Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs à Central Park

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur des Sénateurs Chris Campoli se fait prendre en photo avec Tim Cohn, un policier de New York, après que les joueurs eurent pris part à des activités sur une patinoire de Central Park. Cohn, qui a gardé les buts pendant une partie de handball, est un partisan des Islanders de New York , l'ancienne équipe de Campoli.
Il ne s’agissait pas d’une simple promenade dans un endroit calme.


Les Sénateurs d’Ottawa ont troqué leur séance d’entraînement matinale de mercredi pour une heure de jeux improvisés à la patinoire extérieure de Lasker de Central Park à Manhattan.

« Nous avons eu beaucoup de plaisir », a déclaré l’attaquant Nick Foligno après avoir joué au ballon chasseur et au handball. « Comme vous avez pu le constater, nous nous sommes bien amusés aujourd’hui. Je crois que cela est très important. C’est une bonne façon de se changer les idées et de faire quelque chose de différent. »

Surtout lorsque vous êtes dans une séquence infernale de cinq défaites consécutives avec trois autres affrontements sur la route au menu, dont celui de jeudi soir contre les Rangers de New York au Madison Square Garden (19 h, Rogers Sportsnet, Team 1200).

Étant donné cet état d’esprit, l’entraîneur-chef Cory Clouston a annulé la séance d’entraînement et laissé aux joueurs la matinée libre.

« Je crois qu’il s’agissait d’un moment propice pour leur permettre de se rassembler dans une ambiance moins stressante,  a dit Clouston. Le moment ne pouvait pas être mieux choisi. Les joueurs travaillent fort, mais n’obtiennent pas les résultats souhaités. La pression est énorme pour eux. Il est temps de prendre un peu de recul. »

Le centre Mike Fisher a ajouté : « Nous avions besoin de changer d’air un peu et d’avoir un peu de plaisir. Ce fut une bonne décision. Je crois que nous étions sur la meilleure patinoire de toute l’année. »

Je crois que c’était très plaisant. Nous avons pu oublier nos problèmes pendant un moment. Ce fut une très belle journée. Une telle occasion n’arrive pas tous les jours. Ce matin, nous étions un peu inquiets de ce qui nous attendait, mais je pense que tout le monde s’est amusé. C’est bien de se changer les idées. C’est ce dont nous avions besoin. - Pascal Leclaire
Les Sénateurs souhaitent maintenir cette attitude plus décontractée pour ce qui reste de leur périple de cinq matchs à l’étranger, qui culminera samedi à Montréal et lundi à Boston.

« Je crois que c’était très plaisant. Nous avons pu oublier nos problèmes pendant un moment, a déclaré le gardien Pascal Leclaire. Ce fut une très belle journée. Une telle occasion n’arrive pas tous les jours. Ce matin, nous étions un peu inquiets de ce qui nous attendait, mais je pense que tout le monde s’est amusé. C’est bien de se changer les idées. C’est ce dont nous avions besoin.

« Demain, nous allons retourner au travail avec un peu plus de positivisme et nous aurons envie de reprendre le boulot. Si nous nous mettons trop de pression, les choses iront de plus en plus mal. Nous avons tenté d’avoir du plaisir ensemble à nouveau. On verra la suite des choses. »

Même un policier de New York s’est amusé avec les joueurs. Tim Cohn, un partisan des Islanders de New York depuis toujours, a utilisé sa matraque pour garder le filet pendant la partie de handball. Ensuite, il s’est fait prendre en photo avec le défenseur des Sénateurs Chris Campoli, un ancien des Islanders.

« C’était incroyable », a déclaré Cohn à NHL.com. « Je n’oublierai jamais ce moment. »


En voir plus