Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs souhaitent frapper tôt

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le centre des Sénateurs Jason Spezza n'a pas perdu son désir de vaincre les Maple Leafs de Toronto. Il s'agira du premier duel à la Place Banque Scotia de la saison ce soir (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Les notes de match de la LNH (PDF) pour l'affrontement Ottawa-Toronto de ce soir.


À première vue, cette vieille rivalité provinciale semble avoir perdu un peu de son lustre d’antan.

Mais n’allez pas dire cela au centre des Sénateurs Jason Spezza, un « p’tit gars » de Toronto qui a encore beaucoup de connaissances dans sa région natale. Il souhaite que les Maple Leafs retournent chez eux bredouilles après l’affrontement de ce soir à la Place Banque Scotia (19 h 30, Rogers Sportsnet, CJRC 104,7 FM), même si l’on ne s’attend pas à une bataille aussi féroce que lors des affrontements en séries éliminatoires du début de la décennie.

« Nous ne sommes pas affrontés en séries depuis un bon bout de temps, donc il y a un peu de magie de perdu », a déclaré Spezza après la séance d’entraînement des Sénateurs, aujourd’hui. « Pendant de nombreuses années, nous les affrontions chaque année dans les éliminatoires. Néanmoins, c’est une confrontation Toronto-Ottawa et ce sont des matchs importants à mes yeux, étant donné que je suis un Torontois. Je connais bien des gens qui regarderont la partie. »

Même si les Leafs (3-10-5) semblent être l’adversaire un peu moins redoutable pour les Sénateurs (8-6-3), alors que ces derniers affronteront successivement les Penguins de Pittsburgh (jeudi), les Sabres de Buffalo (samedi) et les Capitals Washington (lundi) dans la présence séquence à domicile, personne ne les prend à la légère. Et non seulement en raison de l’honneur rattaché à cette rivalité provinciale.

Il faut aussi tenir compte que la fiche des deux équipes pour les 10 derniers matchs est quasi identique – Toronto a un dossier de 3-3-4 et Ottawa, 3-4-3 – et que les Leafs ne pouvaient pas compter sur leur nouvelle arme offensive en Phil Kessel lorsque les Sénateurs l’avaient emporté par 2-1 à Toronto, le 6 octobre dernier. L’ancien des Bruins de Boston a récolté sept points (quatre buts, trois aides) à ses six premiers matchs dans l’uniforme de l’équipe torontoise.

« Lorsque vous ajoutez un joueur comme Kessel, cette équipe peut devenir dangereuse, a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston. « Il joue bien et il marque des buts pour eux. »

Le premier but pourra être un indicateur important de la tournure du match de ce soir. Ottawa présente une fiche de 5-2-2 cette saison lorsqu’il est le premier à s’inscrire au tableau, tandis que les Leafs ont un piètre dossier de 2-10-4 à ce chapitre. Toronto a ouvert la marque à seulement deux reprises en 18 départs au cours de la présente campagne.

« Il est toujours plus facile de jouer lorsque nous sommes en avance, a déclaré le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson. Lorsque vous tirez de l’arrière, c’est beaucoup plus compliqué. Nous souhaitons marquer le plus tôt possible, mais en même temps, nous respectons les Leafs. Nous sommes convaincus qu’ils travailleront très fort.

Nous ne sommes pas affrontés en séries depuis un bon bout de temps, donc il y a un peu de magie de perdu. Pendant de nombreuses années, nous les affrontions chaque année dans les éliminatoires. Néanmoins, c’est une confrontation Toronto-Ottawa et ce sont des matchs importants à mes yeux, étant donné que je suis un Torontois. Je connais bien des gens qui regarderont la partie. - Jason Spezza
« Selon ce que j’ai entendu, ils sont meilleurs sur la route qu’à domicile. Nous nous attendons à du jeu serré et le premier but sera important. »

Clouston souhaite aussi une meilleure finale de la part de son équipe, qui a échappé quelques points précieux au classement en raison de quelques avances bousillées en fin de rencontre.

« Sans renier l’importance du premier but, nous devons aussi jouer pendant 60 minutes, a-t-il dit. Nous devons éviter les situations périlleuses ou encore nous donner un rythme dès le départ, mais il est impossible de gagner ou de perdre dès les premières minutes.

« Il faut comprendre qu’il faut déployer un effort de 60 minutes. Au cours de trois de nos quatre dernières sorties, nous avons été capables de jouer ensemble pendant 45 ou 50 minutes. Ce sont ces petites choses qui nous font mal. »

Cela ne devrait pas se produire ce soir, avec les Leafs comme adversaire.

« Tout le monde dit que la rivalité n’est plus ce qu’elle était, mais il y a toujours une rivalité contre n’importe quelle équipe, a déclaré l’attaquant des Sénateurs Chris Neil. Nous devons être prêts et donner notre 100 pour cent pour notre équipe. »

Bloc-notes

La visite des Leafs pourrait constituer le remontant nécessaire pour le jeu de puissance des Sénateurs, qui commence à peine à prendre son envol. En infériorité numérique,  Toronto arrive au dernier rang des 30 formations de la Ligue nationale (71,2 pour cent). « Au dernier match, ce fut pénible, mais nous avons été au-dessus du 20 pour cent au cours des six ou sept derniers matchs », a déclaré Spezza au sujet du jeu de puissance d’Ottawa. « Les choses se sont améliorées dernièrement. »... Le centre danois Peter Regin sera laissé de côté pour la première fois cette saison, alors qu’il rejoindra Ryan Shannon dans la galerie de presse ce soir, tandis que Jesse Winchester et Shean Donovan seront de l’alignement. « Nous disposons de 14 attaquants ici, donc un nom doit être rayé chaque soir, a dit Regin. Ce soir, c’est mon tour, mais je vais tout faire pour réintégrer la formation pour la prochaine rencontre. Cela vous rappelle qu’il faut travailler fort chaque jour. »... Pascal Leclaire effectuera son 14e départ de la saison devant le filet des Sénateurs... Il reste moins de 3 000 billets pour le match de ce soir. Procurez-vous vos billets en cliquant ici.

En voir plus