Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Le contrat de Karlsson solidifie l'avenir de la franchise

par Rob Brodie / Ottawa Senators
En seulement trois ans, Erik Karlsson est passé de choix de première ronde des Sénateurs à finaliste pour le trophée James-Norris (Getty Images).

Erik Karlsson est aux anges.

Le finaliste pour le trophée Norris et les Sénateurs d’Ottawa se sont entendus mardi sur un nouveau pacte qui gardera le jeune suédois dans la capitale nationale pour les sept prochaines saisons, signifiant clairement que l’athlète de 22 ans sera la pierre angulaire pour l’avenir immédiat de la franchise. L’entente survient moins de trois semaines avant son mariage prévu pour le 7 juillet à Göteborg.

Le chiffre sept, qui revêt une importance particulière dans les casinos de Las Vegas — l’endroit où se trouve Karlsson pour assister à la remise des trophées de la LNH mercredi soir — a aussi une signification particulière pour le jeune homme ces jours-ci. Cependant, peu importe le moment où cela survient ou la durée de l’entente, le pacte a exaucé le souhait de Karlsson de demeurer à Ottawa, la ville que lui et sa fiancée, Therese, ont adoptée depuis qu’il s’est joint aux Sénateurs, il y a trois ans.

« Je suis très heureux du dénouement », a déclaré Karlsson peu de temps après avoir paraphé l’entente. « Je pense que les deux parties sont satisfaites. De mon côté, c’est certain. J'apprécie tout ce qu'ils ont fait pour moi au cours de mes trois années ici. Ils ont fait de moi un meilleur hockeyeur et je ne remercierai jamais assez l’organisation d’Ottawa de m'avoir permis de faire ce que je fais de mieux et de me perfectionner de la façon dont je pense qui est la meilleure.

« Ils m’ont vraiment bien enseigné afin que je puisse devenir le joueur que je suis aujourd'hui et le fait de pouvoir rester avec cette équipe pendant encore sept ans me permettra de devenir encore un meilleur joueur. J’ai vraiment hâte de vivre les prochaines années. J’appréhende l’avenir avec beaucoup d’optimisme. Nous avons une bonne équipe et beaucoup de bons jeunes joueurs qui arrivent. Je n'ai que de bonnes choses à dire au sujet de l'organisation et je suis très, très heureux de la façon dont les choses ont tourné. »

Pour les Sénateurs, la mise sous contrat de Karlsson — le premier choix d’Ottawa (15e au total) lors du repêchage 2008 de la LNH — leur permet d’espérer un bel avenir en conservant un joueur de premier plan au sein de leur alignement. Le joueur natif de Landsbro, en Suède, a connu une saison exceptionnelle en 2011-2012 en terminant en tête des défenseurs de la Ligue nationale de hockey avec 78 points — le plus haut total enregistré par un défenseur de l’équipe en une demi-décennie. C’est aussi 25 de plus que Dustin Byfuglien, des Jets de Winnipeg, et Brian Campbell, des Panthers de la Floride, alors que ces deux derniers ont terminé au deuxième rang des défenseurs les plus productifs de la LNH au cours de la dernière campagne.

« Lorsqu’on voit un joueur progresser de la sorte, il est très important de le garder », a déclaré le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, au sujet du joueur qu’il considère comme étant le pilier de la franchise. « Il a fallu un peu de temps et d’effort de part et d’autre, mais l’exercice en aura valu la chandelle. Et c’est important, particulièrement en cette période l’année. »

Karlsson avait indiqué vendredi qu’il ne se disait pas inquiet au sujet des négociations et exprimé le désir de parvenir à une entente lorsque lui, son agent Craig Oster et le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, se rencontreraient à Las Vegas pour le gala de la remise des trophées de la LNH. Les deux parties se sont rencontrées lundi soir et Karlsson a accepté l’offre des Sénateurs mardi matin.

« Lorsque nous avons entamé les discussions, je pense que les deux côtés ont fait preuve de professionnalisme et tout s’est passé comme prévu, a déclaré Karlsson. Je suis très reconnaissant de tout ce qu'ils ont fait et, comme je l’ai mentionné auparavant, l’organisation m'a vraiment aidé à devenir le joueur que je suis aujourd'hui et ce n'est pas quelque chose sur lequel je comptais au moment où je suis arrivé dans la ligue, il y a trois ans. Je suis très heureux de pouvoir rester ici pour sept autres années.

« J’aurais probablement pu demander une entente plus longue et plus d’argent, mais je pense que ce contrat est équitable pour moi et je suis heureux de tout ce que l’organisation a fait pour moi. Une entente de sept ans constitue tout un engagement de leur part et elle témoigne d’un beau vote de confiance à mon endroit. »

Le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk, a ajouté : « Les négociations n’ont pas été difficiles. Il adore la ville. Erik est le genre de joueur et de personne qui incarne bien l'esprit des Sénateurs d'Ottawa et nous sommes sûrs qu'il deviendra rapidement un modèle pour nos jeunes joueurs et un membre important de la communauté. »

Il voit aussi une franchise qui, très tôt dans sa phase de reconstruction, a déjà montré beaucoup de signes qui permettent de croire que l’équipe se dirige vers le statut d’aspirant. Karlsson entend devenir un leader au sein de cette formation qui est vouée à brillant avenir à court terme.

« Depuis le début, je vous répète que je souhaite faire partie de l'organisation des Sénateurs pendant longtemps et j’entends tout faire en mon possible pour aider cette équipe, a dit Karlsson. Je veux tout faire pour répondre aux attentes à mon endroit. Je sais que nous formerons une bonne équipe dès l’an prochain, il y a plusieurs bons jeunes joueurs qui s’en viennent. J’ai vraiment hâte d’évoluer au sein d’une équipe gagnante et aspirante à la Coupe Stanley.

« Il s’agissait de la meilleure option pour moi et je suis très reconnaissant qu’on m’est offert cette opportunité. Ottawa est un endroit très significatif pour moi. Je vis dans cette ville depuis trois ans et j’espère y demeurer pour longtemps. »

Le capitaine Daniel Alfredsson, un compatriote suédois et un bon ami et mentor de Karlsson, fait partie de ceux qui estiment que l’entente est une excellente nouvelle pour l’équipe et les amateurs à Ottawa.

« Je crois que c’est formidable pour Erik, pour notre équipe et pour toute la ville également, a expliqué Alfredsson. Il est le genre de personne autour de qui tout le monde se plaît. Il possède des aptitudes incroyables sur la glace et je crois que nous ne faisons que commencer à voir tout son potentiel. À 22 ans, arriver à accomplir ce qu’il a fait est tout simplement incroyable et c’est extrêmement amusant d’avoir fait partie de son début de carrière. Je suis content pour lui d’avoir obtenu ce contrat. »

Mercredi à Las Vegas, Karlsson est en nomination avec Shea Weber, des Predators de Nashville, et Zdeno Chara, des Bruins de Boston, alors qu’il pourrait devenir le premier porte-couleur des Sénateurs à remporter le trophée Norris. Il aura de la compagnie lors de l’événement, alors que le capitaine Daniel Alfredsson est l’un des finalistes pour le trophée Bill-Masterton, remis au joueur qui représente le mieux les qualités de persévérance, d’esprit sportif et de dévouement à son sport, tandis que Paul MacLean est en nomination pour le trophée Jack-Adams à titre d’entraîneur de l’année dans la LNH.

En voir plus