Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Islanders ont aidé Konopka à retrouver le chemin d'Ottawa

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Zenon Konopka admet qu’il a encore un faible pour les Islanders de New York.


Le centre des Sénateurs d’Ottawa affirme qu’il s’agit de l’équipe qui lui a donné sa véritable chance — certains diront même sa première — de devenir un véritable joueur de la Ligue nationale de hockey. Pas étonnant que le robuste attaquant de 31 ans ait encore parfois des pensées pour son ancienne formation.

« J’ai soupé avec JT (John Tavares, le joueur étoile des Islanders) hier soir et Pierre-Alexandre Parenteau est l’un de mes bons amis », a déclaré Konopka après la séance d’entraînement des Sénateurs à la Place Banque Scotia, en vue de l’affrontement de ce soir au même endroit (19 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM). «Je les suis un peu. J'ai un intérêt et lorsque nous ne les affrontons pas, je les encourage.

« Lorsque nous jouerons contre eux, ils deviennent des adversaires comme les autres. Ce sera très amusant de les affronter. »

Bien qu'il ait été le meneur dans la LNH au chapitre des minutes de pénalité au cours des deux dernières saisons (et à 159 à ce jour cette saison, il est en voie de gagner le titre pour une troisième année), Konopka est devenu bien plus que cela avec les Islanders. Il est maintenant reconnu comme l'un des joueurs les plus efficaces du circuit lors des mises en jeu, en plus d’être utile en désavantage numérique. Il est aussi devenu un mentor la saison dernière pour Tavares, qui jouit d'une saison exceptionnelle avec 53 points (22-31) en 49 matchs et qui a été nommé recrue du mois de janvier dans la LNH.

« Chaque année, on recherche une meilleure occasion de jouer et d’aider l'équipe », a déclaré Konopka au sujet de sa seule saison passée avec les Islanders. « Ils m'ont donné cette chance et même si nous avons connu des périodes frustrantes au cours de la saison, nous sommes demeurés unis l'an dernier et nous sommes passés au travers. Il y a bien des leçons que j’ai appris là-bas que j’amène ici à Ottawa. J’essaie d’en parler avec les jeunes ici lorsque les choses vont mal.

« Tout est une leçon d'apprentissage maintenant. Si l’on cesse d'apprendre dans la vie, on est en difficulté. »

Même s’il a aimé son séjour à Long Island, Konopka ne pouvait pas résister à la possibilité de retourner dans la ville où il a connu beaucoup de succès dans les rangs juniors avec les 67 d’Ottawa de la Ligue de l'Ontario. Il a signé un contrat avec les Sénateurs en juillet à titre de joueur autonome et il profite de chaque instant qu’il passe au sein d’une équipe qui a surpris beaucoup de gens dans le monde du hockey en se hissant dans le peloton des formations en lice pour les séries éliminatoires.

« Nous étions un groupe très uni (avec les Islanders) et je me suis fait de nombreux amis au sein de cette équipe », a déclaré l’attaquant natif de Niagara-on-the-Lake, en Ontario, dont les habiletés dans les mises en jeu l’ont rendu très attrayant aux yeux de l'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean. « Cela fait partie de la façon de fonctionner et il faut aller de l’avant. Je suis extrêmement heureux à Ottawa et je suis extrêmement heureux que tout ait fonctionné ici. Nous avons beaucoup de plaisir cette année.

« J'ai vécu un excellent séjour ici dans le junior, j'ai rencontré beaucoup de gens formidables et j’ai compris à quel point Ottawa est une magnifique ville. C’est un rêve qui s’est réalisé, en quelque sorte, de pouvoir revenir ici et de vivre une course palpitante alors que personne ne nous prédisait une chance d’aller quelque part. »

Étonnamment, les Sénateurs et les Islanders ne se sont pas encore affrontés cette saison, même nous sommes rendus au mois de février. L’affrontement de ce soir marque le début d'une séquence très importante de cinq matchs à domicile pour Ottawa, qui a un besoin urgent de mettre un terme à une séquence de quatre défaites consécutives. Alors que les Sénateurs occupent le sixième rang dans l’Association de l’Est, leur avance sur les Capitals de Washington pour la neuvième place est à peine quatre points.

« Les 30 derniers matchs (de la saison régulière) représentent une période cruciale pour chaque équipe », a déclaré l'attaquant des Sénateurs Nick Foligno. « Chaque équipe fait tout en son possible pour se tailler une participation en séries éliminatoires. Mais cela rend le tout amusant. Chaque match se joue pratiquement dans atmosphère digne des séries éliminatoires et c'est de cette façon que nous devons voir les choses. »

Konopka a ajouté : « Nous devons nous reprendre en main à la maison. Ce sera crucial pour nous de nous redresser pour mars et avril, et il s’agit d’un mois très important pour nous. »

En bref

Jason Spezza a obtenu un congé d’entraînement ce matin pour des raisons « préventives », mais MacLean s'attend à ce que le centre nº 1 des Sénateurs soit de l’alignement ce soir. Il est l’un des cinq joueurs seulement à avoir été de la formation pour tous les 53 matchs pour Ottawa jusqu'à présent cette saison... Konopka est peu surpris de voir que Tavares, le tout premier choix au total lors du repêchage de la LNH en 2009, prend la LNH d’assaut à sa troisième saison dans le circuit. « Il pourrait être le meilleur joueur de la ligue en ce moment (par la façon dont il joue), a déclaré Konopka. Le gamin mange, dort et respire le hockey. Il travaille d'arrache-pied sur la glace et c'était juste une question de temps avant de voir la grande vedette émerger en lui. Tout le monde le voit maintenant et ce fut amusant de le voir s'épanouir. » Craig Anderson effectuera son 16e départ consécutif devant le filet pour les Sénateurs, ce qui établira un sommet personnel en carrière, tandis qu’Evgeni Nabokov sera son vis-à-vis... Il reste moins de 2 000 billets pour le match de ce soir et seulement 100 billets pour le match de samedi contre les Maple Leafs de Toronto (19 h, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM).


En voir plus