Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Suédois misent encore sur Alfredsson

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson participera aux Jeux olympiques pour la quatrième fois, avec la Suède, lors des Jeux de Vancouver 2010 (Getty Images).
La Suède a toujours confiance en Daniel Alfredsson.


Le capitaine des Sénateurs d’Ottawa a été choisi sur la formation provisoire de 23 joueurs de l’équipe nationale de Suède en vue des Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver. Il s’agira d’une quatrième participation olympique pour le joueur de 37 ans, et possiblement sa dernière.

L’entraîneur de l’équipe suédoise Bengt-Ake Gustafsson a choisi de nouveau Alfredsson, malgré le fait que ce dernier vient de subir une dislocation de l’épaule gauche, mercredi dernier lors d’une défaite des Sénateurs contre les Penguins de Pittsburgh.

Alfredsson devrait rater de 4 à 6 semaines d’activité, ce qui devrait l’amener près de la date du 12 février, qui coïncidera avec l’ouverture des Jeux de Vancouver. Mais la vedette suédoise a la réputation de se rétablir rapidement.

« Je n’ai aucune idée », a déclaré Alfredsson à savoir si cette blessure pourrait compromettre sa participation à Vancouver. « On parle de 4 à 6 semaines et je n’ai jamais été blessé à l’épaule auparavant. Donc, nous verrons comment les choses iront. J’espère être rétabli avant l’événement.

« J’adopte la même approche chaque fois. Si tout va bien avec les soins dont nous disposons ici, il y a des chances que le rétablissement soit plus rapide. Tant qu’il n’y a pas de complications, je peux continuer à travailler fort et je verrai par la suite. »

Le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, qui a vu ses chances de succès s’évaporer lors des séries éliminatoires de 2005-2006 lorsque le gardien Dominik Hasek a subi une blessure à l’aine aux Jeux de Turin en 2006 et qui alla mettre fin à sa saison, ne veut pas perdre un autre joueur d’importance dans des circonstances similaires.

« Nous venions de perdre possiblement notre meilleure chance de remporter la Coupe Stanley après ce qui était arrivé à Dominik Hasek à l’époque, donc nos craintes sont justifiables », a déclaré Murray aux journalistes aujourd’hui. « Il (Alfredsson) est un joueur si fidèle à l’organisation que nous n’allons pas lui refuser une telle occasion, même s’il revient dans la dernière semaine (avant les JO) pour jouer quelques matchs. J’espère qu’il pourra jouer à ce moment-là, au moins quatre ou cinq rencontres avec nous avant le grand événement.

« La Suède veut aligner la meilleure formation possible. Toutefois, à nos yeux, nous nous inquiétons pour les gens de notre organisation, ceux qui sont sous contrat avec nous. Je sais au moins que si Alfie est en santé, il jouera pour nous et il ne prendra aucun risque. Je ne crois pas qu’il risquerait quoi que ce soit en allant aux JO s’il n’est pas rétabli à 100 pour cent. »

Mais en fier compétiteur qu’il est, Alfredsson ne voudra rien de moins que donner le meilleur de lui-même, que ce soit avec les Sénateurs ou pour son pays natal.

« Il est du Canada, n’est-ce pas? » a dit Alfredsson en souriant à propos des inquiétudes de Murray. « Je ne vais pas prendre de décision si je suis à moitié rétabli. Je veux m’assurer d’être à 100 pour cent et aider mon équipe. Je suis convaincu qu’ils (les Sénateurs) ne me laisseront pas y aller si je ne suis pas complètement rétabli avant les JO. Donc, je ne vois pas de problème de ce côté. »

On parle de 4 à 6 semaines et je n’ai jamais été blessé à l’épaule auparavant. Donc, nous verrons comment les choses iront. J’espère être rétabli avant l’événement. J’adopte la même approche chaque fois. Si tout va bien avec les soins dont nous disposons ici, il y a des chances que le rétablissement soit plus rapide. Tant qu’il n’y a pas de complications, je peux continuer à travailler fort et je verrai par la suite.Je ne vais pas prendre de décision si je suis à moitié rétabli. Je veux m’assurer d’être à 100 pour cent et aider mon équipe. Je suis convaincu qu’ils (les Sénateurs) ne me laisseront pas y aller si je ne suis pas complètement rétabli avant les JO. Donc, je ne vois pas de problème de ce côté. - Daniel Alfredsson
Trois autres choix de la Suède, soit les attaquants Henrik Zetterberg (Red Wings de Detroit) et Peter Forsberg (MoDo, Swedish Elitserien) et le défenseur Niklas Kronwall (Detroit), sont aussi blessés.

Treize des joueurs retenus par Gustafsson étaient de la formation qui a remporté la médaille d’or aux Jeux de Turin en 2006. Alfredsson (aussi en 1998 et en 2002) et le défenseur des Red Wings Nicklas Lidstrom en seront à leur quatrième participation aux olympiques pour la Suède. L’un d’eux aura une bonne chance de suivre les traces du retraité Mats Sundin à titre de capitaine de l’équipe.

Alfredsson est devenu le deuxième joueur des Sénateurs à être choisi pour représenter son pays à Vancouver. À Noël, le défenseur Anton Volchenkov a été choisi pour représenter la Russie, une formation à battre en 2010.

La Slovaquie, la Lettonie et la Norvège dévoileront leur alignement respectif mardi, tandis que le Canada a prévu son dévoilement très attendu mercredi, tout comme la République tchèque, la Finlande, l’Allemagne et la Suisse. Les États-Unis annonceront leur formation au jour de l’An, lors de la classique hivernale de la LNH à Boston.

Les attaquants des Sénateurs Milan Michalek (République tchèque) et Jarkko Ruutu (Finlande) sont considérés des candidats sérieux pour représenter leur pays respectif, tandis que le centre Mike Fisher pourrait se tailler un poste avec Équipe Canada.

Le tournoi olympique débutera le 16 février à la Place du hockey du Canada.


En voir plus