Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Jour de match en cinq points : Sénateurs c. Canadiens – 1re ronde, 1er match

par Craig Medaglia / Ottawa Senators

Nous jetons un coup d’œil sur cinq des statistiques des plus intéressantes en vue du premier match de la série de première ronde, opposant les Sénateurs d’Ottawa et les Canadiens de Montréal.

1. Mark Stone

Stone entame les séries éliminatoires en tant que joueur le plus explosif offensivement dans la ligue. Il a été choisi la troisième étoile de la dernière semaine dans la LNH et il a récolté un point au cours de ses neuf derniers matchs; il a terminé la saison régulière ex aequo avec Johnny Gaudreau, des Flames de Calgary, en tête des marqueurs chez les recrues, avec 64 points. Depuis le début de l’année 2015, Stone a élevé son jeu d’un cran et il a amassé 47 points (18 buts, 29 aides) en 46 matchs.

La recrue des Sénateurs partage aussi le premier rang dans la ligue pour ce qui est des revirements provoqués avec Ryan O'Reilly, de l’Avalanche du Colorado, avec 98 en 80 matchs. Le dernier revirement qu’il a provoqué cette année, survenu contre les Flyers de Philadelphie, fut assez percutant et il a aidé les Sénateurs à obtenir leur laissez-passer pour les séries éliminatoires.

Il s’agira de la troisième participation de Mark Stone en séries éliminatoires. D’ailleurs, il a disputé son tout premier match dans la LNH en séries éliminatoires en 2012, alors qu’il avait récolté une mention d’aide contre les Rangers de New York.

2. Tentatives de lancer

Les statistiques élaborées sont relativement nouvelles sur NHL.com, donc si vous êtes des néophytes en la matière, cette page pourrait constituer une bonne entrée en matière , mais les chiffres ci-dessous indiquent les occasions à cinq contre cinq pour plus de « tentatives de lancer pour » que « tentatives de lancer contre ».

En regardant la confrontation Sénateurs-Canadiens dans son ensemble, aucune de ces deux formations n’a terminé la saison dans la première moitié du peloton de la ligue au chapitre des tentatives de lancer. Ottawa a terminé au 18e rang avec plus 33, tandis que Montréal était 23e avec moins 219. Qu’est-ce que cela signifie? Chaque équipe a profité d’excellentes performances de son gardien de but pour se qualifier pour les séries (voir plus au point numéro 5).

Sur le plan individuel, chaque équipe a connu ses moments forts. Par exemple, Erik Karlsson a terminé au 71e rang dans la LNH avec +169, mais il a effectué 1 660 tentatives de lancer alors qu’il se trouvait à cinq contre cinq. Il est devancé seulement par Drew Doughty, des Kings.

Sénateurs d’Ottawa - 33 (18e)

Erik Karlsson - 169

Marc Méthot - 137

Patrick Wiercioch - 137

Canadiens de Montréal - (-)219 (23e)

Brendan Gallagher - 148

P.K. Subban - 124

Max Pacioretty - 68

3. Jean-Gabriel Pageau

(hat trick vid)

11 pj, 5 buts, 4 aides, +5

Séquence de trois matchs avec au moins un point contre Montréal (4 points)

4. Mises en jeu

Montréal 52.1 (4e)

Manny Malhotra 59.3 (2e)

David Desharnais 52.9

Lars Eller 51.6

Ottawa 48.2 (24e)

Kyle Turris 50.1

Mika Zibanejad 48.8

David Legwand 46.6

5. Hammond c. Price

AH - 24 PJ, 1.79, .941, 20-1-2

CP - 66 PJ, 1.96, .933, 44-16-6

En voir plus