Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs s'attendent à un défi de taille à Philadelphie

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Matt Carkner et les Sénateurs devront se mettre en attaque dès le premier coup de sifflet contre les Flyers, ce soir à Philadelphie (André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Les notes de match de la LNH (PDF) pour l'affrontement Ottawa-Philadelphie de ce soir.


Dans la ville qui a immortalisé Rocky, les Sénateurs d’Ottawa devront se mettre en attaque dès le premier coup de sifflet.

Misons que ce sera le cas pour les Flyers de Philadelphie, comme d’habitude, alors que les deux équipes croiseront le fer ce soir au Wachovia Center (19 h, TSN, CJRC 104,7 FM). Les Sénateurs ne s’attendent à rien de moins qu’un match typiquement physique de la part de leurs adversaires, qui mettront les efforts nécessaires pour procurer une victoire à leur gardien Ray Emery contre ses anciens coéquipiers.

« Ils ont la réputation de sortir forts en début de rencontre et nous devons être prêts pour cette éventualité et faire de même de notre côté », a déclaré le défenseur Chris Phillips à propos du premier d’une série de quatre affrontements entre les Sénateurs et les Flyers cette saison. « Il faudra s’imposer dès le départ et faire taire la foule. »

Son collègue défenseur Matt Carkner a émis le même sentiment, en affirmant que « nous devons continuer sur les bonnes choses que nous avons faites mardi soir (lors du gain de 3-2 en fusillade sur les Oilers d’Edmonton) et de tenter de poursuivre sur notre lancée. »

« Nous voulons être d’attaque dès le début. Il faut terminer nos mises en échec, effectuer les petites choses que nous pouvons sur la route et limiter nos erreurs. »

Avec un dossier de 9-4-1 et une séquence de quatre victoires consécutives, les Flyers occupent le sixième rang du classement de l’Association de l’Est, un point devant les Sénateurs (8-5-2). Pour Ottawa, il s’agit de l’un des rares tests à l’étranger ce mois-ci, alors que l’équipe dispute la majorité de ses rencontres à domicile, dont une séquence de cinq rencontres de suite, qui s’amorcera à la Place Banque Scotia après l’affrontement de ce soir.

« C’est bon pour nos joueurs de jouer sur la route », a déclaré l’entraîneur-chef Cory Clouston après la séance d’entraînement d’aujourd’hui. « Nous sommes conscients qu’il s’agira d’un défi de taille pour nous.

« Ils sont agressifs et ils sont redoutables devant le filet adverse, autant ou plus que quiconque. Ils semblent toujours avoir quelqu’un posté près du gardien. »

En prévision de ce match, l’attention médiatique fut essentiellement centrée sur Emery, le gardien qui était devant le filet des Sénateurs lorsque ces derniers avaient atteint la finale de la Coupe Stanley en 2007, avant de quitter Ottawa un an plus tard lorsque son contrat fut racheté. Après avoir passé une saison dans la Ligue continentale de Russie, Emery a été mis sous contrat par les Flyers et il connaît du succès jusqu’à présent, avec une fiche de 9-3-2 et une moyenne de buts alloués de 2,27.

Même si huit des anciens coéquipiers d’Emery à Ottawa sont toujours avec les Sénateurs, ces derniers insistent sur le fait que le match de ce soir est seulement un autre affrontement qu’il faut gagner. Clouston a déclaré que le fait qu’Emery sera devant le filet adverse ce soir « n’a même pas été abordé une seule fois. »

Ils ont la réputation de sortir forts en début de rencontre et nous devons être prêts pour cette éventualité et faire de même de notre côté. Il faudra s’imposer dès le départ et faire taire la foule. - Chris Phillips
« Nous voulons entrevoir ce match comme n’importe quel autre, a déclaré l’attaquant Chris Neil. Que ce soit contre les Leafs, les Canadiens ou un autre adversaire, c’est la même chose. Ce sont deux points importants que nous devons aller chercher afin de continuer à grimper au classement. »

Le centre Jason Spezza, un bon ami d’Emery, a ajouté : « Lorsque le match sera commencé, il ne sera qu’un gardien comme les autres. J’aimerai bien marquer (contre lui), question d’honneur, mais je n’en fais pas un plat avec cela. »

Néanmoins, ceux qui n’étaient pas à Ottawa pendant l’ère Emery sont quand même au courant que ce match a une certaine signification, même si l’affaire s’est jouée dans le vestiaire.

« Il a été ici pendant un certain temps et il était aimé dans le vestiaire », a déclaré Pascal Leclaire, qui effectuera son cinquième départ consécutif devant le filet des Sénateurs. « Il reste en contact avec plusieurs de nos joueurs, donc je pense que ces joueurs ont hâte de le revoir.

« Je pense qu’il s’agira d’un bon match. Les gens attendaient cet affrontement depuis un bon bout de temps. »

Bloc-notes

Lorsque la situation s’est corsée, les Sénateurs ont bien répondu, du moins jusqu’à présent cette saison. Onze de leurs 15 matchs se sont soldés par deux buts ou moins et Ottawa présente un dossier de 7-2-2 dans ces situations... Les attaquants Shean Donovan et Jesse Winchester sont laissés de côté ce soir... La composition des trios à l’entraînement : Milan Michalek-Jason Spezza-Daniel Alfredsson, Jonathan Cheechoo-Mike Fisher-Alex Kovalev, Nick Foligno-Peter Regin-Ryan Shannon et Jarkko Ruutu-Chris Kelly-Chris Neil... Les Sénateurs seront de retour à la Place Banque Scotia samedi, pour recevoir les Rangers de New York (14 h, CBC, CJRC 104,7 FM).Il reste moins de 3 500 billets pour ce match. Procurez-vous vos billets en cliquant ici.

En voir plus