Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs obtiennent Leclaire et un choix au repêchage

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Antoine Vermette s'adresse aux médias d'Ottawa après avoir appris qu'il a été échangé aux Blue Jackets de Columbus, en retour du gardien Pascal Leclaire et d'un choix au repêchage.
Il faut donner quelque chose pour obtenir quelque chose.


Toutefois, les Sénateurs d’Ottawa estiment avoir mis la main sur une pièce maîtresse pour l’avenir de l’équipe, en faisant l’acquisition du gardien de but Pascal Leclaire, des Blue Jackets de Columbus aujourd’hui. Le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, a dû se départir de l’attaquant Antoine Vermette, un joueur que les Jackets convoitaient depuis longtemps, mais Ottawa a aussi obtenu un choix de deuxième ronde au repêchage de cette année dans l’exercice.

Leclaire deviendra instantanément le gardien de but numéro un dans un marché canadien où le hockey est roi. Les attentes seront certainement plus importantes qu’à Columbus, une région fervente de football, mais l’athlète de 26 ans de Repentigny a hâte de relever le défi.

« J’ai entendu parler de tout ce qui se passe là-bas », a déclaré Leclaire aux journalistes lors d’une conférence téléphonique, alors qu’il fut questionné sur la pression qu’il devra gérer avec les Sénateurs. « Je ne me présente pas comme étant un sauveur. Le hockey, ça se joue à 20 joueurs et je veux simplement aider l’équipe... Je suis heureux de me joindre à ce groupe. »

Les partisans des Sénateurs devront attendre à la prochaine saison pour le voir en action. Leclaire a subi une intervention chirurgicale à une cheville il y a six semaines, mettant fin à sa saison à Columbus. Les médecins ont indiqué au gardien, qui a commencé à marcher avec des béquilles la semaine dernière, qu’il devrait être complètement rétabli vers la fin du mois d’avril au plus tard.

« J’ai eu des difficultés avec mon pied pendant toute l’année », a déclaré Leclaire, qui a perdu son poste de numéro un chez les Blue Jackets au profit de la recrue étoile Steve Mason. « Peut-être que cela m’a ralenti, mais ce qui est fait est fait. Je suis très sûr que, lorsque mon pied sera rétabli, je serai à 100 pour cent. J’ai hâte de revenir et de jouer à plein régime. »

Les Sénateurs espèrent évidemment obtenir le même Pascal Leclaire qui, en 2007-2008, s’est classé au deuxième rang dans la Ligue nationale avec neuf blanchissages et une fiche de 24-17-6, une moyenne de buts alloués de 2,25 (septième dans la ligue) et un pourcentage d’arrêts de 0,919. Plus tard, il a présenté une fiche de 4-0-0 au Championnat mondial de hockey de l’IIHF à Québec et Halifax, avec Équipe Canada qui comptait aussi dans ses rangs les attaquants des Sénateurs Dany Heatley et Jason Spezza.

« Il a connu beaucoup de succès à Columbus et nous sommes heureux de le compter parmi nous, a dit Heatley. « J’ai joué avec lui au mondial junior et au Championnat du monde, donc je le connais un peu. J’ai hâte de le voir ici. Il est un excellent joueur. »

Aussi, les joueurs de l’équipe affirment qu’ils manqueront la présence de Vermette, autant sur la glace qu’à l’extérieur de la patinoire.

« Ce n’est jamais facile de voir partir un ami et un coéquipier, mais ce sont des choses qui arrivent », a déclaré l’attaquant Chris Kelly, un partenaire de longue date, particulièrement en infériorité numérique. « Antoine va me manquer; il est un ami que j’ai côtoyé pendant six ans.

« Nous ne sommes jamais préparés pour ce genre de chose. Tout le monde dans le vestiaire lui souhaite la meilleure des chances. Antoine était très populaire et il s’entendait avec tout le monde. Il nous manquera certainement. »

Évidemment, la matinée fut difficile pour Vermette, qui fut repêché en 2000 par les Sénateurs, la seule équipe de la LNH qu’il ait connue. Mais il a hâte de se retrouver dans sa nouvelle équipe, alors que certains suggèrent qu’il pourrait se retrouver au centre d’un trio aux côtés du meilleur marqueur des Blue Jackets, Rick Nash, alors que Columbus tente de se tailler une place en séries éliminatoires pour la première fois de son histoire.

J’ai entendu parler de tout ce qui se passe là-bas. Je ne me présente pas comme étant un sauveur. Le hockey, ça se joue à 20 joueurs et je veux simplement aider l’équipe... Je suis heureux de me joindre à ce groupe. - Pascal Leclaire
« Je dois voir cela comme une occasion (de joindre les Blue Jackets), mais en même temps, je quitte l’équipe qui m’a repêché », a déclaré un Vermette émotif devant les journalistes. « J’ai grandi avec de nombreux joueurs dans l’organisation. Je vais m’ennuyer d’Ottawa. Je me sentais chez moi ici. Cela va toujours demeurer, mais je dois quand même entrevoir positivement ce nouveau défi.

« Je n’ai jamais raté les séries et j’ai la chance de pouvoir m’y retrouver à nouveau. »

Entre-temps, Leclaire prévoit arriver à Ottawa jeudi après-midi pour rencontrer ses nouveaux coéquipiers et débuter un nouveau chapitre de sa carrière.

« Peu importe l’endroit où l’on joue, il y a toujours de la pression. J'ai des attentes élevées en moi-même, dit-il. Je souhaite surtout arriver ici et de bien m’entendre avec mes (nouveaux) coéquipiers. Je veux faire partie de ce groupe. Je ne crois pas qu’un seul individu peut faire la différence, c’est un sport d’équipe. »


En voir plus