Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

L'équipe d'abord pour Foligno

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L’attaquant des Sénateurs Nick Foligno, qui a connu une soirée de trois points contre les Bruins de Boston mardi soir, souhaite être un homme de confiance dans des situations importantes (Getty Images).
Les chiffres démontrent que Nick Foligno a connu une soirée exceptionnelle.


Mais l’attaquant des Sénateurs d’Ottawa, qui a connu son premier match de trois points dans la Ligue nationale lors du revers de mardi soir face aux Bruins au TD Garden de Boston, croit fermement que de tels chiffres ne reflètent pas toujours la réalité. Et il faut regarder la situation dans son ensemble, au-delà des statistiques.

« C'était agréable d’avoir été récompensé », a déclaré l’attaquant de cinquième année chez les Sénateurs, après une séance d'entraînement hors glace mercredi à la Place Banque Scotia. « Lors de certains autres matchs, on se grattait la tête parce que la rondelle ne pénétrait pas dans le filet adverse ou que les choses ne se déroulaient pas comme on l’espérait. Toutefois, cela fait partie du jeu et ce fut agréable d'avoir été en mesure de récolter ces points.

« On veut gagner un peu plus, mais la chose la plus importante pour moi est d’aider l'équipe, peu importe la façon de le faire. Je pense que tous les gars dans ce vestiaire pensent de la même façon. Tant que nous allons sauter sur la patinoire et faire en sorte d’aider l'équipe, c'est tout ce que l’on souhaite et je pense que le reste va suivre. »

L’an dernier, Foligno a connu la meilleure saison de sa carrière, avec une récolte de 34 points (dont 20 passes) pour les Sénateurs et il espère poursuivre sur cette lancée en 2011-2012. Mais ce n'est pas tellement le nombre de points qu’il peut produire pour l'équipe qui est important à ses yeux, mais plutôt quand il a l'opportunité de le faire. Un exemple concret de son propos est le but spectaculaire qu’il a marqué avec 2,5 secondes à faire pour vaincre les Panthers de la Floride par la marque de 4-3, jeudi soir dernier à la Place Banque Scotia.

« Si l’on parvient à se retrouver dans des situations favorables, on va bien faire les choses », a déclaré le joueur natif de Buffalo, qui a célébré son 24e anniversaire de naissance lundi. « Je sens que j’ai été en mesure de le faire et je souhaite être appelé à évoluer davantage dans des situations clés afin d'aider l'équipe à gagner. Je pense que tous les gars au sein de cette équipe souhaitent la même chose, soit d'avoir la confiance du personnel d'entraîneurs et des coéquipiers en sachant que lorsqu’on obtient le signal, que l’on fera du bon travail. »

Et c'est cette opportunité constante de contribuer au succès d'équipe qui motive le plus Foligno.

« Je cherche simplement à bien jouer et d'être fiable aux yeux des entraîneurs, a-t-il dit. J'ai réfléchi au sujet de tous ces chiffres (personnels) et ils ne veulent pas vraiment dire grand-chose. Tant et aussi longtemps que l’on joue bien, les chiffres seront favorables et si l'équipe se porte bien, généralement les joueurs connaissent leur meilleure saison en carrière. Nous voulons tous continuer à bien jouer. »

Un jeu confus, mais inoubliable pour Cowen

Si Jared Cowen a célébré un moment inoubliable de sa jeune carrière de hockeyeur de façon modeste, c’est qu’il y avait une bonne raison. Lorsque le tir du défenseur des Sénateurs depuis la pointe a atteint le fond du filet du gardien des Bruins Tim Thomas, mardi soir, il a marqué son premier but en carrière dans la Ligue nationale. Mais étant donné qu’il y avait beaucoup de circulation devant le filet des Bruins, Cowen a eu besoin de temps pour s’assurer que le but était effectivement bon.

« Ce fut un jeu très rapide, a déclaré Cowen. Je n'étais pas vraiment certain d’avoir marqué à première vue. Je n'ai pas vu la rondelle pénétrer dans le filet, car il y avait tellement de joueurs devant la cage. C’était un jeu un peu confus. »

Mais son sourire était révélateur lorsque le défenseur natif de Saskatoon a parlé mercredi.

« Je ne pense pas que quiconque peut dire qu'il est déçu après avoir inscrit son premier but », a déclaré Cowen, qui a été un joueur régulier à la ligne bleue des Sénateurs en tant que recrue. « Tout le monde rêve de marquer son premier but. »

Bloc-notes

En raison du protocole de la LNH relatif aux blessures à la tête, qui stipule qu’un joueur doit attendre au moins une semaine avant de revenir au jeu, il ne faut donc pas s’attendre à revoir Daniel Alfredsson dans l’alignement cette fin de semaine. Le capitaine des Sénateurs a subi une commotion cérébrale après avoir encaissé un coup à la tête par Wojtek Wolski, des Rangers de New York, samedi dernier et il a été autorisé seulement à reprendre les activités avec contact léger. « Il doit être prêt à reprendre l’action », a répondu l’entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, lorsqu’il fut questionné sur la participation potentielle d’Alfredsson à l’affrontement de samedi contre les Sabres de Buffalo à la Place Banque Scotia (19 h, CBC, CKOI 104,7 FM). « Il n’a pas patiné et s’il ne s’entraîne pas avant samedi, nous n’allons pas l’insérer dans la formation. » L’attaquant Colin Greening fut l’un des finalistes pour le titre de recrue du mois dans la LNH pour le mois d’octobre, qui a été décerné à Ryan Nugent-Hopkins, des Oilers d’Edmonton. Greening a inscrit huit points (4-4) en 12 matchs pour Ottawa pendant le mois.


En voir plus