Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Images animés : les buts en infériorité numérique

par Craig Medaglia / Ottawa Senators

Les Sénateurs sont présentement les meneurs dans la Ligue nationale au chapitre des buts marqués en infériorité numérique cette saison. Pour vous seulement, voici tous ces 12 buts en images animées...

1. 11 octobre 2015 contre les Canadiens de Montréal

Quoi de mieux pour débuter la saison régulière? Un match à domicile contre les Canadiens de Montréal. Qui est susceptible de marquer contre les rivaux de l’autre bout de la 417/40? Nul autre que Jean-Gabriel Pageau. Et la cerise sur le sundae? Marquer en infériorité numérique. Le numéro 44 s’illustre sur un deux contre un en déjouant Mike Condon pour ouvrir le bal. Ce ne sera que le premier de plusieurs filets inscrits en infériorité numérique pour l’attaquant gatinois cette année.

2. 22 octobre 2015 contre les Devils du New Jersey

Le deuxième but de l’année marqué en désavantage fut une belle pièce de jeu alors que Mika Zibanejad se met en marche en repérant une rondelle libre. Il a énergiquement déjoué Cory Schneider avec un tir du revers, avant de célébrer en sautant sur la baie vitrée.

3. 3 novembre 2015 contre les Canadiens de Montréal

Un « récidiviste » vient hanter de nouveau le Tricolore. Pageau contribue à alimenter le mythe « Hab killer » avec cet échappé en infériorité numérique contre Mike Condon. Il effectue une minuscule feinte et Condon mord à l’hameçon. Certains amateurs se sont mis à scander le nom de Pageau dans les gradins du Centre Bell en raison de ce jeu.

4. 10 novembre 2015 contre les Predators de Nashville

La vedette est Zack Smith. Un contact entre un bâton et la rondelle expédie cette dernière dans les airs à la ligne bleue des Sénateurs avant de se retomber en zone neutre. Smith se précipite sur le disque et gagne la course. Ressentant la pression de joueurs qui s’amènent des deux côtés, il ajuste sa position avant d’expédier facilement la rondelle dans le filet.

5. 24 novembre 2015 contre les Stars de Dallas

Effectivement, le nom de Jean-Gabriel Pageau revient souvent sur cette liste. Encore une fois, il est sur la glace en désavantage numérique et gagne une course pour la rondelle afin de créer une chance de marquer, contre les Stars. Regardez encore une fois l’image GIF ci-dessus et voyez comment il regarde au-dessus de son épaule gauche pour voir à quel endroit arrive l’adversaire. Constatant qu’il n’a qu’un seul poursuivant, il place son patin afin de se protéger d’un bâton qu’il voit arriver avant de lancer au filet et marquer.

6. 25 novembre 2015 contre l’Avalanche du Colorado

Voici le premier de nos cinq buts en infériorité numérique inscrits dans un filet désert. On croyait sincèrement qu’il y en avait plus, mais on a été surpris de constater que seulement trois des 12 buts ont été marqués dans une cage béante. Celui-ci est un exemple classique alors que Kyle Turris remporte une mise en jeu et donne la rondelle à Zibanejad; ce dernier décoche un tir de 190 pied au centre pour sceller l’issu du match contre l’Avalanche.

7. 8 décembre 2015 contre les Panthers de la Floride

Deuxième but en infériorité numérique inscrit dans un filet désert. Mark Stone fait perdre la rondelle à un adversaire pour causer un revirement et donne le disque à Pageau au centre de la patinoire. Sans obstacle devant lui, le numéro 44 enfile son quatrième but en infériorité numérique de la saison, au grand désarroi de la foule floridienne.

8. 20 décembre 2015 contre le Lightning de Tampa Bay

Voici une petite statistique intéressante. Même si Curtis Lazar n’a pas encore marqué en infériorité numérique, il cumule trois points dans cette situation cette saison. Sur le but de Smith contre le Lightning, Lazar effectue un beau travail à la ligne bleue afin de créer de l’espace avant d’effectuer une passe à Smith et permettre à ce dernier de décocher un tir du revers pour déjouer son ancien coéquipier Ben Bishop de belle façon et inscrire le huitième but en infériorité numérique de la saison pour les Sénateurs avant le Nouvel An.

9. 18 janvier 2016 contre les Sharks de San Jose

Voici un très beau, mais étant donné qu’il a été marqué après minuit lors de la seule visite de la saison des Sénateurs à San Jose, plusieurs d’entre vous l’ont probablement manqué. Après avoir été retenu sur une occasion en échappée lors d’une infériorité numérique, Smith s’est vu accordé un tir de pénalité et il a livré la marchandise de brillante façon. Il se dirige à vive allure et vise le coin supérieur devant Alex Stalock. Le jeu a été révisé par les officiels afin de s’assurer que Smith n’ait pas effectué un arrêt complet sur le jeu. Le but a été accordé.

10. 24 janvier 2016 contre les Rangers de New York

Le dernier but en infériorité numérique inscrit dans un filet désert est l’œuvre de Pageau conte les Rangers. Appliquant une notion apprise de Mark Stone, Pageau anticipe une passe molle et profite de l’occasion. Avant même que quiconque puisse s’approcher à une distance de 10 pieds de lui, Jean-Gabriel expédie la rondelle à l’autre extrémité de la patinoire et dans une cage béante pour assurer la victoire.

11. 25 février 2016 contre les Canucks de Vancouver

Mark Stone peut faire bien des choses sur une patinoire, incluant marquer des buts en infériorité numérique. Contre les Canucks, il a fait preuve d’une patience incroyable avec la rondelle à un point tel que les Sénateurs ne semblaient pas être en désavantage numérique. Ensuite, il décoche un tir pour marquer avant de célébrer avec le partisan des Sénateurs le plus heureux à Vancouver, derrière le filet.

12. 8 mars 2016 contre les Hurricanes de la Caroline

Zack Smith a inscrit plusieurs buts cette saison simplement en expédiant la rondelle au filet. Parfois, il choisit de lancer dans le coin, parfois, simplement avec un tir de faible portée comme celui-ci contre les Hurricanes. Smith contourne complètement d’un joueur des Hurricanes et décoche un lancer avant qu’un autre adversaire parvienne à traverser la zone pour lui barrer la route.

Et voilà!

En voir plus