C'est le style que nous avons préconisé et qui nous a souri. »

Il estime qu'il faudra en offrir encore plus ce soir afin d’en terminer contre les Rangers. L’idée qu’un revers signifierait un retour à New York pour un septième match jeudi est hors de l'esprit pour l'instant.

« Chaque match devient plus important au fur et à mesure que l’on avance dans la série, a déclaré Alfredsson. Il faut faire comme si c’était le match le plus important de l'année. C'est ce que nous allons faire. Nous voulons nous donner une chance de gagner et si nous y parvenons, nous passerons à la prochaine étape. Sinon, nous devrons composer également avec cette situation.

« Nous allons tout simplement nous concentrer sur ce que nous voulons faire. Nous avons voulu nous mettre en position pour participer aux séries éliminatoires, d'abord et avant tout, et ensuite être très compétitifs en séries éliminatoires. Nous envie de continuer. »

L’attaquant Chris Neil a ajouté : « Le match décisif est le plus difficile. Ils (les Rangers) sont désespérés et ils seront très intenses. De notre côté, nous devrons déployer encore plus d’effort comparativement au dernier match. Il faut garder les choses simples et être disciplinés. »

En bref

Avec l’élimination des Canucks de Vancouver dimanche soir, les Sénateurs sont la seule formation canadienne toujours en lice dans les séries de la Coupe Stanley 2012. Mais être « l’équipe du Canada » ne figure pas encore dans la liste de leurs priorités pour le moment. « Nous ne pensons pas vraiment à ce genre de choses, a dit Spezza. Nous n’avons pas comme objectif d’être la dernière équipe canadienne encore en vie. Nous voulons être la dernière formation, point final. Nous voulons gagner nos séries et avancer. »


En voir plus