Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

O'Brien vit le rêve des séries avec les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Depuis qu’il fut rappelé des Senators de Binghamton au début de février, Jim O'Brien est devenu un joueur-clé avec le grand club à Ottawa, ce qui lui a permis de participer aux séries éliminatoires (André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Le rêve est maintenant une réalité pour Jim O'Brien.


L’attaquant des Sénateurs d’Ottawa ne peut s’empêcher de sourire lorsqu’il raconte sa jeunesse au Minnesota, lorsque l’arrivée du printemps signifiait pour lui de suivre ses héros du hockey se livrer des batailles dans le but de remporter la Coupe Stanley. De l’émerveillement à l’état pur aux yeux du jeune garçon.

« On s’assoyait, on regardait cela et on était emballé », a déclaré O'Brien, le choix de première ronde des Sénateurs au Repêchage amateur de la LNH en 2007 (29e au total). « On regardait nos équipes et nos joueurs préférés et on les encourageait. C’est comme si l’on vivait les hauts et les bas avec eux. »

Toutes ces années plus tard, O'Brien ressent toujours cette vague d'émotion lors des séries éliminatoires. Sauf que cette fois-ci, il est directement impliqué en tant que joueur qui a émergé dans un rôle d'une certaine importance avec les Sénateurs depuis son rappel des Senators de Binghamton de la Ligue américaine de hockey, au début de février. Il s’est avéré très efficace en infériorité numérique pour l'entraîneur-chef Paul MacLean et, même s'il a été moins utilisé lors du match de lundi contre les Rangers de New York à la Place Banque Scotia (qui s’est soldé par un revers de 1-0), il a obtenu quelques-unes des meilleures chances de marquer du côté d’Ottawa.

Avec l’ambiance électrisante qui régnait à la Place Banque Scotia pour le troisième match de la série quart de finale de l’Association de l’Est, O'Brien vit véritablement un rêve ces jours-ci.

« Lorsque je suis arrivé, je me suis dit que j’ai toujours regardé les séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis ma tendre enfance et maintenant, cette année, c'est un peu différent, » a relaté O'Brien, âgé de 23 ans et natif de Maplewood, au Minnesota. « Je vais continuer à regarder les autres matchs, mais maintenant j’en fais partie, également. C'est assez particulier comme sentiment. »

O'Brien a d'abord été rappelé de Binghamton le 3 février pour aider à combler le vide au centre causé par la perte de Jesse Winchester, ce dernier devant se remettre d'une commotion cérébrale dont l’absence s’est prolongée jusqu'à la fin mars. Même si Winchester est de retour et qu’il a été utilisé sur le premier trio des Sénateurs lundi soir, pas question de retirer O'Brien de l’alignement. Il a été à ce point efficace.

Néanmoins, le centre de 6’2’’ et 200 livres n'avait jamais envisagé que son rappel serait d’une durée de 28 matchs — incluant son premier but en carrière dans la Ligue nationale de hockey le 15 février à Sunrise, en Floride, contre les Panthers (il a ajouté deux autres buts depuis lors, ainsi que trois passes) — et qu’il se poursuivrait dans les séries éliminatoires.

« Honnêtement, lorsque j’ai été rappelé, je ne pensais pas beaucoup plus loin que le jour même, a déclaré O'Brien. Je viens de passer à travers cette pratique, je dois m'assurer que je m'améliore, je dois m'assurer que je suis bon dans ce jeu, ce que je fais de bien... Donc je ne veux pas, je n'ai pas vraiment envie de regarder trop vers la semaine suivante, et encore moins pendant les séries éliminatoires. »

Maintenant qu'il est ici, O'Brien — l'un des « gars de Bingo » sur la formation actuelle des Sénateurs qui ont aidé les B-Sens à remporter la Coupe Calder il y a un an — espère se baser sur cette expérience en séries éliminatoires de la LAH pour l'aider maintenant.

« Tout montre d’un cran, mais c'est le même genre de choses là-bas, juste en moins grand », a dit O'Brien au sujet de l’aventure des séries éliminatoires dans la LAH. « On passe par de grandes vagues d’émotions en séries et on vit des hauts et des bas, ainsi que des changements de rythme. La seule façon d'apprendre à passer au travers est de vivre cette expérience une ou deux fois. Je me sens comme si j’étais (déjà) passé par là. Je me sens encore plus prêt à faire face à ce défi aujourd'hui. »

Le quatrième affrontement de la série Sens-Rangers aura lieu mercredi à la Place Banque Scotia (19 h 30, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM) et la série se transportera de nouveau au Madison Square Garden de New York pour le cinquième match, samedi (19 h, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM).


En voir plus