Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Hoffman veut prouver des choses

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le marqueur Mike Hoffman est à Ottawa cette semaine pour sa deuxième participation au camp de perfectionnement des Sénateurs, en prévision d'une grosse saison (André Ringuette/Freestyle Photography/OSHC).
Il n’y a aucun doute sur ce qui fait de Mike Hoffman un espoir des plus intrigants.


Hoffman le sait très bien, tout comme les Sénateurs d’Ottawa, qui ont fait de l’athlète de Kitchener, en Ontario, un choix de cinquième ronde (130e au total) au repêchage de 2009.

« C’est ce que je dois accomplir sur la patinoire, c’est mon travail », a déclaré Hoffman lorsqu’il fut questionné sur ses statistiques offensives à ses deux dernières saisons dans le hockey junior. « Je suis un pointeur et je mets la rondelle dans le filet. Si je n’y parviens pas, je ne suis pas dans mon élément. C’est le style de jeu que je pratique et c’est ce que je vais faire pour connaître du succès dans le futur au niveau professionnel. »

Les chiffres ne mentent pas. En 2008-2009, l’ailier gauche de 5’ 11’’ et 176 livres a récolté 52 buts et 94 points avec les Voltigeurs de Drummondville. Ces derniers s’étaient rendus en demi-finale de la Coupe Memorial. Il a ajouté 19 buts et 40 points en séries éliminatoires.

Ce fut un peu la même chose à sa dernière campagne, avec les Sea Dogs de Saint John. La fiche finale de Hoffman comprend 46 buts et 85 points, ainsi que 21 buts et 32 points en séries éliminatoires, alors que les Sea Dogs se sont rendus jusqu’en finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec avant de s’incliner devant leurs rivaux provinciaux, les Wildcats de Moncton. Il fut choisi le joueur par excellence de la LHJMQ.

« Très talentueux offensivement. Il est très doué à l’attaque », a déclaré Pierre Dorion, le directeur du personnel des joueurs des Sénateurs. « Il décoche avec aisance des tirs puissants et il est un bon marqueur, en plus de posséder la vitesse nécessaire pour évoluer dans la LNH. Il doit seulement être davantage compétitif sur une base régulière. »

Malgré ses chiffres impressionnants, il y a toujours eu un « mais » dans le cas de Hoffman, semble-t-il. Il a été soumis au ballotage dans la Ligue de hockey de l’Ontario à l’âge de 17 ans et il est ressurgi dans la LHJMQ avec les Olympiques de Gatineau en 2007-2008. Toutefois, il aura fallu attendre la saison suivante pour voir Hoffman s’épanouir dans le circuit.

Il s’agit d’un talent à retardement. Le camp de perfectionnement des Sénateurs, qui se tient cette semaine, offre à Hoffman l’occasion de continuer à progresser alors qu’il se prépare à faire le saut chez les professionnels.

C’est ce que je dois accomplir sur la patinoire, c’est mon travail. Je suis un pointeur et je mets la rondelle dans le filet. Si je n’y parviens pas, je ne suis pas dans mon élément. C’est le style de jeu que je pratique et c’est ce que je vais faire pour connaître du succès dans le futur au niveau professionnel. - Mike Hoffman
« Je dois être plus imposant et plus fort physiquement », a admis Hoffman, qui ne demanderait pas mieux que de commencer sa carrière professionnelle dans la Ligue américaine avec les Senators de Binghamton. « Si je ne suis pas prêt à faire le saut (dans la Ligue nationale), je ne veux pas faire ce saut et de me retrouver sur le banc ou dans les gradins. »

Hoffman est enthousiaste à propos de sa deuxième participation au camp de perfectionnement, affirmant qu’il est un peu plus calme cette fois-ci.

« Je suis heureux d’être de retour, a-t-il dit. Lorsque vous venez une deuxième fois, vous appréhendez un peu plus les choses. Je veux faire le saut au hockey professionnel l’an prochain, au plus haut niveau possible. Si la LNH s’avère une option, j’aimerais bien y aller, mais si je dois aller dans la LAH, ce sera bien aussi. »

Les Sénateurs semblent avoir la même idée, croyant qu’un séjour dans le club-école pourrait bien le servir. Mais ils entendent surveiller Hoffman de très près lorsqu’il se présentera au camp d’entraînement en septembre.

« Il fut un joueur dominant dans la LHJMQ, a dit Dorion. Je crois qu’il deviendra aussi un joueur dominant dans la Ligue américaine. Ensuite, je pense qu’il aura une chance de jouer avec nous.

« Possiblement Binghamton, mais on ne sait jamais. Des joueurs comme lui peuvent parfois surprendre. Il est très talentueux. »


En voir plus